Aimez MaChronique !



IL/ELLE ME DIT QUE LES RELATIONS PRÉCÉDENTES L’ONT BLESSÉ (E), MAIS MOI, IL/ELLE M’AIMERA !

Partagez cet article !

IL/ELLE ME DIT QUE LES RELATIONS PRÉCÉDENTES L’ONT BLESSÉ (E), MAIS MOI, IL/ELLE M’AIMERA !

Toujours avec la même volonté de sauver, ce même espoir qui vous pousse vers les mauvais garçons et les mauvaises filles (cf. article précédent), vous vous obstinez à choisir des chiens perdus sans collier (« Chiens perdus sans collier« , roman de Gilbert Cesbron, paru en 1954). C’est-à-dire des personnes que l’enfance a blessées et que les différentes relations affectives qui ont suivi ont continué à abîmer. Cependant, n’étant pas averti ni connaissant sur le sujet de la dépendance affective et émotive, vous pensez que c’est votre bon coeur qui choisit des conjoints dans une moins bonne position que vous. Est-ce vraiment votre bon coeur qui sélectionne ou quelque chose de plus profond qui vous pousse dans la mauvaise direction ?

Quand une personne est en déséquilibre affectif, elle vous le dit. Écoutez bien les mots qu’elle prononce et souvent, elle annonce clairement qu’elle ne veut pas entrer en relation, trop broyée par les (mes)aventures précédentes. Peut-on être plus clair ? Au lieu de vous enfuir à toutes jambes, vous décidez de lui démontrer que vous n’êtes pas comme les autres et que, pour cela, il/elle vous aimera. Elle dénigre les conjoints précédents, vous annonce toute la souffrance entassée dans sa brouette, est négative, ne rit presque pas, ne parle que de ses traumatismes et plus elle s’enfonce dans ses sables mouvants, plus vous voulez la sauver. Écoutez en quels termes elle parle de ses parents, de ses ex, de sa vision du couple et où elle se voit dans cinq ans. Elle déteste souvent ses parents et/ou court après leur amour depuis sa naissance, n’est tombée que sur des ex épouvantables, ne veut plus être en couple et se voit loin de vous dans cinq ans. Et vous vous obstinez, convaincu que vous pourrez la rendre positive. Autant essayer de vider un océan avec une petite cuillère !

Les mauvaises programmations vous rendent négatifs et faussent votre vision des autres et de vous-même. Quand une personne est blessée par ses parents, puis par de nombreux comportements humains, quelle que soit la forme que la relation aura prise (frères et soeurs, amis, conjoints, collègues de travail, patrons, étrangers), pensez-vous faire contrepoids à vous seul ? Et quand elle vous dit qu’elle ne veut plus de relation et que vous restez quand même, vous venez de vous soumettre à ses quatre volontés. En effet, elle vous a mis au parfum de ses mauvais comportements et peut donc tous se les permettre puisque vous avez signé le contrat de maltraitance : croyez-moi, vous ne serez pas épargné ! Et plus elle vous en fera voir de toutes les couleurs, plus vous vous accrocherez. Par peur du rejet et pour retour sur investissement : vous aurez passé tellement de temps, d’argent, d’énergie à essayer de rendre cette personne heureuse que vous ne voulez surtout pas que quelqu’un d’autre en profite. Vous vous laissez dominer et malmener, acceptant tout et n’importe quoi dans le seul but de démontrer que vous aviez raison : l’autre peut aimer et vous aimera. Et vous, pensez-vous manifester votre capacité à aimer en vous mettant dans de sales draps, vous soumettant à un(e) tortionnaire qui effiloche votre confiance et votre estime ? Si vous vous aimiez vraiment, car ça commence par là, vous enverriez balader cette personne déséquilibrée pour rencontrer quelqu’un qui vous respectera autant que vous vous respectez. Mais, vous respectez-vous ? Pas du tout ! Comment voulez-vous, alors, que l’on vous respecte ?!

Les couples heureux, dont je fais partie, partagent leur bonheur, pas leurs malheurs. Bien sûr, quand l’un traverse une période de turbulences, l’autre est là pour le soutenir, mais c’est ponctuel et sporadique. Quand vous traînez l’autre dans votre brouette et qu’il se laisse porter allègrement, c’est son malheur qu’il vous fait partager et qui s’ajoute au vôtre. Car, ne me faites pas croire que vous étiez heureux avant de le rencontrer, pas plus que vous ne l’êtes après. Ou peut-être pensiez-vous être heureux, en tant que célibataire, mais le couple vous a vite happé dans les filets de la souffrance, car votre côté Desperado sommeillait pendant votre célibat. Quand une personne déballe tous ses malheurs et son mal de vivre, ce n’est pas votre syndrome du sauveur qu’elle doit activer, mais bien votre instinct de survie : courage, fuyez ! Cela ne vous empêche pas de la diriger vers des ressources (moi ?) et de vous départir du dossier. Car, plus vous vous mettrez à son service, dans le but de lui démontrer que de bonnes personnes existent, plus elle vous fera payer ce que les autres lui ont fait et elle vous méprisera de vous laisser maltraiter.

Alors, quand une personne vous dira qu’elle est blessée, que ferez-vous, à l’avenir ?

Bientôt la sortie de « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » (avril 2016 au Québec et mai 2016 en Europe)

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan avec amour en supplément » est vendue en version numérique (e-book) uniquement sur le site www.pascalepiquet.com avec, en bonus, une conférence audio.

– Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Coaching de couple par skype ou en personne. Tous les détails sur mon site : Choix n°4 : http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?