Aimez MaChronique !



CHAQUE COMPORTEMENT HUMAIN EST EXPLICABLE, MAIS PAS EXCUSABLE

Partagez cet article !

CHAQUE COMPORTEMENT HUMAIN EST EXPLICABLE, MAIS PAS EXCUSABLE

 

Parfois, les comportements des autres vous déstabilisent : ce qu’ils font ne vous semble ni rationnel, ni respectueux. Si vous vous fondez sur vos valeurs, nombreux sont ceux qui enfreignent les règles, vos règles. C’est ainsi que le Desperado, proche de ses valeurs et de ses émotions devient fou face à un Trou noir affectif qui n’a aucune règle, ne respecte aucune valeur, si ce n’est son propre bien-être. En situation de survie, il peut mentir, voler, être d’un égoïsme déconcertant, tout ramener à lui, alors que le Desperado devient son esclave, oubliant ses propres valeurs de respect de soi et croit tout ce que l’autre lui dit, ce qu’il lui fait. Quand un Trou noir affectif vous ment, la plupart du temps, il croit ce qu’il dit : c’est très déstabilisant. De par mon métier, je peux comprendre et expliquer tous les comportements humains, mais cela ne signifie pas les excuser.

 

Chaque être humain a une bonne raison de faire ce qu’il fait au moment où il le fait : c’est dans son propre intérêt. En PNL (programmation neuro linguistique), nous appelons ça « l’intention positive ». Elle est positive pour celui qui pose le geste et non pour celui qui le subit : un mari jaloux tue l’amant de sa femme, son intention positive est de se débarrasser de son rival. Pas vraiment positif pour l’amant, vous en conviendrez. Quand une personne ment sur son emploi du temps, parce qu’elle trompe son conjoint, vous comprenez pourquoi elle ment. Des gangsters braquent une banque, leur intention est facile à mettre à jour : l’argent ! Un pédophile et un agresseur sexuel agiront pour répondre à une pulsion, que nous pouvons comprendre : les abus sexuels dans leur enfance les ont programmés à avoir cette attitude contre nature. Mais nous ne les excusons pas. Les explications ne constituent en aucun cas des excuses, mais tout est explicable.

 

Une personne qui se suicide ne cherche pas à mourir : elle veut juste abréger ses souffrances. Quand vous avez mal à la tête, vous prenez de l’aspirine, quand vous avez mal à l’âme et que vous restez persuadé qu’il n’y a aucune issue, vous mettez un terme à vos souffrances. Quand j’ai attaqué les deux conjoints, au moment où je me jette sur eux, je ne vois aucune autre solution pour m’en débarrasser, à la seconde où je saute dessus. Surtout pour le père de ma fille, le maintenant sur la gazinière, je me vois lui infliger plusieurs coups de couteau et ça me fait du bien, car je suis persuadée que je fais un trois en un : en le tuant, je me libère de son ex, de sa maîtresse et de lui et mon étau se desserre, je peux enfin respirer. Pourtant, je reste une femme avec de belles valeurs, mais pendant l’espace de quelques secondes, je ne vois pas d’autre solution que l’éliminer, pour pouvoir élever mon bébé en toute sérénité.

 

Je me souviens d’un appel de celle qui fut la maîtresse de mon mari sous mon règne, devenue sa conjointe, et qui m’appela 14 ans plus tard, pour me dire qu’il l’avait trompée elle aussi. Et elle souligna que, « même pris la main dans le sac, il continuait de mentir » : ce n’était pas une découverte pour moi et je le lui rappelais… Même ceux qui mentent et qui trompent sont surpris quand on leur fait le coup ! Vous qui avez l’habitude de tromper votre partenaire, il n’est pas question que votre partenaire vous trompe. Quelle est votre intention positive ? Fais ce que je dis et non ce que je fais : vous pouvez prendre du plaisir ailleurs, mentir, mais il n’est pas question que l’autre en fasse autant. Certains comportements sont très ébouriffants et vous en vivez souvent. En tout cas, mes clients en vivent tellement qu’heureusement que je suis là pour leur expliquer pourquoi les autres agissent ainsi. Les comportements les plus déstabilisants sont générés par le déséquilibre affectif : il y a une logique, mais elle est parfois difficile à suivre, pour ceux qui n’y connaissent rien.

 

Par exemple, vous fréquentez une personne depuis un an, qui vous demande de vous engager, ce que vous avez du mal à faire pour aucune raison que vous puissiez expliquer : vous faites simplement de l’anxiété à l’idée de vivre avec, mais vous croyez néanmoins l’aimer. Usé par cette attente, l’autre met un terme à la relation, puisque son exigence d’engagement n’est pas comblée, s’inscrit sur un site de rencontres, débute une nouvelle relation et là vous réalisez que vous l’aimez ! Vous lui faites une grande déclaration, persuadé que l’autre reviendra ventre à terre, parce que vous acceptez tout ce qui vous avez été demandé, dans la plus grande sincérité. Mais l’autre tarde à vous répondre. Continue sa relation avec sa nouvelle conquête, va jusqu’à la présenter à ses enfants et sa famille ! Mais ne donne pas de réponse. Pourquoi avoir attendu que celui ou celle qui était dans votre vie rencontre quelqu’un d’autre pour réaliser que vous y teniez ? Parce que vous avez reçu un électrochoc : l’être humain est ainsi fait, dans son déséquilibre, il doit perdre ce qu’il avait pour réaliser qu’il y tenait. Mais ce n’est pas toujours récupérable. Et pourquoi l’autre ne revient pas en courant ? Parce que les deux subissent la loi du « je te suis, tu me fuis, je te suis, tu me fuis » : c’est une chose de courir après quelqu’un pendant un an, voire plus, mais c’en est une autre de l’entendre dire tout ce que vous vouliez entendre. Tant qu’il vous résistait, vous couriez après comme un dératé, mais une fois qu’il cède, la panique vous prend et vous voilà en train de courir dans l’autre sens. Puis la personne finit par revenir, mais a augmenté ses exigences. Exigences auxquelles vous ne pouvez pas répondre. Et plus personne n’y comprend rien !

 

Quand quelqu’un vous dit vous aimer et, après refus de votre part, se jette dans le lit d’une autre personne, quelle est son intention positive ? Vous aimait-elle vraiment ? Ou essaie-t-elle de chasser un mauvais clou par un autre mauvais clou ? De quoi devenir fou, n’est-ce pas ? Quand quelqu’un vous fait du chantage affectif, exigeant de vous un engagement sinon il vous quitte, vous ayant expliqué en long, en large et en travers combien il vous aime et vous quitte finalement, parce que vous n’avez pas cédé à son chantage, terrifié, le retrouver dans le lit d’un autre est assez stupéfiant. Bienvenue dans le monde de la névrose ! Effectivement, le déséquilibre affectif est l’explication à tous ces comportements qui semblent n’avoir aucun sens, mais pourtant qui en ont. Il faut connaître les comportements du Trou noir affectif et du Desperado pour pouvoir expliquer l’intention positive de chacun. Quand mon mari me reproche, juste avant le divorce, de ne pas être allée le chercher chez sa maîtresse pour le ramener à la maison ou d’avoir rencontré quelqu’un deux ans après notre divorce, alors qu’il avait rencontré sa maîtresse 6 mois après notre mariage, il y a de quoi se fâcher ou éclater de rire.

 

Quand un Desperado se met à tout donner à une personne qui ne lui rend rien, s’en sert d’esclave, l’utilise au maximum, l’humilie, le trompe et qu’il reste là, cela défie toutes les règles de respect. Vous avez du mal à comprendre que le premier ne quitte pas le second : il ne peut tout simplement pas. Sinon, il le ferait ! Son intention positive est d’être mal accompagné, mais très mal accompagné, plutôt que seul… Seul, c’est crever : de deux maux, il a choisi le moindre. Il pense qu’en donnant tout, l’autre le reconnaîtra et lui « vendra » son amour. Or, ça ne s’achète pas : amour et respect, cela se gagne. Et le Trou noir affectif a pour objectif de se nourrir, coûte que coûte, donc il prend un « buffet tout inclus », puis peut en changer aussi simplement qu’on change de crèmerie : du moment qu’il est nourri. J’ai été moi-même très déstabilisée par les comportements des deux conjoints : j’avais la sensation de leur avoir apporté le bonheur sur un plateau d’argent, cédant à tous leurs désirs, et ils mettaient un grand coup de pied dedans ! Mon intention inconsciente était de les satisfaire pour qu’ils me trouvent formidable et qu’ils m’aiment : chose qu’ils étaient bien incapables de faire. Pour aimer l’autre, il faut s’aimer soi et avec le recul, je sais qu’ils ne s’aimaient pas et moi non plus, je ne m’aimais pas. L’intention positive : je ne m’aime pas, aime-moi ! Donc, l’autre vous traitera comme vous vous traitez : mal. Et plus un geste est violent, plus il manifeste la hauteur de la souffrance de la personne qui le pose. Souvenez-vous de Guy Turcotte, qui a tué ses deux enfants, parce que sa femme était partie avec un autre et le menaçait de les lui retirer à jamais. Encore une fois, expliquer ce geste de déséquilibré ne signifie pas le pardonner. Si j’avais tué mon mari, j’aurais été incarcérée, responsable de mes actes, mais pas de mes mauvaises programmations, qui ont bien failli me conduire en prison. Guy Turcotte est responsable de ses actes, il a tué deux enfants, ses deux enfants, mais ce geste était à la hauteur de toute la souffrance qu’il a ressentie en commettant ces meurtres (cf ma chronique : www.machronique.com/guy-turcotte-tue-ses-deux-enfants-et-tente-de-soter-la-vie-pourquoi. Autant que je peux expliquer que certains prêtres soient pédophiles, mais je ne les excuse pas non plus www.machronique.com/leglise-et-la-pedophilie-pourquoi-des-religieux-abusent-ils-de-lame-et-du-corps-de-vos-enfants : rien ne permet que l’on touche à un enfant.

 

Vous l’aurez compris, chaque acte est motivé par une bonne raison : même si la raison n’est pas bonne pour tout le monde. Les humains ont de grandes lignes de comportements, dans l’équilibre autant que dans le déséquilibre : ils font tous la même chose. Le premier comportement que j’ai étudié, c’est le mien, à travers la névrose. Et aujourd’hui, je peux comprendre n’importe qui, mais pas l’excuser.

 

Nouveau ! Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

 

Écoutez Pascale Piquet, chaque mercredi à la radio :

 

95.7 FM au Saguenay-Lac-St-Jean :
Écoutez la chronique décapante de Pascale Piquet avec la complicité de John Ferguson et son équipe, tous les mercredis à 16h15 ! Écoute en direct : www.saguenay.radiox.com/accueil

 

94.1 FM à Sept-Îles :
Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les mercredis à 16h40 ! Écoute en direct : www.le941.com

 

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

 

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie »,
et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous.
En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

 

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

 

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

 

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?