Aimez MaChronique !



CÉLIBATAIRE OU APRÈS UNE RUPTURE : L’ENNUI EST VOTRE PIRE ENNEMI

Partagez cet article !

CÉLIBATAIRE OU APRÈS UNE RUPTURE : L’ENNUI EST VOTRE PIRE ENNEMI

Que se passe-t-il après une rupture ? Vous vous ennuyez ! Pourquoi ? Parce que l’autre comblait vos journées, vos week-ends, vos pensées et le vide qui vous habitait. Ce vide a toujours été là, mais la présence de l’ex-conjoint l’anesthésiait… Célibataire à nouveau, combattant la souffrance du rejet et de l’abandon, ce fameux vide ressurgit du passé et vous envahit. Vous avez vécu pour l’autre, il faut, à présent, vivre pour vous-même. Et on fait ça comment ?! Ou encore seul depuis un bout de temps, vous vous ennuyez aussi et cela mine votre vie. Que faire ?

Le Desperado (cf. « Le syndrome de Tarzan » Béliveau éditeur), comme vous le savez, vit pour l’autre et à travers l’autre. Il a l’impression d’avoir un but dans la vie : le bien-être de son partenaire. Cela occupe tout son esprit, même si sa conjointe le malmène ou si le conjoint la maltraite ou l’humilie. Au moins, il y a de l’action ! Certes, c’est de la souffrance, dans les cas extrêmes, mais vous vous y accrochez, par peur de vous ennuyer… Dans les couples où ça va plutôt bien, même si les deux sont en dépendance (je ne suis pas pour l’équilibre à tout prix,  mais pour le bonheur), l’un devient l’occupation principale de l’autre et quand il y a rupture, l’esclave du couple n’a plus de maître et se retrouve désœuvré : plus personne à servir… Insidieusement, vous vous êtes mis à aimer les mêmes choses, à faire les mêmes choses, à vouloir les mêmes choses et voilà deux personnes avec un seul cerveau ! « Décérébré », quand on vous quitte, vous voilà un corps sans but, sans projet, déboussolé, anéanti. Le pire, c’est qu’avant cette relation, vous aviez peut-être une vie ! Vous aviez des amis, des loisirs, des projets et vous avez tout sacrifié sur l’autel de la dépendance émotive : vous êtes devenu l’autre. Victime consentante (car, il/elle ne vous a pas tordu le bras !), vous avez rempli votre existence avec le conjoint  exclusivement. Et le/la voilà parti(e)… Plus rien à faire, plus rien à penser, l’ennui vous gagne vite fait. Et cet ennui vous pousse à penser sans arrêt à celui ou celle qui vous a quitté. Obsédé par l’autre, vous avez peut-être un peu de répit quand vous travaillez, si ce travail vous demande réflexion. Si c’est un job qui ne demande aucune concentration, vos souvenirs reviennent et le hamster aussi : qu’est-ce que j’ai fait ou qu’aurais-je dû faire pour que l’autre reste ?…

Le célibataire souffre également de ce vide qu’il ne réussit pas à combler, quand il est persuadé que seul le couple est la réponse à sa souffrance : moins il trouve, plus il souffre et plus il pense qu’il ne trouvera jamais. Il se traîne comme une âme en peine de son lit à son travail et de son travail à son lit, avec une halte devant la télé, redoute les week-ends et jours fériés, reste tard au travail pour raccourcir sa soirée. Souvent, sinon à chaque fois, quand il rentre le soir après son labeur, il se récompense en buvant ou en mangeant… de plus en plus. Son objectif ? Se réconforter et ne pas voir le temps passer. Quand certains en manquent, il en a trop… Lui, le temps, il veut le tuer. L’ennui vient souvent de l’isolement : après une rupture ou simplement par manque de réseau social, vous vous renfermez sur vous-même, vous recroquevillant sur votre souffrance qui devient le centre de votre vie. Connaissez-vous l’expression : « S’ennuyer comme un rat mort ? » Symbolique, n’est-ce pas ? Oui, on peut mourir d’ennui, quand on décide qu’il n’y a rien à faire, quand on accepte son sort, quand on fait comme la souris qui est tombée dans la jatte de lait et qui décide de ne plus nager et se laisse couler… Vous vous ennuyez tellement que même si vous rencontrez des gens, vous êtes ennuyeux. L’ennui est devenu votre philosophie de vie. Et de l’ennui à l’aigreur, il n’y a qu’un pas. Vous finissez par ne plus être fréquentable, vous enviez ceux qui sont en couple et ceux qui sont joyeux, puis vous finissez par les détester. Pourquoi eux et pas vous ? Bonne question !

Que diriez-vous de faire comme l’autre souris tombée dans la jatte de lait, qui bat des pattes pour survivre et finit par transformer le lait en beurre et sortir du piège ?

