Aimez MaChronique !



QUAND LES ENFANTS QUITTENT LA MAISON POUR VIVRE SEUL/EN COUPLE

Partagez cet article !

QUAND LES ENFANTS QUITTENT LA MAISON POUR VIVRE SEUL/EN COUPLE

Dans ma chronique précédente concernant les enfants (Quand les enfants s’en vont, comment réagir : http://www.machronique.com/quand-les-enfants-sen-vont-comment-reagir-17/), je vous expliquais que nous ne sommes pas sensés avoir des enfants pour remplir notre vide, mais pour les rendre autonomes et les encourager à partir. Pourtant, quand vous avez vécu avec eux pendant une vingtaine d’année, vous éprouvez des difficultés à accepter de les voir quitter le nid. Partant seuls ou en couple, ils vont faire l’expérience de la vie et apprendre à être autonomes. Je me souviens du visage défait de mon père, le matin où, à 23 ans, j’ai tout mis dans ma petite voiture pour partir vivre à Paris. Je me propulsais à 700 kms de mes parents dans une ville considérée comme dangereuse : Paris, ville de perdition ! Pourtant, je n’avais pas vraiment vécu chez eux, mais ma décision fut prise du jour au lendemain. A moi, la capitale !

Quand vous ne prenez pas bien le fait que vos enfants vous quitte, cette réaction peut être générée par plusieurs facteurs :

– Votre propre insécurité

– Le vide que vous ressentez

– Vous réalisez que vous avez pris de l’âge

– Vous êtes désorienté n’ayant vécu que pour eux

– Il va falloir reprendre votre vie d’homme/de femme et laisser de côté votre tenue de super parents

Votre propre insécurité

Quand vos poussins devenus grands vous annoncent que leur domicile ne sera plus chez vous, qu’ils ont choisi un logement, que la grande aventure commencent pour eux, un bout de la vôtre se termine pour vous. L’être humain est ainsi fait, il a peur de l’inconnu et fait des deuils pour tout et rien. Si vous vivez vous-même de l’anxiété, vous voilà terrifié à l’idée que votre petit se lance dans la jungle et se fasse dévorer. Bravo pour la confiance que vous lui accordez ! Tant que vous y êtes traitez-le d’imbécile, d’incapable et de débile que la vie ailleurs que chez vous va carrément broyer. L’angoisse que vous avez toujours portée concernant vos enfants risque de déteindre sur eux et de les ligoter au lieu de les libérer. Autant que vous le pourrez, ne leur envoyez pas des phrases négatives manifestant vos craintes et votre manque de confiance en vous et en lui. Beaucoup de mes clients ont eu des parents considérant le monde non pas comme un vaste terrain de jeux, mais plutôt comme une multitude de pièges plus dangereux les uns que les autres. Faites taire votre insécurité pour ne pas la faire porter à vos enfants. Envoyez-leur des messages positifs, dites-leur que vous avez confiance en leur capacité de réussir, même si vous en crevez en dedans.

Le vide que vous ressentez

Vous faites peut-être partie des parents qui ont rempli leur vide avec leurs enfants. Cette sensation de vide s’est calmée le temps de les voir grandir et les accompagner, mais c’est l’heure du départ et le gouffre béant ouvre à nouveau ses mâchoires… Monoparental(e), vous paniquez à l’idée d’être seul(e), de rentrer le soir sans personne pour vous accueillir, plus personne avec qui partager le dîner, fini d’assister aux allers et venues de vos enfants le week-end. Juste l’idée de la solitude vous terrifie. En couple, on ne vous aura peut-être pas accordé l’attention que vous souhaitiez et vous vous êtes rabattu sur les enfants. Ils ont animé toutes ces dernières années, mais vous allez vous retrouver nez à nez avec celui ou celle qui n’a jamais su vous aimer. L’autre ne vous aime pas, les enfants ne vous rendront plus ce service non plus, il va falloir vous aimer. Le pire spectre qui plane sur vous, c’est de ne plus être utile à personne. Comme un vieil outil rouillé oublié dans le fond du garage, vous avez la sensation que la Terre va s’arrêter. Il est temps de vous prendre en main !

Vous réalisez que vous pris de l’âge

Quand les enfants s’en vont, cela signifie que vos années se sont également enfuient. Vous n’avez pas vu grandir vos chers petits, vous ne vous êtes pas vu vieillir non plus. Puis, vous voilà face à vous-même, comptant les années, ayant la sensation, peut-être, de ne pas avoir vécu. L’âge en traumatise plus d’un, alors que si, comme le faisaient les Amérindiens, on vous avait dit que vous êtes né l’année où les blés ont poussé rapidement ou l’année où le gibier foisonnait, vous n’auriez aucune idée de l’âge que vous avez ! Ces maudits chiffres, qui, quand ils commencent pas 4, puis 5 et plus ont le don de vous terrifier. C’est la peur de mourir qui vous tenaille et votre esprit n’est plus détourné par tout ce qui tournait autour de vos enfants. Ca vous arrangeait bien de vous étourdir ! Mais voilà, c’est fini : la réalité vous a rattrapé. Il serait peut-être temps de vivre… pour vous !

Vous êtes désorienté, n’ayant vécu que pour eux

Pauvre outil rouillé oublié et inutile, vous voilà désorienté. Á quoi allez-vous occuper vos journées et vos pensées ? N’ayant vécu que pour vos enfants, votre vie tournait dans le même sens qu’eux. Mais voilà, ils n’ont plus besoin de vous au quotidien, ils se prennent en charge et vivent leur vie. Que diriez-vous de vivre la vôtre ? Souvent, vous aurez mis entre parenthèse vos loisirs, vos passions, ce que personne ne vous a demandé de faire. N’est-il pas temps de reprendre votre sport préféré, votre loisir favori, l’art que vous avez toujours rêvé d’essayer ? Vivre pour vous est une nouvelle étape de votre vie et vous aimerez !

Il va falloir reprendre votre vie d’homme/de femme et laisser de côté votre tenue de super parents

Votre rôle de parents est passé d’un temps plein à un « inter-mi-temps » ! Il faut enlever votre tenue colorée de super papa ou super maman et retrouver votre costume d’homme et de femme. Il faut le sortir de la naphtaline où vous l’aviez oublié. Vous redevenez un homme/une femme, avec du temps pour vous occuper de vous, comme vous vous êtes si bien occupé de vos enfants. Et je ne parle pas de l’enfant intérieur, car celui-là, il faut vous en débarrasser ! N’essayez pas de lui donner le poste qu’occupait votre fille ou votre gars ! Être adulte, c’est savoir s’occuper de soi, être la présence que vous préférez, savoir ce qui est bon pour vous, ce que vous aimez, ce que vous avez toujours rêvé de faire sans en avoir le temps. Du temps, maintenant, vous en avez. Vos enfants sont grands, ils volent de leurs propres ailes, à vous de leur démontrer que vous êtes capable de faire pareil !

Quand un enfant s’en va, c’est qu’il est adulte et autonome et la seule chose que vous puissiez faire, en plus de l’encourager, c’est être fier de lui et de vous ! Et si vous ressentez réellement un malaise qui n’est pas passager mais plutôt bien installé, je vous conseille vivement de faire une démarche pour vous prendre en main : ce bonheur, maintenant que vous l’avez apporté à vos enfants, c’est vous qui le méritez ! Quand les enfants s’en vont, nous pouvons ressentir la satisfaction du devoir accompli et les regarder évoluer fièrement. Et s’ils ont besoin de vous, ils sauront vous trouver !

Surveillez la sortie du futur e-book sur les relations hommes/femmes ! Le 9 octobre 2013, mercredi prochain, vous pourrez télécharger un extrait !

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?