S’AIMER

Partagez cet article !

S’AIMER

Une de mes clientes, Isabelle, me demanda ce que signifie « s’aimer ». Bonne question, car c’est tellement ancré en moi que j’ai dû réfléchir pour répondre. Quand vous faites un geste tout à fait naturel, sans y penser et que l’on vous demande de le décomposer, soudain, vous n’en êtes pas capable. Par exemple, comment vous essuyez-vous le corps en sortant de la douche ou du bain avec votre serviette ? Nous avons chacun notre méthode, mais sans le drap de bain entre les mains, impossible de se souvenir comment on fait. Quand j’étais névrosée et donc perdue dans les méandres du déséquilibre, je ne me suis jamais demandé si je m’aimais. Pas de temps pour ça ! En pleine tempête, on ne se pose pas les bonnes questions, l’important étant de réussir à surnager dans cet océan de difficultés que l’on traverse et que l’on trouve totalement injuste. J’ai donc promis à Isabelle d’écrire une chronique sur ce sujet : que signifie s’aimer et comment fait-on pour y réussir ?

Bien sûr, vous tomberez toujours sur des gens qui vous diront que s’aimer, c’est être orgueilleux, voire narcissique. Sauvez-vous, ils n’ont rien compris ! Bien sûr, celui ou celle qui n’aime que sa personne et se croit au-dessus des autres a un méchant problème, cependant, celui qui s’aime de façon saine sait apprécier et respecter les autres. Ne tombons pas dans les excès et voyons plutôt sur quoi se fonde une personne qui s’aime et qui se respecte en respectant les autres. Je rappelle au passage que ces personnes sont agréables avec les autres, alors que celles qui ne s’aiment pas sont compliquées, voire toxiques pour leur entourage. S’aimer n’est pas un défaut, mais une vertu quand vous le faites de la bonne façon. Et je dirais même que c’est un devoir envers vous-même.

1) Soyez votre meilleur ami et non votre pire ennemi (l’estime)

Quel regard portez-vous sur vous-même ? Souvenez-vous que l’estime, c’est ce que vous pensez de vous. Êtes-vous quelqu’un de bien ? Si la réponse est « oui », vous avez gagné du galon. Si la réponse est « non », il faut sérieusement travailler sur le sujet. D’ailleurs, si vous lisez mes chroniques, vous êtes forcément quelqu’un de bien : vous avez de belles valeurs et même si vous éprouvez parfois des difficultés à les respecter à cause de la dépendance affective, vous respectez les autres (trop ?). Donc, vous êtes quelqu’un de bien. Mais vous vous dites parfois des choses négatives dans votre tête. Ce sont les paroles épouvantables et récurrentes que vous avez entendues dans votre enfance et auxquelles vous donnez encore du pouvoir.  Vous vous descendez vous-même au lieu de mettre en lumière tout ce que vous faites de beau. Si vous étiez votre meilleur ami, que vous diriez-vous pour vous féliciter ? Faites l’exercice de demander aux proches qui vous apprécient ce qu’ils aiment particulièrement chez vous : vous serez surpris des réponses. Car, eux, sont vos meilleurs amis. Soyez indulgent et bon pour vous, mettez-vous dans des situations qui seront favorables à votre épanouissement. Rappelez-vous que vous êtes en apprentissage toute votre vie et qu’il est normal que certaines choses prennent du temps à apprendre et à mettre en place. Et si vous êtes plus lent que la moyenne, quelle importance ? Vous avez surement d’autres habiletés que les rapides n’ont pas. Avancer lentement, c’est travailler vite : le terrain gagné n’est jamais reperdu. Nous n’avançons pas tous au même rythme et nous n’avons ainsi pas les mêmes capacités et fonctions. Il faut de tout pour faire un monde. L’important n’est-il pas d’être votre meilleur ami, peu importe le temps que vous y mettrez ? Et ne me parlez pas de vos défauts : pour moi, un défaut, c’est voler, mentir, tuer. Le reste, ce sont des petits travers qui peuvent vous rendre sympathiques et adorables ou que vous pouvez améliorer. Je vous rappelle au passage que vous allez passer le reste de votre vie avec… vous-même ! C’est la meilleure raison pour améliorer vos relations avec votre personne. Apprenez donc à vous connaître au lieu de vous étourdir avec les autres et pour vous connaître, il faut vous écouter !

2) Soyez votre meilleur avocat et non votre pire juge (la confiance)

La confiance, c’est ce que vous êtes capable de faire. Vous regardez souvent ce que vous ne réussissez pas, occultant ce que vous réussissez. Donc, vous vous jugez sévèrement avant que les autres ne le fassent, sachant,  bien sûr, qu’animés par leurs peurs, jalousies ou frustrations, ils ne vous loupent pas. Ils peuvent vous tirer dessus à boulets rouges, mais souvenez-vous toujours qu’ils parlent d’eux (leurs peurs, jalousie et frustrations) et non de vous. Quoi que vous fassiez, vous serez jugé, faites donc ce qui vous plaît dans le respect des autres et de vous-même. Et quand vous vous regardez dans le miroir, au lieu de regarder ce que vous avez de beau, vous vous concentrez sur ce que vous n’aimez pas et vous vous résumez à cela. Vos défauts physiques autant que ce que vous ne réussissez pas à accomplir prennent le pas sur tout ce que vous êtes capable de faire. Pourquoi ? Il faut vous reconnaître vous-même sans attendre ce service des autres, car vous risquez d’attendre longtemps ! On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Les gens qui vous apprécient vous considèrent dans votre ensemble et ne vous dissèquent pas comme une petite grenouille dont il faut étudier tous les détails. Comme vous ne voyez que vos défauts, vous pensez que tout le monde les voit. Et plus vous faites une fixation sur une partie de votre corps ou un comportement que vous n’aimez pas chez vous, plus vous attirez l’attention sur le sujet. C’est inscrit dans votre site Internet subliminal ! Et comme vous vous jugez sévèrement, vous croyez que l’on vous juge tout autant. Concentrez-vous sur ce que vous êtes capable de faire et travaillez ce que vous souhaitez améliorer.

