Aimez MaChronique !



Quel est le rôle d’un agent de sûreté aéroportuaire ?

Partagez cet article !

Véritable chef d’orchestre de la sécurité au sein d’un aéroport, l’agent de sûreté est l’un des maillons qui participent au bon fonctionnement des aéroports. S’il se reconnaît facilement par son uniforme, le rôle d’un agent de sûreté aéroportuaire peut sembler parfois flou. Cet article donne justement des précisions sur les attributions et les particularités de ce métier.

Quelles sont les missions d’un agent de sûreté aéroportuaire ?

Comme son nom l’indique, l’agent de sûreté aéroportuaire est chargé d’assurer la sûreté des passagers au sein de l’aéroport. Ses tâches sont réparties entre l’accueil des passagers et le contrôle des bagages. L’agent de sûreté fait passer les voyageurs en salle d’embarquement, vérifie leurs billets d’avion et leur identité. Après quoi, il leur demande de passer sous le portique de détection métallique avant de procéder à la palpation et éventuellement à la détection électronique.

L’agent de sûreté vérifie ensuite les bagages et les effets personnels des passagers en les fouillant ou en utilisant un appareil à rayons X. En cas de détection d’un objet interdit, il applique les procédures de sécurité correspondantes. S’il s’agit d’un objet ou d’une substance interdite, celle-ci doit être retirée systématiquement du bagage sous les yeux de l’agent de sûreté. En cas d’infraction plus grave comme le transport de substances illicites, il en réfère à sa hiérarchie.

Dans quelles zones de l’aéroport peut-il intervenir ?

L’agent de sûreté travaille essentiellement dans les zones d’embarquement. Mais, il peut aussi intervenir partout dans l’aéroport pour détecter les dangers et surveiller les arrivants, les bagages ou les véhicules.

Notons que l’agent de sûreté n’est pas un employé de l’aéroport : il travaille pour une société privée, en équipe et au rythme des embarquements et des débarquements, le plus souvent en horaires décalés. Il peut donc être amené à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés.

Quelles sont les compétences requises pour devenir agent de sûreté ?

Le métier d’agent de sûreté aéroportuaire demande de posséder un certificat de qualification professionnelle d’agent de sûreté aéroportuaire ou CQP-ASA.

Pour obtenir cette certification, il faut suivre une formation de plus de 200 heures assurée en interne ou dans une école privée. Pour entrer en formation, un niveau sortant troisième ou un CAP sont requis, ainsi que des notions d’anglais, un permis B, un moyen de transport privé pour se rendre au travail, un casier judiciaire vierge et la nationalité française ou européenne.

Quelles qualités possède l’agent de sûreté aéroportuaire ?

Outre le fait de savoir travailler en équipe et d’avoir une certaine aptitude physique – puisque le travail consiste tout de même à rester debout tout au long de la journée – l’agent de sûreté aéroportuaire doit aussi faire preuve de vigilance et de concentration. Il doit aussi avoir le sens de l’autorité, la maîtrise de soi et une bonne présentation. Il doit en outre être capable de respecter les procédures, la hiérarchie et avoir un bon contact avec les voyageurs : il faut avoir du professionnalisme en toutes circonstances, même face à de l’agressivité et aux situations de stress.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !