Aimez MaChronique !



Culpabilité ou responsabilité ?

Culpabilité ou responsabilité ?

Partagez cet article !

La culpabilité, c’est le poids des autres que vous acceptez de porter. C’est lourd, non ? La culpabilité n’existe que devant les tribunaux et seulement au pénal : coupable/non coupable. Mais dans la vie courante, préférez-vous être coupable ou responsable ? La culpabilité est un concept inventé par certaines religions pour obliger le peuple à payer pour son absolution, au Moyen Age particulièrement. Les riches étaient absous de leurs pêchés en versant le montant nécessaire, ce qui leur permettait de recommencer la semaine suivante, sachant que l’ardoise serait effacée par ce biais. En fait, vous deviez rougir de tout ce que vous aviez fait, le confesser quitte à en inventer, et le curé décidait de votre châtiment surtout sonnant et trébuchant (money, money !) accompagné de quelques prières salutaires.

Résultat, aujourd’hui, vous restez avec vos pêchés pesant dans votre brouette, le curé n’étant presque plus la recette pour vous en débarrasser et vous vivez avec ce poids que votre entourage a plaisir à vous faire porter. Regardez bien ce qui vous écrase et demandez-vous simplement de quoi, dans cet amas de saleté que vous transportez, vous êtes vraiment responsable ? Car, il s’agit bien d’agir en adulte assumant ses responsabilités plutôt qu’en enfant condamné pour son forfait, démuni et humilié. Le plus gros de votre poids est la peine que vous avez soit disant faite aux autres : je souris, car vous ne pouvez pas faire de peine à une personne qui n’en veut pas. En revanche, elle va s’en faire toute seule, se sentant rejetée, abandonnée, trahie, humiliée, le tout injustement, alors que vous vous êtes seulement respecté en lui disant « non ». Allez, en disant « non, merci ! ».

Si vous blessez quelqu’un verbalement involontairement ou si vous cassez quelque chose accidentellement, agissez en adulte responsable : présentez vos excuses ou réparez ce que vous avez brisé. Vous sentir juste coupable vous dédouanerait-il d’agir pour réparer ? Le mot « coupable » vous rend incapable de bouger, alors que le mot « responsable » vous permet de prendre les choses en main assumant ce que vous avez fait et remédiant à la situation que vous avez créée. Parfois, ce que vous avez fait est irréversible, alors manifestez que vous savez en être responsable, même si ce n’est pas réparable : ASSUMEZ ! Et tirez-en une leçon. Et surtout, souvenez-vous que vous n’êtes responsable de personne (surtout pas des états d’âme des autres !) et que vous ne pouvez sauver personne en dehors de vous-même (et de vos enfants mineurs !).

Personnellement, la culpabilité est un bouton donnant le contrôle aux autres que j’ai désactivé depuis bien longtemps et je l’ai remplacé par la responsabilité : responsable/non responsable. Et si je fais une boulette, je l’assume et je la répare et si mes excuses ne sont pas acceptées, peu importe, j’aurais suivi, en adulte assumée, ce que mes valeurs et ma conscience me dictaient. Le poids des autres, jamais plus je ne le porterai : la peine que vous ressentez vient de votre enfance, c’est vous qui la générez. Idem pour ceux qui vous accusent de leur en avoir fait. Alors plutôt que vous sentir coupable, que diriez-vous de réfléchir à ce que l’on vous reproche pour identifier si vous en êtes responsable ou non responsable ?

www.pascalepiquet.com Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux : (00 1) 450 886 0585 – Montréal : (00 1) 514 248 7392

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?