3) Prenez soin de votre corps

Votre corps est votre véhicule et il mérite que vous vous en occupiez : prenez-en soin. Bien vous alimenter, dormir et bouger sont les notions élémentaires à respecter. Si vous le chouchoutez, votre corps pour le rendra au centuple et notez au passage qu’il n’est pas rancunier après tout ce que vous lui avez fait subir. Il ne demande qu’à être repris en main et dorloté. Et si quelque chose vous dérange et que vous pouvez y remédier grâce à une intervention chirurgicale, une modification de votre alimentation, du sport ou autre, dans le but précis d’augmenter votre confiance en vous, foncez ! Modifiez ce qui est modifiable et acceptez le reste. La volonté d’être beau ou belle relève souvent de l’orgueil : que vous apportera le fait d’avoir un physique parfait ? Croyez-vous vraiment que les stars de cinéma sont plus heureuses que vous ? Soyez reconnaissant envers ce corps qui vous endure depuis si longtemps, alors que vous l’avez maltraité et prenez donc conscience que vous avez besoin de lui pour avancer. Qui veut aller loin ménage sa monture !

4) Prenez soin de votre mental

Maudites pensées négatives qui vous assaillent ! Voici un truc pour les éliminer : le cerveau ne peut avoir deux pensées en même temps. Quand une négative arrive, vous pouvez la chasser par une positive. Si vous éprouvez des difficultés à ancrer une pensée positive pour chasser la négative, alors il faut occuper votre cerveau d’une autre façon : mettez votre chanson préférée et qui sera entraînante, chantez et dansez ! Laissez tomber « Ne me quitte pas » de Jacques Brel ou toute autre chanson pleurnicharde. Allez dans la musique « boum boum » qui vous donne envie de danser et de bouger. Pendant que vous chantez, la pensée négative ne peut plus s’installer. Et plus vous squeezez les émotions négatives, plus vous vivez dans la sérénité. Vous courez après le bonheur en y croyant plus ou moins, mais une fois les deux pieds dedans, la vie est bien plus douce et simple. Travaillez votre confiance et votre estime, si ce n’est déjà fait, et faites en sorte que les émotions négatives ne viennent plus vous harceler ou très peu. Et si parfois quelques-unes vous échappent, apprenez à les gérer rapidement pour revenir à un niveau de paix tout à fait confortable. Il est temps d’être adulte et de ne plus laisser cet enfant intérieur terrifié prendre les commandes de votre vie : vous êtes parfaitement capable de gérer votre quotidien et de faire face à tous les défis. Une fois que vous en êtes convaincu et que vous avez suffisamment travaillé dans ce sens, le corps et le mental se rejoignant et vous vous aimez.

5) Pardonnez-vous ce que vous vous reprochez

Il faut également être en paix avec soi-même pour continuer à avancer en toute liberté. Pour se pardonner, il faut se comprendre et pour se comprendre, il faut, là aussi, s’écouter. Il ne s’agit pas de complaisance à outrance, mais de prendre conscience des mauvaises programmations qui vous poussaient dans la mauvaise direction. Une fois contrecarrées, vous savez pourquoi vous avez agi ainsi et comment vous ne retomberez plus dedans. Et il faut également être en paix avec ceux qui vous ont offensé, blessé, humilié. Ce sont les émotions négatives qui vous ramènent aux pieds de vos bourreaux du passé. Si vous traitez ces émotions, vous coupez le fil conducteur qui vous ramenait vers eux et le tour est joué ! Du coup, vous comprenez vos comportements et ceux des autres et vous pouvez vous pardonner d’être tombé dans tous les pièges que vous avez croisés. Ils font votre expérience et vous savez les repérer. En grande majorité, l’être humain apprend à travers les pièges et la souffrance. C’est ainsi que nous sommes faits !

En résumé, si vous pensez que vous êtes quelqu’un de bien, si vous avez confiance en vous et de plus en plus, si vous êtes capable d’apprendre dans tous les domaines pour améliorer votre sort, si vous acceptez votre corps tel qu’il est et vous vous prenez en main si quelque chose vous déplaît, si vous vous mettez dans des situations épanouissantes pour vous, si vous êtes indulgent envers vous-même et devenez votre meilleur ami et votre meilleur avocat, vous pouvez en conclure que vous vous aimez. Et il en va de même au niveau du couple et de soi-même : il faut tout aimer de la personne que vous choisissez. Tout aimer de votre conjoint et tout aimer de vous, même si vous n’êtes pas parfait. Parfait ? C’est quoi ce mot-là ?! Un robot est parfait, un ordinateur est parfait et c’est bien ce qui distingue l’être humain de la machine : l’imperfection ! Aimez-vous dans votre entièreté et vous formerez la meilleure équipe qui soit.

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » sorti au Québec et en Europe et vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

Aimez-vous ce texte ?

La nouvelle version de « Gagnez au jeu des échecs amoureux » bientôt vendue en format papier (13 février 2017 en Europe) et début mars 2017 au Québec et vendue en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com et bientôt en format papier

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : www.pascalepiquet.com

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !




Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux : 

(00 1) 450 886 0585 – Montréal : (00 1) 514 248 7392

 

www.pascalepiquet.com

Autres articles de Pascale...

Arrêter le sexe

ARRÊTER LE SEXE ?

« Arrêter le sexe ??? Mais je ne pourrais pas ! » vous répondra une grande partie de la

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?