Que font ceux qui ne s’ennuient jamais ? Comment s’y prennent-ils pour se coucher le soir, épuisés, et avoir hâte que la journée suivante commence ? Voici leur(s) secret(s) :

LE JOB

Ils ont généralement un job qu’ils font facilement, qu’ils aiment bien ou qui les passionne. Même en situation de rupture, ils ont la faculté de se vider l’esprit, autant que faire se peut, pendant que celui-ci est occupé à travailler, ce qui déstresse 75 millions de millions de cellules et leur donne du repos pendant qu’ils ne pensent pas à l’ex. Le temps fait ensuite son oeuvre.

Personnellement, quand j’ai traversé les zones de turbulences avec le père de ma fille, le travail m’occupait l’esprit et quand j’y mettais les pieds, j’oubliais tout le reste, prenant plaisir à être en contact avec mon environnement professionnel. Qui, d’ailleurs, ne s’est jamais douté de ce que je vivais.

Mais j’ai conscience que c’est bien difficile de « cloisonner » afin de penser à autre chose sur son lieu de travail. Souvent, vous traînez vos problèmes au boulot. Essayez d’occuper votre esprit : chaque minute gagnée est la bienvenue, car elle s’ajoute aux autres, après une rupture et finissent par devenir des minutes, des heures et des journées !

LES LOISIRS/PASSIONS

Ceux qui ne connaissent pas l’ennui ont des loisirs, des passions, donc se raccrochent à ce qui les fait vibrer en cas de rupture ou, célibataires, ont plaisir à attendre le moment où ils vont se livrer à ce qu’ils aiment et passent aussi du temps de plaisir à les organiser.

Quand j’étais jockey, monter à cheval était très libérateur et quels que soient les problèmes que je vivais, dès que je mettais les pieds à l’écurie, j’oubliais tout jusqu’au moment où j’en ressortais.

LES PROJETS

Les projets vous occupent la tête, en rupture ou non, le temps de les préparer. Ils sont des rendez-vous dans le temps et vous font avancer.

Mes projets sont une motivation qui vous prend du temps à organiser, qui vous font lever le matin  et qui vous font vibrer quand ils se réalisent. Ils vous libèrent l’esprit après une rupture, même si vous avez la sensation que seul, vous n’êtes plus capable de rien faire. C’est peut-être le moment de faire une expérience qui va développer votre confiance : voyager seul ! C’est le moment où jamais. Forcez-vous et vous serez surpris du résultat.

ÊTRE BIEN AVEC SOI-MÊME

Celui ou celle qui apprécie sa propre présence ne s’ennuie jamais : il/elle vit pour lui et non pour les autres, même si les occasions sont fréquentes de partager des bons moments avec l’entourage. Quand vous êtes bien avec vous-même, la rupture ne vous laisse pas déboussolé. Vous faites un deuil, certes, mais sans vous apitoyer sur votre sort, en restant dans l’action et en regardant devant vous : la vie doit continuer !

LA FAMILLE/LES AMIS

Faire des activités avec la famille (quand vous avez de belles relations !) et les amis est également une source de plaisir qui embellit votre vie, célibataire ou en rupture. Évitez de les ennuyer à longueur de journée en ressassant la relation avec l’ex : parlez-leur d’autre chose !

LE BÉNÉVOLAT

Certains de mes clients se sont mis à faire du bénévolat, sur ma recommandation, parce qu’ils s’ennuyaient : ils ont rencontré des gens sympas et se sont rendus utiles. Voilà une belle façon de connaître du monde dans la même énergie que vous en donnant un coup de main à ceux qui sont bien plus en détresse que vous.

L’ennui est l’ennemi du moral parce qu’il laisse la place aux ruminations : plus vos pensées sont négatives, plus elles vous envoient par le fond. Que ce soit après une rupture qui vous laisse dans le néant parce que vous viviez pour l’autre ou parce que vous êtes célibataire et rien à faire, il est temps de vous réveiller et de vous prendre en main : souvenez-vous de cette phrase d’un auteur inconnu « Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir vécu« . N’est-il pas temps de vivre ? Réveillez-vous ! Action !

***Nouveau*** Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Sortie du e-book sur les relations hommes/femmes « Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie ? » Les 13 premières pages sont téléchargeables gratuitement sur le site : www.pascalepiquet.com

Lisez le e-book « Pourquoi récupérer son ex, là est la question. Comment survivre à une rupture, là sont les réponses ! » : http://www.pascalepiquet.com/pourquoi-recuperer-son-ex.php

Écoutez Pascale Piquet régulièrement, à la radio :

Chronique mensuelle :
94.1 FM à Sept-Îles : Écoutez le trio détonnant David Tancrède, Valérie & Pascale Piquet, tous les premiers mercredis de chaque mois à 16h40 !

Lisez le second livre de Pascale Piquet : « Gagnez au jeu des échecs amoureux » (Michel Lafon)

Commandez le nouveau DVD « Comprendre la Vie », et téléchargez le guide « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur », pour développer confiance et estime chez vous. En vente exclusive sur le site www.pascalepiquet.com

Prenez une dose de bonne humeur : suivez Pascale Piquet sur Twitter www.twitter.com/pascalepiquet

FACEBOOK : page professionnelle « Pascale Piquet »

Et lisez la chronique de Pascale Piquet, chaque mercredi !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?