Aimez MaChronique !



Le coaching de vie: un moyen pour atteindre ses objectifs

Partagez cet article !

Certaines personnes semblent vraiment choyer par la vie. Elles sont pour ainsi dire capable de transformer tout ce qu’elles touchent en or et connaissent de nombreuses réussites. D’autres, en revanche, avancent avec peine, difficulté, tracas. Elles ont souvent des bâtons dans les roues et piétinent sur place ou tournent en rond. Est-ce une question de destin, de bonne étoile, d’ange gardien? S’agit-il de chance, de hasard? Ou plutôt de la manière dont nous utilisons notre potentiel?

Le coaching de vie, appelé aussi coaching de réussite, sans pour autant répondre dans l’absolu à la question ci-dessus, propose un regard nouveau sur soi et les évènements. Cela permet aussi de définir précisément, selon des critères éprouvés, le réalisme de vos projets et donc, vos projets eux-mêmes. Nous ne sommes pas tous égaux devant cette capacité. On peut ainsi rencontrer trois types de personnes.
Il existe des gens dont le talent est de construire, transformer la matière, la modeler selon leurs désirs; je les nomme les réalisateurs. Mais à quoi peut servir cette belle force de concrétisation s’il n’y a pas un rêve en arrière de cela? C’est alors qu’une autre catégorie de gens apparaissent : les rêveurs. Ceux-ci sont doués pour entrer en relation avec leur imaginaire, pour rêver leur vie, visualiser ce qu’ils aimeraient vivre, faire, accomplir. Ils nourrissent facilement, en étant éveillé même, des projets, souvent avec un soucis du détail rendant l’imaginaire plus réel que la réalité. Et puis il existe des personnes qui ont un pied dans chacun de ces deux mondes : le rêve et la matière. Cependant, cela ne suffit pas toujours pour garantir la concrétisation de ce qui se vit dans le domaine de la pensée. Parfois, on rencontre des interférences de toute sorte dans ces deux univers qui viennent brouiller les cartes et fausse le jeu.

Loin de se limiter à clarifier vos objectifs, le coaching de vie offre aussi une panoplie d’outils visant à éliminer ces interférences pour réconcilier le rêve et la réalité à différents niveaux qui composent chacun de nous.
En effet, l’être humain tend naturellement à donner un sens à son existence, une raison d’être. Faute de quoi, peut importe le chemin emprunté, il n’y en a pas un de meilleur que l’autre et autant rester à case départ! De plus, le rêve nourrit dans la mesure où celui-ci est en accord avec le sens que nous accordons à notre vie. Si les réalisateurs donnent forme à une multitude de projets, sans grande satisfaction, il est fort possible que ces projets ne s’inscrivent pas dans leur mission de vie et qu’ils en retirent malgré tout une sorte de vide, de sentiment de non accomplissement. Il en est aussi de même pour les rêveurs qui s’égarent dans leur visualisation et ne parviennent pas à réaliser leurs aspirations.
Du sens que l’on confère à sa vie, une image de soi prend forme à laquelle on s’identifie. Cette identité est aussi forgée de toutes les croyances et valeurs que l’on considère vraies compte tenu de nos expériences de vie, de celles de nos parents, grand-parents etc. …. Dépendamment de ces croyances ou lois personnelles, nos capacités de faire, d’être sont stimulées et utilisées ou, au contraire, sont en sommeil, ignorées voir non employées. C’est parce que nous sommes capable de telle ou telle chose que nous en posons ou non les actions, les paroles dans un environnement plus ou moins propice aux résultats souhaités.
Bien entendu, à chacun de ces niveaux existent des interférences pouvant nuire au passage de nos rêves dans notre environnement. Par exemple, les images que les autres projettent sur nous peuvent modifier notre propre perception de nous mêmes au point de rompre la connexion avec notre vision de vie. Il se peut aussi que suite à un échec particulièrement décevant, nous prenions la décision que ceci n’est définitivement par pour nous, que nous en sommes en incapable, créant ainsi une loi personnelle qui va se perpétuer dans le temps et se valider à la moindre occasion pour renforcer cette soit disant vérité.

Le travail du coach est donc multiple. Agissant aux différents niveaux appropriés, il va favoriser une relation de confiance et un espace d’écoute, de nettoyage des interférences, de croissance, de motivation, de compassion, d’humour. De sorte que le client puisse avoir un pied bien ancré dans chaque monde, imaginaire et réel, et employer au mieux ses talents pour son bien ainsi que celui de son entourage. L’intégrité du coach est un élément important dans ce cheminement qui, de par sa présence, son attitude va inviter au changement par l’acquisition de nouveaux comportements mieux adaptés aux situations vécues.

Pour connaître les activités et services proposés, visitez mon site web: www.pnlcoachingdevie.com

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !