Aimez MaChronique !



JARDIN SECRET : FAUT-IL TOUT DIRE À SON CONJOINT, SES PARENTS, SES AMIS ?

Partagez cet article !

JARDIN SECRET : FAUT-IL TOUT DIRE À SON CONJOINT, SES PARENTS, SES AMIS ?

Faut-il avoir son jardin secret ? Toute vérité est-elle bonne à dire, quand elle vous concerne directement ? A qui faut-il se confier et quand ? Devez-vous livrer tout votre passé à votre conjoint ? Autant de questions à se poser pour savoir où vous mettez les pieds.

Votre jardin secret, c’est vous qui le cultivez. Rien ne vous oblige à en avoir un et si c’est le cas, rien ne vous oblige non plus à le faire visiter : vous êtes seul maître à bord. Certains ont une vie tellement tranquille et transparente qu’ils ne cultivent aucun secret, quand d’autres, dont je fais partie, ont eu (ou ont encore) une vie tumultueuse à plusieurs égards. C’est certain que, personnellement, je n’ai plus grand-chose à cacher de mon passé de névrosée puisque tout ou presque est raconté dans mon premier livre « Le syndrome de Tarzan » (Béliveau éditeur). Cependant, depuis que j’ai rencontré mon Roi (cf « Gagnez au jeu des échecs amoureux » Michel Lafon), j’ai un jardin secret : son identité. Vivons heureux, vivons cachés pour préserver un bonheur très précieux et ainsi éviter de le livrer en pâture à des personnes mal intentionnées… Vous êtes seul juge quant à ce que vous décidez de garder pour vous ou de divulguer et vous êtes responsable du choix des personnes auxquelles vous confierez vos secrets, ainsi que des répercussions.

La principale cause d’hésitation avant de révéler une information qui vous touche de près, c’est la peur du jugement. Quelle que soit la personne à laquelle vous souhaitez ou avez besoin de faire une révélation, l’ombre de la critique plane au-dessus de votre tête : que va-t-elle en penser ? Comment va-t-elle vous percevoir une fois qu’elle aura appris ce que vous avez fait ? Saura-t-elle garder le secret ou sera-t-il trop lourd pour elle ? J’ai déjà écrit une chronique à ce sujet (http://www.machronique.com/le-secret-etes-vous-capable-de-le-garder/). Pour ce qui est des amis, ils devraient être loyaux et tenir leur langue. Néanmoins, si le secret est lourd à porter, vont-ils en parler à leur conjoint ou autres ? A vous d’être assez clairvoyant pour en juger. Je me souviens de ma fille, qui avait à l’époque une 10 d’années et qui me demanda si elle était obligée de tout me dire ou si elle pouvait aussi faire le choix de partager certaines informations avec sa meilleure amie. Je lui répondis que c’est elle qui devait décider et que ce serait normal qu’elle ait son jardin secret. Mais que s’il lui arrivait un problème, je restais la meilleure ressource pour elle.

Vos parents ne sont pas les plus habilités à recevoir certaines de vos frasques tellement ils sont déjà inquiets : vous risquez de les rendre encore plus anxieux et plus prompts à vous prendre pour un irresponsable. À moins que vous ayez confiance en eux (ou uniquement en l’un d’entre eux) et qu’ils puissent vous accueillir dans ce que vous révélerez ou encore vous aider à régler ce qui vous arrive ou vous est arrivé. Quand je suis partie à Paris, à l’âge de 23 ans, quittant mon Sud-Ouest natal, croyez-vous que j’aie tout raconté de mes folies à ma famille ? Grand Dieu, non ! Ni mon accident de moto, ni les deux avortements, ni les accidents de voiture, ni mes licenciements, ni mes relations intimes, ni la gravité de mon état de santé quand je suis passée sous le peloton de chevaux et que je me suis retrouvée aux soins intensifs (j’ai refusé qu’ils montent à Paris pour ça), bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes pour eux. J’en avais assez d’entendre : « ton père s’inquiète pour toi » et « ta mère s’inquiète pour toi » et « ta grand-mère s’inquiète pour toi et ton grand-père aussi ». Vous savez, si vous me suivez régulièrement, ce que je pense du « Je m’inquiète pour toi ». À vous de déterminer si vos parents seront vos meilleurs alliés et non vos pires juges.

Quant à vous, en tant que parents, pensez-vous que ce soit une bonne idée de raconter vos problèmes sexuels ou vos prouesses à vos enfants ? Souvent, vous avez tendance à leur livrer votre vie intime alors qu’ils préfèreraient ne rien savoir et surtout pas sur ce sujet. Excluant le sexe, vous avez peut-être tendance à leur parler de vos problèmes avec leur père/mère ou avec la nouvelle personne qui partage votre vie. Impuissants, ils sont juste là à écouter la seule chose qu’un enfant ne veut pas savoir de ses géniteurs : leurs problèmes, de quelque ordre qu’ils soient et leur vie sexuelle. Vous-même, en tant que parents, vous verriez-vous recevoir les confidences de votre père/mère à ce sujet ? Et si cela vous êtes arrivé, comment infliger la même chose à votre descendance ?! Imaginer la vie sexuelle de nos parents n’a jamais été, pour personne, un passe-temps apprécié. Autant les enfants ont tendance à penser que c’est contre-nature d’imaginer leurs parents dans l’intimité (comment pensez-vous avoir été conçu ?), autant il est délicat pour les parents d’avoir un résumé des apprentissages sexuels de leurs chers enfants. Cela dit, si le dialogue parents/enfant est établi, le sujet peut être abordé, car c’est bien aux parents de guider les enfants dans ce domaine, quand ils savent se guider eux-mêmes. Je suis à la disposition de ma fille pour toutes les questions qu’elle a à me poser et nous sommes très ouvertes sur ces questions, sans, évidemment, rentrer dans les détails privés, ni de son côté, ni du mien.

