Aimez MaChronique !



Focus sur la lutte contre les punaises de lit

Partagez cet article !

Les punaises de lit sont des insectes assez nuisibles, mais pour le moment, elles ne font pas partie des êtres vivants qui transmettent des maladies graves. Cependant, il s’agit d’une situation qui pourrait changer et il est vivement recommandé de penser à la lutte contre ces bestioles indésirables. Suivez dans les lignes qui suivent quelques informations concernant la lutte contre les punaises de lit.

De quelle manière peut-on suspecter des punaises de lit ?

Il est normal de penser aux puces de lit vis-à-vis des piqûres qui sont groupées dans d’autres parties de votre corps comme le cou, les hanches, l’avant-bras, etc. Des traces de sang dans les tissus peuvent signifier un indice puisqu’une puce de lit pique en se servant d’une sorte de bec. La piqûre est alors dangereuse et parvient à faire couler un peu de sang. Au commencement d’une infestation, les punaises ne sont visibles que rarement. Les personnes ne s’en aperçoivent qu’après au moins deux mois en examinant les insectes qui ne cessent de se multiplier.

Est-il possible de les reconnaitre ?

Bien sûr, on peut les reconnaître. Mais pour pouvoir passer au traitement punaise de lits, il est indispensable de les identifier parfaitement. Leurs œufs ont la forme de grains de riz que l’on voit dans les sommiers et les coutures. Notez aussi que les punaises de lits n’aiment pas la lumière.

Les déjections, quant à elles, créent des points minuscules de couleur noire sur les sommiers et les literies. On trouve parfois des insectes ou généralement des carapaces, puisqu’elles muent maintes fois avant de devenir adultes. Il est ainsi possible de trouver des carapaces vides sur le sol des pièces.

De quelle façon ces puces de lit sont-elles transportées d’un lieu à l’autre ?

Ces petites bestioles sont essentiellement véhiculées par les humains par l’intermédiaire de leurs vêtements, leurs valises ou encore leurs mobiliers en cas de déménagement.

Dans un appartement d’hôtel infesté, la personne qui entre dans la chambre a toujours tendance à poser les valises près ou sous le lit, ces petites bêtes s’y cachent et la personne les ramène chez elle sans le savoir.

Quelles précautions doit-on prendre ?

Il faut savoir que la chambre doit être préparée convenablement avant l’arrivée du technicien : rien ne doit être posé au sol pour rendre facile son passage ; le sommier et le matelas devront être posés verticalement. Après les désinfections, la literie doit être nettoyée à 60°C, sinon on devra la passer au sèche-linge. Si les garde-robes sont placées près du lit, il est essentiel de tout nettoyer toujours à la température indiquée ci-dessus. Si la plupart des tissus comme la laine et la soie ne supportent pas cette température, on peut les mettre au congélateur à 7°C durant 48 heures. Les restes des éléments en tissus, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas congelés ou lavés sur-le-champ, doivent être jetés dans les poubelles fermées.

Pour les rangements en dessous du lit qui ne peuvent pas être congelés et nettoyés, ils devront être traités comme la literie. Cela n’est jamais utile de jeter un rangement en prenant pour prétexte qu’il est infecté. Les insectes en questions aiment se mettre sur les plinthes, le matelas, le plafond et les charnières… et de toute façon, elles restent à proximité de leurs proies !

Si durant un mois, après la deuxième désinfection, il n’y a pas de nouvelles piqûres, c’est une bonne nouvelle ! Ces bestioles disparaissent pour toujours ! Fini le traitement punaise de lit.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !