L’IMPATIENCE : UNE ATTITUDE D’ENFANT !

Partagez cet article !

L’IMPATIENCE : UNE ATTITUDE D’ENFANT !

Plusieurs situations sont douloureuses pour l’adulte qui n’a pas grandi et la patience n’est donc pas son fort : comme à l’époque où vous étiez en culottes courtes ou en petite robe à fleurs, vous tapez du pied si les choses n’arrivent pas aussi vite que vous le souhaitez et vous paniquez si l’enjeu est important. Pourtant, ne dit-on pas que tout vient à point à qui sait attendre ? Mais, vous ne savez pas attendre… En fait, l’attente est lourde pour tous ceux qui, pourtant dans un corps d’adulte, n’ont pas développé leur croissance affective. Ils portent en eux un terroriste terrorisé qu’est l’enfant intérieur qui se retrouve aux commandes d’un avion en piqué vers le sol tellement il est terrifié. Dans un monde d’adultes cruels, il n’a plus le contrôle et vous pousse dans des attitudes infantiles. Que diriez-vous de visiter avec moi quelles situations qui vous font sombrer parfois, voire souvent, dans un état de frustration avancé ?

Recherche d’un emploi :

L’insécurité financière ou/et simplement la peur de ne pas trouver un job à votre goût vous met souvent sur les dents. Pourtant, tant que le poste qui pourrait vous plaire n’est pas libre, vous pourrez remuer ciel et terre, vous devrez attendre qu’il soit proposé sur le marché. Bien sûr, le temps passant émousse votre confiance, car vous vous essoufflez dès qu’un mois est passé, vous faisant tous les films d’horreur qui vous jettent à la rue, sans revenu, le logement perdu et incapable de vous payer un repas. Quand vous commencez à vous faire des films d’horreur, c’est dans la paralysie que vous vous placez et non dans l’action. Tant que vous continuez à chercher, vous restez aux aguets pour toute opportunité qui pourrait se présenter et que vous saisirez. Tant qu’elle ne se présente pas, vous n’irez pas plus vite que la musique. Profitez donc de ce temps de repos pour faire tout ce qui vous tente, car, une fois que vous aurez retrouvé un emploi, il faudra attendre un an pour prétendre à des vacances. Profitez de votre temps libre au lieu de stresser !

Recherche d’un logement :

Aucune patience non plus dans ce style de situation : il vous faut votre maison de suite ! Visiter vous démoralise au bout de trois logements, que ce soit pour un achat ou une location. Et chaque fois que votre espoir s’envole avec une offre qui n’a pas été acceptée, c’est la fin du monde et votre confiance descend aussi vite que votre motivation. Comme le job, tant que le bien immobilier ne se libère pas, vous devrez attendre que l’occasion fasse le larron. Une de mes clientes devant quitter un logement qu’elle ne pouvait pas payer seule, après que son conjoint l’ait quittée, paniquait prête à se ruer sur n’importe quoi. Je lui proposais donc d’attendre le dernier moment avant d’accepter ce qui ne lui conviendrait pas. Elle disposait de trois ou quatre mois avant de libérer l’appartement devenu trop coûteux et pris donc le temps de chercher calmement. Elle fit le déménagement le plus court de l’histoire : le propriétaire lui proposa l’appartement d’en face, sur le même palier, révisant le loyer à la baisse pour qu’elle puisse le payer. Comme il la connaissait, ce dernier préféra jouer la sécurité plutôt que toucher quelques dollars de plus avec un locataire inconnu. N’avait-elle pas bien fait de prendre le temps d’attendre la bonne opportunité ? Quitte à accepter n’importe quoi, laissez-vous la chance de chercher pendant le temps dont vous disposez. Panique, quand tu nous tiens !

Recherche de l’amour :

Là, tout dépendra de votre croyance : si vous êtes romantique et que vous espérez une rencontre fortuite, alors, rien à faire de particulier en dehors d’ouvrir les yeux. Les hommes iront vers les belles pour lesquelles ils éprouvent un intérêt et les belles en question répondront avec courtoisie aux attentions de ces messieurs, et plus si affinités. En revanche, si vous pensez qu’il faut agir en sortant dans les bars, participant à des activités, faisant du bénévolat, vous inscrivant dans des sorties sportives ou sur des sites de rencontres, faites-le. Rester dans l’action est toujours une bonne idée. Non pas que les romantiques soient passifs, ils ne croient simplement pas rencontrer quelqu’un comme ça : tout dépend de vos convictions. Ce que vous croyez existe et votre démarche sera la bonne, car, ce n’est pas vous qui décidez, mais l’Univers qui sait qui il vous fera rencontrer. Il est farceur et trouve toujours le moyen de vous mettre sur la même route quand vous vous correspondez. Là aussi, l’impatience a vite fait de vous démoraliser et le célibat vous met dans un état déplorable, car le manque vous fait souffrir cruellement. L’amour ne se chasse pas, il s’attire ! Soyez donc heureux et le reste suivra. Si vous courez après l’amour, vous démontrez simplement que vous êtes dépendant !

Attendre les vacances ou un voyage

Comment vous mettre plus dans la frustration qu’en comptant les jours, les heures, voire les minutes qui vous séparent du moment de partir en vacances ou/et en voyage. Au lieu de profiter de ces journées qui vous emmènent vers une situation plaisante, vous préférez vous mettre dans un état négatif en vous lamentant parce que le temps ne passe pas assez vite. Est-ce que ça vous rappelle quand le Père Noël devait passer ?! Le temps que vous gaspillez à pleurnicher parce que ça n’arrive pas assez vite à votre goût est du temps perdu qui ne vous sera jamais redonné. C’est une bonne chose d’être excité par un projet et d’y penser avec délectation. C’en est une autre que vous mettre dans un état de non-ressources, démoralisé parce que ça vous paraît trop loin. Le pire, c’est que vous ne ferez pas avancer le temps en comptant les jours. Vous le ferez avancer en vous amusant et en vous occupant d’ici le moment du départ.

Retrouver votre conjoint(e) après une séparation

Voilà bien de quoi vous retourner le couteau dans la plaie quand vous devez être séparés et que cette seule pensée vous retourne l’estomac. Plusieurs jours à l’avance, vous hypothéquez votre présent, vous rongeant les sangs parce que vous allez être séparés. Et tout le long de la séparation, la souffrance de cet enfant intérieur est telle que le vide est revenu avec l’absence de l’autre. Oups ! Devenir dysfonctionnel parce que séparé quelque temps est un beau symptôme d’un problème que vous connaissez : la dépendance affective et émotive. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » est votre plus grande terreur et si votre partenaire doit partir pour des raisons professionnelles, pire, avec des amis pour prendre l’air, on comprend pourquoi elle/il vous fuit ! Pensez plutôt au plaisir que vous éprouverez à vous retrouver au lieu d’alimenter la peine d’être séparés. Et je sais de quoi je parle ! Étant en relation longue distance, je me fonde toujours sur le plaisir des retrouvailles, même au moment où nous devons repartir chacun dans notre côté.

Faire la queue

L’attente n’est pas votre fort surtout quand il s’agit de rester debout, même assis d’ailleurs et seul par-dessus le marché ! Vous avez horreur de poireauter dans une salle d’attente (comme son nom l’indique), dans les files interminables des aéroports pour obtenir votre carte d’embarquement, déposer vos bagages et passer les contrôles. Pourtant, vous avez un allié qui peut vous permettre de patienter dans toutes ces situations : le téléphone intelligent ! Dans ces moments d’inactivité, vous appelez vos amis, la famille, même ceux qui vous ennuient prodigieusement, mais pour tuer le temps, pourquoi pas ?! Et puis, il y a les jeux et les réseaux sociaux, lire tout ce que vous avez loupé par manque de temps que vous avez en attendant. La sagesse est d’accepter la réalité calmement et lire ou penser à des choses agréables pendant que la file se réduit. Taper du pied n’a jamais fait avancer le temps, ni les gens.

Pour avoir de la patience, il faut être impatient et je n’ai ni l’un ni l’autre, car j’ai compris ceci « Omnia vulnerant, ultima necat » : « elles blessent toutes, la dernière tue » parle des heures. Et je veux préserver chacune d’elles, car les griller sous prétexte d’impatience, c’est faire avancer plus vite le tapis qui nous emmène vers la fin. Et quand j’entends quelqu’un dire « la patience n’est pas mon fort » et que c’est un adulte qui fait ce constat, je ris, car il ne réalise pas qu’il est en train de clamer : « je suis un gamin » !

La nouvelle version de « Gagnez au jeu des échecs amoureux » vendue en format papier depuis le 13 février 2017 en Europe et mars 2017 au Québec. Vendue également en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com

Aimez-vous ce texte ?

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : www.pascalepiquet.com

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !




Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux : 

(00 1) 450 886 0585 – Montréal : (00 1) 514 248 7392

 

www.pascalepiquet.com

Autres articles de Pascale...

Arrêter le sexe

ARRÊTER LE SEXE ?

« Arrêter le sexe ??? Mais je ne pourrais pas ! » vous répondra une grande partie de la

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?