Aimez MaChronique !



ravaler sa façade

Ravaler sa façade pour se conformer à la transition énergétique

Partagez cet article !

Il est à première vue difficile de faire le lien entre ravalement de façade et transition énergétique. Pourtant cela permet de réduire considérablement les besoins en énergie d’une maison et de ses occupants. Comme pour la rénovation de toiture, la modernisation de la façade consiste à opter pour des matériaux isolants thermiques plus performants. L’objectif est de parvenir au concept que l’on appelle, une maison passive. Ce type d’habitat n’est pas obligatoire. Mais il permet de lutter contre l’utilisation excessive d’énergie fossile ou verte. On vous explique comment rénover votre façade pour se conformer à cette transition énergétique dans cet article. 

Une étude de faisabilité s’impose

Certes, la transition énergétique ou de maison passive est un projet séduisant. Non seulement parce qu’on œuvre par là pour la protection de l’environnement. Mais aussi parce que c’est un moyen de réduire les factures. En construisant une façade moderne et bien isolée, c’est plus de 20 % des déperditions de chaleur qui sont évitées. Mais avant d’entamer les travaux, il est vivement recommandé de procéder à quelques diagnostics et vérifications. Il est notamment nécessaire de repérer les zones où la chaleur se perd en quantité et qui ont besoin d’isolants. Il faut avoir cependant que cette opération est assez difficile sans le matériel adéquat. Aussi, il est préférable de faire appel à une entreprise de ravalement de façade qui dispose non seulement d’équipements professionnels, mais aussi de l’expérience adéquate pour rénover entièrement la façade.

Les isolants pour des façades aux performances thermiques optimales

En optant pour les bons matériaux isolants pour la façade, il est possible de réduire substantiellement la perte de la chaleur à travers les murs. Il est par ailleurs possible d’installer l’isolant soit à l’intérieur (de l’autre côté de la façade) soit à l’extérieur. L’efficacité de chacune de ses options dépend alors de la matière isolante choisie. Dans ce cas on a plusieurs alternatives possibles :

Les laines à base de matières organiques

La laine est l’une des solutions les plus utilisées comme isolants. On en trouve principalement deux sortes, la laine de bois et la laine de mouton. Les deux sont vendus sous forme de rouleaux d’environ 1 min 2 s. De ce fait, ils seront beaucoup plus faciles à installer. Ces types de laines sont par ailleurs recommandées pour l’isolation des combles aménagés. La laine de bois est traitée avec une substance protectrice, la rendant invulnérable à la putréfaction et aux attaques de termites. Si la laine de mouton est un excellent isolant thermique et conserve la chaleur en hiver, elle est assez peu pratique en été, car elle n’empêche pas la chaleur d’envahir l’intérieur de la maison.

Les laines minérales

On parle aussi de laine de verre. Très répandue, celle-ci est la meilleure adéquation entre prix abordable, durabilité et performance. Encore faudra-t-il bien choisir le fabricant. En tout cas, cette variété d’isolant est assez prisée par les constructeurs. En moyenne son prix avoisine les 14 euros par m2. De même, elle possède une durée de vie aussi longue que les tôles de zinc, soit entre 12 à 20 ans.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !