Aimez MaChronique !



Première greffe de pénis et de scrotum dans le monde

Partagez cet article !

Des médecins de l’université américaine Johns Hopkins ont effectué la première greffe mondiale de pénis et de scrotum à un soldat américain blessé en Afghanistan. L’intervention, qui a duré 14 heures, a été réalisée le 26 mars par une équipe de neuf chirurgiens plasticiens et deux chirurgiens urologues, selon l’université.

« Nous sommes convaincus que la greffe permettra à ce jeune homme de retrouver presque entièrement ses fonctions mictionnelles et sexuelles », a déclaré W.P. Andrew Lee, professeur et directeur de la chirurgie plastique et reconstructive à l’école de médecine de l’Université Johns Hopkins.

Le patient a été blessé il y a plusieurs années de façon très grave par l’explosion d’un engin explosif artisanal en Afghanistan, a dit Lee.

Le pénis entier, le scrotum sans les testicules et une partie de la paroi abdominale proviennent d’un donneur décédé. Le bénéficiaire de cette greffe exceptionnelle a requis l’anonymat, mais a publié une brève déclaration dans laquelle il dit avoir pu marcher normalement et s’attend à quitter l’hôpital cette semaine. « C’est une blessure vraiment douloureuse, une blessure qui n’est pas facile à accepter », a-t-il déclaré. « Quand je me suis réveillé pour la première fois, je me suis finalement senti plus normal », a-t-il dit.

L’homme a perdu les testicules dans l’explosion et ceux-ci n’ont pas été restaurés dans le cadre de la greffe. « Les testicules n’ont pas été transplantées parce que nous avons décidé dès le début du traitement de ne pas transplanter le tissu germinal, à savoir pas de tissu qui produit du sperme, car cela augmenterait le nombre de questions éthiques et le patient ne retrouvera pas la capacité de se reproduire », a déclaré Damon Cooney, l’un des chirurgiens qui faisait partie de l’équipe qui a réalisé l’intervention.

Ce type de greffe reçue s’appelle une greffe allogénique composite vascularisée. Cette chirurgie implique la transplantation de la peau, des muscles et des tendons, ainsi que des nerfs, des os et des vaisseaux sanguins.

Maintenant, le greffé prend des médicaments immunosuppresseurs pour éviter le rejet des tissus, ce qui est un risque impliqué dans toute chirurgie de greffe. Les patients avec des greffes du pénis sont forcés de prendre ces médicaments tout au long de leur vie. Malgré cela, l’intérêt pour ce type d’opérations augmente parmi les soldats vétérans et les victimes d’accidents graves.

S’il s’agit d’une première mondiale dans le cadre d’une chirurgie reconstructrice du pénis, il est bon de rappeler que la chirurgie esthétique apporte de nombreuses solutions en ce qui concerne la chirurgie d’agrandissement du pénis plus connue sous le non de pénoplastie.

En Tunisie, cette intervention autorise l’élargissement et l’allongement du pénis à travers une opération d’augmentation reprend les principes d’un lipofilling qui consiste à aspirer la graisse dans d’autres zones du corps afin de les réinjecter sous la peau.

Pratiquée depuis de nombreuses années à l’image d’une Greffe cheveux Tunisie, la pénoplastie en Tunisie est, de nos jours, à la portée de bon nombre d’hommes souhaitant modifier ou améliorer l’apparence mais aussi le volume ou la taille de leur pénis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !