Aimez MaChronique !



LE MENSONGE : UNE STRATÉGIE DE SURVIE CONSCIENTE ET INCONSCIENTE

Partagez cet article !

LE MENSONGE : UNE STRATÉGIE DE SURVIE CONSCIENTE ET INCONSCIENTE

Que celui qui n’a jamais menti nous jette la première pierre… Quand vous avez quelque chose à cacher, vous mentez. Mentir : « Ne pas dire ou nier ce que l’on sait être vrai. »  Il existe le mensonge, le mensonge par omission (ce que l’on ne dit pas) et le ‘mensonge pieux’ que l’on dit à quelqu’un dans le but de lui être agréable ou de lui faire plaisir. Bien sûr, vous n’aimez pas le mensonge, personne n’aime le mensonge, mais tout le monde le pratique, à des niveaux différents… Jusqu’au jour où vous avez suffisamment confiance en vous, pour ne plus vous soumettre à cet exercice. Ce n’est pas pour autant qu’il faut dire à chacun ses quatre vérités et si ‘toute vérité n’est pas bonne à dire’ (votre bon sens vous dira quand ‘fermer votre clapet’), ce n’est pas une raison pour mentir.

Certains pensent qu’il existe de bonnes raisons de mentir et s’appuient sur cette croyance, d’autres pensent que ce que vous ne savez pas ne vous fait pas mal, donc trafique dans votre dos, quand d’autres vous mentiront au nez, quand vous les accuserez de vous avoir trompé avec le voisin ou la voisine et ils jureront mordicus qu’ils ne vous trompent pas, sur la tête de vos enfants, car c’est avec la prof de maths ou le prof de natation… Puis il y a les menteurs chroniques qui ne distinguent même plus la vérité… C’est leur stratégie de survie et quand vous décelez qu’ils n’ont pas la même réalité que vous, au lieu de leur faire du catéchisme : fuyez ! Tout dépend de vos croyances et de vos valeurs et à partir de là, si vous n’avez pas les mêmes, si mentir est un problème, alors que l’autre n’y voit aucun inconvénient et vous trouve bien pointilleux, il vaut mieux passer à un autre appel…

Plusieurs méthodes sont utilisées pour déguiser la vérité, la nier, la déplacer, l’omettre. Pourquoi mentez-vous ? Pour vous protéger ou protéger les autres.

Soit parce que vous avez honte de ce que vous faites : dans le cas de compulsions, par exemple, le compulsif ment pour cacher ses méfaits. Il a bu, a joué, s’est drogué, a trompé son conjoint, a volé de l’argent pour ‘sponsorer’ son besoin, etc., et n’en est pas fier, mais ne peut faire autrement que vous mentir. C’est plus fort que lui, il a besoin de faire ce qu’il fait et a donc besoin de le cacher. Sa morale est confrontée à sa compulsion et le sentiment de culpabilité l’oblige à mentir, pour ne pas passer pour une mauvaise personne, afin d’éviter le jugement.

Quand je buvais, je mentais pour cacher cette compulsion à ceux qui pouvaient me juger. La peur du jugement pousse aussi au mensonge, car les autres (vous ?) ne vous loupent pas. Au lieu de chercher à comprendre ce qui vous arrive et vous proposer de l’aide, ils sont prompts à souligner votre bassesse et à vous enfoncer un peu plus, si c’est encore possible.

Soit parce que vous voulez acheter la paix ou des faveurs : vous avez pris un repas avec un(e) ex, innocemment, pour parler du bon vieux temps, mais vous ne le dites pas (mensonge par omission), parce que votre conjoint(e) actuel(le) pourrait y voir à redire : avoir une réaction de jalousie ou de peine. Vous cachez quelque chose, parce que vous savez que l’autre en sera offensé, mais vous aviez envie de le faire quand même. Et au lieu de le/la respecter en discutant de ce sujet, vous le faites dans son dos et vous mentez : « Tu as fait quoi à midi ? » « J’ai déjeuné avec un vieux pote » ou « J’ai fait du sport ».

Vous dites aussi tout ce que l’autre veut entendre, pour qu’il vous laisse tranquille, n’en pensant pas un traître mot, le plus courant étant « Tu m’aimes ? ». « Oui ! » Alors que ça fait un moment que vous vous posez la question, vous-même ! Quand votre femme vous montre sa nouvelle robe, attendant votre verdict, mieux vaut lui dire que ça lui va bien, car la vérité pourrait vous priver de sexe pendant un bon bout de temps ! Et si votre mari a placé l’étagère de travers, pourquoi lui dire que c’est mal fait, il pourrait se vexer et la briser… Vous êtes également capable de flatter votre hiérarchie au travail, la caressant dans le sens du poil, lui faisant toutes sortes de compliments que vous ne pensez absolument pas, pour obtenir ses faveurs. Certains, hommes ou femmes, font la même chose pour atteindre leur objectif : avoir du sexe ! Prêts à dire n’importe quoi pour faire basculer l’autre dans leurs bras, enfin, dans leurs draps !

Soit parce que vous ne voulez pas faire de peine ou faire plaisir (le mensonge pieux) : votre meilleure amie sort de chez le coiffeur, qui a royalement raté la coupe de cheveux ou la couleur et elle vous demande ce que vous en pensez… Oups ! Que dire ?! Vous risquez de lui mentir pour ne pas lui faire de peine : « Mais si, je t’assure, ça te va super bien ! » Si vous lui dites qu’elle est franchement moche, vous allez la heurter violemment. Devez-vous la laisser comme ça ? La qualité de votre amitié fera la différence : vous pouvez lui dire la vérité, avec le plus de diplomatie possible, et lui conseiller de retourner chez le coiffeur pour arranger ça. Et puis, quand vous n’aimez pas quelque chose (la cuisine de votre conjoint(e) ou de votre belle-mère, par exemple), alors que vous faites semblant de vous régaler ou encore votre amie vous annonce qu’elle a grossi (c’est flagrant !) et que vous lui affirmez que ça lui va bien. Bref, ce sont des mensonges que vous jugerez normal de dire, alors qu’ils ne rendent pas service à la personne à laquelle vous mentez et, pire, qui ne le respectent pas. Il y a toujours une façon diplomatique de dire la vérité.

Soit parce que votre perception de la réalité n’est pas la même que celle de l’autre : certains ne disent pas votre vérité, mais ils sont persuadés que leur réalité est la vérité. Le jour du divorce, je demande gentiment, par curiosité, au futur ex-mari (le père de ma fille), s’il réalise tout ce qu’il m’a fait subir. Il me répond, surpris, les yeux ronds et les sourcils en point d’interrogation : « Moi ?! Mais je ne t’ai rien fait ! » Passez-le au détecteur de mensonges et vous serez surpris de constater qu’il ne réagit pas, parce que, pour lui, c’est la vérité. Pourquoi ? Par stratégie de survie, son subconscient occulte la réalité : s’il reconnaissait toute la peine qu’il m’a infligée en me trompant pendant ma grossesse et le reste, il verrait un monstre en se regardant dans le miroir et il ne pourrait plus vivre avec lui-même. Sa stratégie de survie ? Le déni. Vous avez tendance à les appeler « des manipulateurs », mais ils ne font que déformer la vérité, afin qu’elle leur aille comme un gant, car la vérité vraie les détruirait. Je me suis menti à moi-même, pensant que mon mari ne me trompait pas, mais que c’était moi qui me trompais. C’est vrai, c’est moi qui me trompais, en me mentant à moi-même.

Mes clients s’accusent souvent de mentir et je leur explique que c’est par stratégie de survie : déguiser, omettre ou nier la vérité, par peur d’être sévèrement jugé par les autres est monnaie courante, quand on vit du déséquilibre affectif. Mais la première personne à laquelle on ment, c’est souvent soi. Partant de là, mentir à soi-même et asseoir la même vérité que la vôtre aux autres, c’est leur mentir aussi. Mentir ne fait pas partie des bonnes valeurs, quel que soit le mensonge et plus vous êtes bien avec vous-même, plus le mensonge est éliminé de votre vie.

Et quels sont les premiers mensonges qui nous sont diffusés et que nous diffusons, en toute bonne foi, pour amuser les enfants et leur faire plaisir ?!

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil


94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?