Aimez MaChronique !



l'art d'être parent

L’art de trouver son mode parental.

Nous vivons dans une société d’images où le père parfait et la mère parfaite sont affichés un peu partout, jusque dans les réunions de rentrée de vos enfants. Oui, être parent c’est tout un art ! J’ai pris ce pas de recul suffisamment long pour voir la parentalité sous un autre angle, et mon point de vue a bien changé depuis quelques années.

Partagez cet article !

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous sentez concerné. Vous êtes parent !

Se sentir largué, c’est normal.

Nous vivons dans une société d’images où le père parfait et la mère parfaite sont affichés un peu partout, jusque dans les réunions de rentrée de vos enfants. Oui, être parent c’est tout un art ! J’ai pris ce pas de recul suffisamment long pour voir la parentalité sous un autre angle, et mon point de vue a bien changé depuis quelques années.

J’ai été cette mère stressée qui souhaitait à tout prix que ses enfants soient dans le haut du panier, qu’ils soient éveillés, et répondre à tous les critères de la mère au top de ce que l’on attend d’elle. Je faisais tout dans ce sens. J’étais réellement jugée en permanence. Quel fardeau ! Mes enfants, je les aime, comme tout parent digne de ce nom. A l’époque, je les surprotégeais, je les stimulais, je suivais tous les codes du super parent. Pas un soir sans lire une histoire, c’était pour moi un sacrilège de rater ce moment-là avec eux. Dans leurs assiettes, je veillais à ce qu’il y ait un maximum de bons produits, que leurs repas soient hyper équilibrés, sans bonbons, sans écarts. Je me coupais en quatre pour donner la meilleure des éducations. Pas de place pour l’improvisation ! Et cela ne s’arrêtait pas là ! J’étais sur tous les fronts, mes enfants passant toujours en premier. Je me donnais corps et âme pour eux, jusqu’au jour où, faisant de même pour mes élèves, la machine n’a plus voulu avancer. Je m’étais mise sur la touche trop longtemps. Contrôlant tout, prévoyant tout, j’avais oublié de laisser mes enfants vivre leurs propres expériences et connaître les « échecs ». Tout un système de croyances se cachait derrière mon attitude surprotectrice et contrôlante.

De quoi ont besoin vos enfants ?

Au final, mes enfants ne voulaient pas d’une mère correspondant à ce que la société et les magazines présentaient. Ça, c’est juste une idée d’adulte ! Les enfants souhaitent simplement avoir une maman qui les aime, qui joue et rit avec eux, qui ne se prend pas au sérieux, qui aime et apprécie la vie, qui les protège sans les surprotéger, qui elle aussi fait des erreurs et en retire des apprentissages, qui les guide sur le chemin de la vie, qui respecte leurs expériences, dans la confiance et l’estime.

Petit à petit, voyant que je ne pouvais plus vivre avec ce stress d’être la « super maman », d’être parfaite en tout point, d’être irréprochable, j’ai lâché prise, j’ai changé mon fusil d’épaule. Mes enfants me le faisaient bien sentir de toute manière ! La PNL a été mon plus bel outil pour cibler toutes les peurs, les craintes et les croyances limitantes. Ainsi, je me suis reprogrammée en mode parent zen. Ne plus prêter attention aux jugements des autres, était une des premières étapes.  Je suis revenue à moi, qui je suis, à mes valeurs, ce qui faisait de moi une personne authentique. Et le Yoga m’a réconciliée avec moi-même. Fini la pression !

Se transformer et se trouver.

J’ai suivi mon processus de transformation, un pas à la fois. Une vraie jardinière qui semait des graines. Elles ont donné naissance à de nouvelles plantes : des changements qui se sont répercutés sur l’ensemble de la maisonnée et même au-delà ! Lectures inspirantes et expérimentations, formations et coaching privé, mon mode d’éducation et de vivre ma parentalité est sorti de terre. Que cela fait du bien de retirer toutes ces vilaines images de mère parfaite et d’être tout simplement soi, parfaitement imparfaite. Femme et mère ouverte aux expériences de la vie, bannissant l’échec tel qu’on le connaît, mais choisissant plutôt de le voir comme un apprentissage.

C’est ainsi, sur ce beau chemin de mère et de femme nouvellement née que je suis devenue professeur de Yoga pour enfant, pour famille et adulte, et j’ai poussé encore plus loin avec la Yogathérapie et la PNL. Je suis devenue coach. C’est la combinaison de tous ces outils qui m’ont vraiment amenée à vivre ma parentalité de manière décomplexée et authentique. C’est beaucoup plus « zen » !

Dans mon guide « Devenir un parent Zen, selon le mode de vie slow parenting »chez aequilibre édition, je vous propose de vous décharger des conceptions erronées du parent idéal. Retenez qu’en adoptant le mode de vie « parent parfait », nous nous blessons, mais nous blessons aussi nos enfants. Je préfère ralentir, prendre le parti de l’école de la vie et goûter à d’autres méthodes comme le slow parenting né au Danemark. La vie est faite d’inspiration et de rencontres qui changent vote vie. Peut-être que ce livre sera cette baguette magique qui initiera votre transformation.

Et vous quel parent souhaitez-vous devenir ?

Par Peggy G-Desender

Coach PNL, professeur de Yoga, écrivain.

Retrouvez tous les livres et les services de Peggy sur aequilibre.eu

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !