LES BLESSURES : COMMENT REPÉRER UNE PERSONNE EN DÉPENDANCE AFFECTIVE ?

Partagez cet article !

LES BLESSURES : COMMENT REPÉRER UNE PERSONNE EN DÉPENDANCE AFFECTIVE ?

Si vous trouvez un ours blessé dans la forêt, vous ne vous approchez pas pour le gratter derrière les oreilles et le rassurer, vous savez qu’il va vous attaquer : vous appelez les services vétérinaires pour qu’ils s’occupent de lui. Quand vous rencontrez quelqu’un, dans quelque sphère que ce soit, vous ne savez pas si cette personne est blessée affectivement, car, chez les humains, les blessures de l’âme se voient rarement au premier coup d’oeil. Pourtant, si vous portez un tant soit peu attention à ses comportements et paroles, vous pourrez très vite déceler qu’elle a besoin, non pas des services vétérinaires, mais d’un professionnel. Et vous ne pouvez remplacer ce professionnel au risque de vous faire manger tout cru ! Comment déceler la dépendance affective chez une personne qui n’a pas connaissance d’être affectée par ce déséquilibre ou encore qui le cache ?

Comme vous le savez, pour rester dans le règne animal, je compare le Trou noir affectif (celui qui prend tout vs le Desperado qui donne tout – cf « Le syndrome de Tarzan« ) à un tigre : je demande à mes clients et lecteurs s’ils entreraient dans la cage d’un tigre affamé pour le nourrir ? La réponse est « non ! » Et quand je demande pourquoi, on me répond : « Parce qu’il va me bouffer ! » C’est pareil avec les Trous noirs affectifs. Pourquoi ai-je surnommé celui qui prend tout « Trou noir affectif » ? En référence aux trous noirs dans l’espace qui aspirent tout ce qui passe à proximité et dont on n’a jamais rien vu ressortir. Quand une personne siphonne toute votre énergie, votre confiance et votre estime et parfois, également, votre argent et vos biens, vous pouvez dire que vous êtes face à un Trou noir affectif. Celui-là même que vous aimez appeler « pervers narcissique manipulateur », PN pour les intimes. Je souris quand vous en avez plein la bouche à prononcer ces trois termes, car, plus le nom du bourreau est grand, plus la victime est reconnue. Pour moi, vous êtes deux PN dans un couple en déséquilibre affectif. Est-ce que le Desperado ne serait pas pervers, narcissique et manipulateur quand il donne tout à l’autre dans l’espoir d’acheter son amour ? Faites-moi croire que le Trou noir affectif vous a tordu le bras pour que vous anticipiez tous ses désirs et afin que vous fassiez ses quatre volontés ! Vous avez tout donné avant qu’il ne demande quoi que ce soit. Je le sais, je l’ai fait ! Il a un complice dans la place : vous !

C’est le cheval de Troie : votre enfant intérieur terrifié de rester seul vous pousse à essayer d’acheter l’autre et vous y mettrez le prix. Par instinct de survie, il ouvre la porte toute grande à une autre personne en situation de survie qui prend tout quand vous donnez tout. Et quand il n’en a pas assez ou plus assez, il vous tape sur la tête et vous continuez. Franchement, qui est pervers narcissique manipulateur ? Car, un Desperado qui n’a pas eu ce qu’il voulait peut devenir très violent. Ca aussi, je l’ai fait… Donc, quand vous rencontrez une personne avec laquelle il n’y a pas d’échange, car le courant va toujours dans le même sens (c’est vous qui donnez et ne recevez rien en échange), au lieu de vous obstiner à faire monter les enchères en vous disant qu’un jour on vous aimera pour tout ce que vous aurez fait, la sagesse est de sortir de cette relation en courant ! Que ce soit sur le plan professionnel, social ou privé, vous tombez souvent sur des personnes qui aspirent tout et ne rendent rien ou si peu. Pourtant, vous continuez à les fréquenter bien que vous soyez frustré, car l’inconfort que vous ressentez en leur présence est un premier signal d’alarme que vous lance votre subconscient. L’écoutez-vous ?

La personne blessée est souvent négative et porte le poids du monde sur ses épaules, peut également crouler sous les problèmes et manifeste un mal de vivre. Elle crache sur ses parents, sur ses ex, voire sur tout le monde et se positionne en victime. Desperado, c’est là que votre névrose se réveille : vous, vous allez la sauver et elle vous aimera. Que nenni que non point : elle va vous dévorer ainsi que tout ce que vous possédez. Quand vous êtes face à une personne qui semble ne rien ressentir, qui peut-être éprouve des difficultés à exprimer ses sentiments, incapable de dire « pardon » ou « je me suis trompé », pas plus « excuse-moi », qui tire la couverture vers elle en permanence, ne parle que d’elle, ramène tout à elle, vous domine, vous insulte, vous humilie parfois, voire vous frappe, ne cherchez plus : c’est un Trou noir affectif ! Si vous comprenez ce que signifie « avoir des comportements et des discours positifs », alors vous serez en mesure de repérer les Trous noirs affectifs : ils n’ont rien de positif. Et s’ils vous le font croire, c’est pour mieux vous appâter, mais, chassez le naturel… Quant au Desperado qui se plie en quatre pour vous servir, ne sachant pas quoi faire pour vous faire plaisir, étant toujours d’accord avec vous, vous laissant décider des activités, remuant de la queue en attendant que vous lui lanciez la baballe, il vous étouffera. Anticipant vos moindres désirs, réclamant de l’attention en permanence, insécurisé dès que vous ne manifestez pas à outrance votre intérêt, paniquant si vous ne répondez pas à son texto, respirant à travers vous, vous finirez par vous sentir envahi. Pour repérer une personne en déséquilibre affectif, c’est facile : l’une donne tout et ne vit qu’à travers vous et l’autre prend tout et ne vit que pour elle.

Aimer, c’est donner et recevoir de façon équivalente et c’est la même chose en amitié et dans la vie professionnelle : si vous prenez tout, sans réaliser que vous ne rendez rien ou si vous donnez tout sans rien recevoir en échange, le déséquilibre est installé. Reconnaître ces symptômes chez une personne que vous fréquentez est un voyant lumineux rouge qui clignote sur votre tableau de bord et vous feriez mieux d’ouvrir les yeux avant de décoller. Plus vous attendrez, plus la chute sera douloureuse, d’autant que vous direz « je le savais et je n’ai pas voulu écouter les signes ». Trop ou pas assez démontre que le curseur n’est pas à la bonne place. Comme vous pouvez le constater, c’est simple de repérer une personne blessée « à l’usage » : la côtoyer, l’écouter parler, vérifier si elle s’intéresse à vous ou non, si elle est heureuse ou non, si elle est positive ou non, si elle a des problèmes ou non. Autant de balises qu’il faut considérer au risque de vous faire « bouffer » ! Et si vous entretenez actuellement une relation avec une personne qui donne tout ou qui prend tout, vous avez des questions à vous poser sur votre équilibre… Surtout si vous avez affaire à un Trou noir affectif que vous nommez PN ! Au lieu de vous plaindre à la Terre entière pendant que vous vous faites dévorer, allez donc chercher les ressources pour sortir de ses griffes.

« Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » sorti au Québec et en Europe et vendu en numérique sur le site www.pascalepiquet.com

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

« Gagnez au jeu des échecs amoureux » est vendu en numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Aimez-vous ce texte ?

Coaching de couple par skype ou en personne. Tous les détails sur mon site : Choix n°4 : http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis, depuis 2007.

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !




Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux : 

(00 1) 450 886 0585 – Montréal : (00 1) 514 248 7392

 

www.pascalepiquet.com

Autres articles de Pascale...

Arrêter le sexe

ARRÊTER LE SEXE ?

« Arrêter le sexe ??? Mais je ne pourrais pas ! » vous répondra une grande partie de la

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?