Aimez MaChronique !



CONSEILS SIMPLES POUR AIDER VOTRE ENFANT À COMBATTRE L’INTIMIDATION

Partagez cet article !

CONSEILS SIMPLES POUR AIDER VOTRE ENFANT À COMBATTRE L’INTIMIDATION

Dans ma chronique de la semaine dernière, je parle d’intimidation, enfin ce que je nomme « Terrorisme juvénile » ! http://www.machronique.com/intimidation-ou-terrorisme-juvenile/

Voici quelques conseils simples pour prévenir ou soutenir votre enfant victime d’intimidation :

1) Soyez vigilant : observez, notez tous les changements de comportements chez votre enfant. Un enfant victime d’intimidation va commencer à perdre sa joie de vivre, à se renfermer, à avoir des comportements craintifs. Il aura mal au ventre ou ailleurs, trouvera tous les prétextes pour ne pas aller à l’école, peut perdre l’appétit, le sommeil. S’il se lève fatigué le matin, est en perte d’énergie, manque de motivation, allumez ! Quelque chose ne tourne pas rond !

2) Discutez avec votre enfant, dès qu’il rentre de l’école ou que vous rentrez du travail : « Comment s’est passée ta journée ? » et observez son non-verbal et le ton sur lequel il vous répond : s’il est agacé, nerveux, enjoué ou neutre. S’il vous dit que tout va bien avec une mine de déterré, il y a là matière à enquêter ! C’est votre enfant, vous le connaissez, faites confiance à votre instinct. Il peut mentir et essayer de vous faire croire que tout va bien : il a peur que vous interveniez et que le remède soit pire que le mal. Vérifiez que son discours est en accord avec la tête que fait votre enfant, quand il vous dit que tout va bien. Si c’est faux, vous le sentirez. Faites-le parler de ses amis, de ses relations avec les professeurs, bref, de sa journée ! Intéressez-vous à lui.

3) Si votre enfant vous avoue rencontrer des difficultés avec des camarades de classe ou avec un professeur ou autre, coachez-le pour l’aider à régler ce problème : dans un premier temps, il faut l’encourager à s’en sortir tout seul, à l’aide de vos conseils. Il se sentira soutenu. Écoutez-le, ne diminuez pas la gravité du problème : pour lui, c’est une montagne à franchir ! Aidez-le à prendre du recul, à relativiser, mais ne minimisez pas la situation. Pour lui, c’est souffrant et il a besoin de votre soutien. Parfois, ce n’est ni de la violence verbale, ni physique à laquelle il devra faire face, mais du chantage affectif de la part de ses « amis ». C’est de la violence aussi. Lisez ma prochaine chronique, j’aborderai le sujet.

Si vos conseils ne règlent pas la situation et que votre enfant ne s’en sort pas seul, il faudra intervenir de façon intelligente, en accord avec lui, afin de trouver la solution qui lui conviendra le mieux. Faites-lui sentir que vous êtes là et que vous allez trouver les solutions : c’est ce qu’il attend de vous. Il faudra prendre rendez-vous avec le professeur ou le directeur de l’école, bref, avec la personne la plus à même d’aider votre enfant à retrouver sa sérénité. Vous pouvez aller jusqu’à contacter les parents de l’enfant maltraitant, si le milieu scolaire ne fait rien. Mais restez courtois ! Si toutes vos démarches n’améliorent pas la vie de votre enfant, parce que les autres élèves ont pris l’habitude de l’utiliser comme « tête de turc », souffre-douleur et autre, peut-être que la bonne idée sera de le retirer de cette école.

4) Si vous le retirez de l’école ou si vous le laissez dans la même école, une fois la paix revenue dans sa vie, il faudra néanmoins l’aider à développer sa confiance et son estime, qui auront été endommagées pendant ces événements, sinon, ça va recommencer !

Allez voir un professionnel pour l’aider à parler et à dépasser le traumatisme plus ou moins important qu’il aura subi. Il sentira que vous faites tout ce que vous pouvez pour lui. Inscrivez-le à des sports de combat (même les filles !), s’il y est ouvert. Les arts martiaux enseignent à mettre au sol, pas à briser des dents ou des membres : votre enfant, en cas de problème, saura mettre son assaillant à terre, sans rien briser. Faites-lui faire du théâtre, s’il le souhaite. Apprenez-lui des réparties, pas grossières ( !), qu’il utilisera quand on l’attaquera verbalement, faites-lui faire un sport ou une activité qui lui donnera confiance en lui ou en elle. Et surtout, donnez-lui reconnaissance (encouragements, compliments), affection et protection : montrez-lui qu’il est précieux pour vous et que vous êtes là, solide et protecteur.

Ne lui dites pas « ça va passer », « tu es un trouillard », « c’est bien fait pour toi », « tu t’attires toujours des ennuis, débrouille-toi ». S’il part vulnérable dans la vie, il y a de fortes chances que vous ayez omis de lui apporter un, deux ou les trois éléments cités plus haut. Il est toujours tant de rectifier le tir et de vous rapprocher de votre enfant : peut-être même que ce style d’événement malheureux vous aura fait prendre conscience de ses besoins et de son existence…

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :


95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean : Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil


94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?