Passons au conjoint : faut-il tout lui avouer de votre passé ? Bien évidemment, je parle des moments dont vous n’êtes peut-être pas particulièrement fier. Problèmes d’alcool ou autres compulsions, peut-être retrait de permis, voire séjour en prison, frasques sexuelles, nombres de partenaires, autant de sujets que vous risquez de ne pas être à l’aise d’aborder par peur d’être (encore !) jugé. Si la personne que vous venez de rencontrer à l’esprit ouvert et a peut-être connu, elle aussi, des difficultés, elle ne trouvera rien à redire de ce que vous aurez fait auparavant. Mais si elle a un esprit étroit, attendez-vous à la voir réagir et vous virer. Dans un cas comme dans l’autre, vous serez gagnant : si elle vous accueille dans ce que vous êtes et comprend que ça vous a rendu plus fort, c’est un bon choix pour vous. En revanche, si elle vous regarde de travers et vous vire, c’est qu’elle n’accepte pas ce que vous êtes ou avez été, elle en a le droit, mais ne vous convient pas.

Un jour, j’entendis deux hommes parler de moi : le premier disait « une femme comme Pascale Piquet, je n’en voudrais pas : elle est tombée dans l’alcool et peut rechuter et elle a failli en tuer deux (mes conjoints), qui sait si elle ne va pas tuer le troisième et ce ne sera surement pas moi ! », ce à quoi le second répondit « Moi, je serais fier d’être son conjoint  parce qu’elle est sortie de l’alcool et de ses névroses et c’est ce qui fait sa force et son équilibre aujourd’hui». Les deux ont raison : question de perceptions. Mon Roi est très fier de moi comme je le suis de lui. Une cliente me fit part de ses craintes quand à l’homme qu’elle avait rencontré et qui lui avait avoué faire partie du mouvement des NA (narcotiques anonymes). Elle avait peur qu’il rechute. Je lui répondis qu’elle était la seule à savoir si elle avait envie de faire confiance à cet homme et de considérer que cette expérience l’avait rendu plus fort ou si elle refusait de prendre le risque qu’il rechute. Pas de bonne ou de mauvaise réponse. C’est vous qui devez vous sentir à l’aise dans la situation, sinon il est temps de prendre une décision. Si les révélations de votre nouvelle conquête vous rendent méfiant, autant mettre un terme immédiatement puisqu’un couple repose prioritairement sur la confiance. Toute personne doit être innocente jusqu’à preuve du contraire… Si vous l’avez déjà jugée et condamnée, plus de temps à perdre : rendez-lui sa liberté.

Et la question qui fait peur aux hommes et pourtant ils ne peuvent s’empêcher de la poser : avec combien d’hommes avez-vous couché ? Dans une de mes phrases du jour sur facebook, je soulignais que ces messieurs reprochent, généralement, le nombre d’ex à leur femme, mais pas son ex-périence ! Ils veulent une vierge ayant les connaissances d’une professionnelle. C’est pourtant en forgeant qu’on devient forgeron… Personnellement, c’est une question que j’ai toujours éludée en répondant que j’ai eu autant d’hommes dans mon lit que ma névrose en aura choisi. Aujourd’hui, mon équilibre en a choisi un seul et au bout de 11 longues années. Et le nombre de femmes qu’il a eues avant moi ne présente aucun intérêt à mes yeux, si ce n’est que c’est ainsi qu’il a « forgé » son ex-périence. Et devinez qui en profite aujourd’hui ? Idem pour lui. Mesdames, vous n’êtes pas obligées de répondre à cette question, ni le nombre d’amants, ni vos expériences sexuelles hors des sentiers battus, ni rien de ce que vous n’êtes pas à l’aise de révéler. Cependant, il y a des secrets mal gardés qui, s’ils lui arrivent aux oreilles, risquent de dévaster votre relation, car il aurait aimé apprendre la vérité de votre bouche. Encore une fois, à vous de juger ce qu’il est pertinent de dire ou pas, si vous avez quelque chose à cacher. La seule chose que je souhaite souligner, c’est que vous devez assumer la décision que vous aurez prise et si vous parlez ou pas de votre passé, les conséquences peuvent vous frapper de plein fouet.

Alors, qu’en pensez-vous : faut-il avoir un jardin secret ?

***Nouveau*** Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5 http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmesSéduire pour une nuit ou charmer pour la vie ?” Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique hebdomadaire :

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?