L’Afrique terre promise du téléphone mobile

Partagez cet article !

Voilà une image qu’un Européen lambda n’imagine pas : l’Afrique est, après l’Asie, le continent où le marché de la téléphonie mobile compte le plus d’abonnés. Fin 2012, il y a environ 730 millions d’abonnés en Afrique dont 100 millions au Kenya. Cela représente près de 60% de la population du continent. Une situation encore difficile à concevoir il y a douze ans lorsque le téléphone était un luxe dont bénéficiaient 17 millions de personnes, soit 2% de la population.

Que de changements parcourus.

Des Livres pour Changer de Vie !




Dans un article intitulé « Afrique : la révolution par le téléphone portable », Jean-Yves Ollivier, homme d’affaires en Afrique, estime que la téléphonie est aussi importante que la santé et l’éducation : pour les Africains, « l’énergie et les voies de communication – la route, le chemin de fer, les bateaux, l’avion, le téléphone et, de plus en plus, internet – sont leurs atouts les plus précieux. Bien-sûr, l’école et l’hôpital sont indispensables ».

Et Jean-Yves Ollivier de conclure : « l’Afrique passe sa vie au téléphone ». Et cela n’est pas près de se terminer. Selon une étude la GSMA, en 2015, 910 millions de personnes devraient être abonnées. Dans un continent très rural où de nombreux villages sont isolés des grandes infrastructures, le téléphone mobile permet de rester connectés et de faire des affaires à distance, en éviter des voyages coûteux et chronophages.

Aimez-vous ce texte ?

L’essor des télécommunication est donc un des piliers du développement économique de l’Afrique.

Partagez cet article !