Aimez MaChronique !



AGRESSIVITÉ : COMMENT LA GÉRER ? (2/4) LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

Partagez cet article !

AGRESSIVITÉ : COMMENT LA GÉRER ? (2/4) LE BESOIN DE RECONNAISSANCE

La semaine dernière, je vous expliquais que la fatigue conduit à l’impatience et vous voilà prêt à exploser à la moindre étincelle, vous en prenant aux proches, comme aux inconnus, dans votre vie privée, sociale ou professionnelle. Les solutions sont simples : un esprit sain dans un corps sain, il faut donc prendre soin de vous, tant au niveau de l’alimentation que du repos et du sport. Autre irritant : le besoin de reconnaissance. Il vous met en colère rapidement, à ce point que l’on peut vous prendre pour une personne développant un problème de santé mentale. Comment ce besoin vous conduit-il à être agressif, à « péter des coches » et comment y remédier ?

Le besoin de reconnaissance

Les parents doivent à leurs enfants reconnaissance, affection et protection pour développer leur confiance et leur estime. Si vous n’en avez pas reçu, peu ou mal, vous voilà dans vos chaussures d’enfant terrifié par le rejet et l’abandon. Vous aurez probablement fait des pieds et des mains pour obtenir le moindre compliment de vos parents qui se seront contentés de vous dire « tu aurais pu faire mieux« . Parti dans la vie en déséquilibre, courant après ce que vous n’avez jamais réussi à attraper (la reconnaissance), vous êtes de plus en plus enragé : vous ne tombez que sur des gens qui ont les mêmes comportements que vos parents et qui, au lieu de vous reconnaître comme la personne bien que vous êtes, vous rejettent ou/et vous trahissent. Essayant à tout prix d’acheter l’amour que vous n’achèterez jamais, vous vous brûlez les ailes, le coeur, vos valeurs et parfois même votre argent pendant que la rage continue d’augmenter. Après tout ce que vous avez fait pour ces personnes, comment est-il possible qu’elles ne vous reconnaissent pas, ne vous aiment pas, ne vous encensent pas ? Parce que vous vous adressez à des handicapés de la vie qui ont été programmés à tout prendre à celui qui, comme vous, donne tout. Et le cercle vicieux vous envoie par le fond… Plus vous avez besoin de reconnaissance, moins vous en avez, car, vous tombez sur des gens incapables de vous en donner. Vous passez donc d’un comportement d’adulte à un comportement d’enfant (l’enfant intérieur) en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et vous voilà prêt à agresser n’importe qui sous prétexte qu’il ne voit pas qui vous êtes.

En couple, avec vos amis ou dans l’environnement professionnel, vous vous cassez les dents sur des gens que vous servez (être au service de) au lieu de leur rendre service (vous respecter) et vous rendant esclave pour qu’ils vous aiment, faisant des pieds et des mains pour être apprécié, vous explosez quand votre objectif n’est pas atteint. Qui respecterait un esclave ? Habitué à dire « après tout ce que j’ai fait pour toi« , vous enragez qu’on ne vous le rende pas. L’impuissance et l’injustice accumulées depuis votre plus tendre enfance, en plus de la peur de la solitude et du rejet vous poussent à vous sentir abandonné dès qu’on ne répond pas à votre sollicitude et vos sollicitations. Ça peut pousser à frapper celui ou celle qui ne vous reconnaît pas, jusqu’à avoir envie de tuer… C’est bien ce qui m’est arrivé, courant après cette simple phrase « que tu es généreuse, Pascale« . J’ai tout prostitué pour l’obtenir sans succès de la part des deux ex-conjoints qui ont partagé ma névrose par le passé. Aujourd’hui, je souris quand on me le dit, surtout que je ne fais rien pour le provoquer. Cependant, je l’apprécie. Recevoir de la reconnaissance est un plaisir, mais n’est pas un objectif : puisque je me reconnais, je n’éprouve pas le besoin que les autres le fassent pour moi.

Les solutions

Ce fort besoin de reconnaissance est exactement ce qui fait courir 98 % du monde. Ce manque provenant de l’enfance peut être compensé dans la vie d’adulte en développant confiance et estime afin de vous reconnaître vous-même sans avoir besoin du soutien des autres. Au lieu d’essayer d’obliger votre entourage à vous aimer, que diriez-vous de vous respecter et de rendre service quand cela vous convient et refuser quand c’est impossible ? Vous respecter, c’est également respecter les autres en disant un « oui » franc et sincère ou un « non » qui le sera tout autant. L’amour ne s’achète pas, il se gagne, comme le respect. Comment développer confiance et estime ? Avec des exercices que vous trouverez dans mon e-book « Arrêtez de souffrir, construisez votre bonheur » (en vente sur mon site) ou avec un coaching en PNL (programmation neuro linguistique) comme ceux que je propose. Une fois que le besoin de reconnaissance est réglé, vous vivez en paix avec vous-même et avec les autres, vivant selon cette bonne vieille formule que j’aime tant : « What you see is what you get » (ce que tu vois, c’est ce que tu auras) et qui m’aime me suive !

La semaine prochaine, les peurs et les hormones seront traitées.

La nouvelle version du « Syndrome de Tarzan » avec amour en supplément vient de sortir au Québec ! En vente chez tous les libraires ! Pour l’Europe, ce sera en mars.

Coaching individuel par skype. Tous les détails sur mon site : Choix n°5     http://www.pascalepiquet.com/coaching-intensif.php

Lisez la chronique de Pascale Piquet, tous les mercredis.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !




VOTRE COACHING PRIVÉ À DISTANCE PAR SKYPE
Où que vous soyez dans le monde, Pascale peut vous coacher !

Pascale Piquet

Auteure et conférencière

Dès le premier appel, vous vous sentirez déjà mieux :

www.pascalepiquet.com

Sans vous déplacer, recevez un « coaching » dans le confort de votre domicile avec des séances organisées en fonction de votre emploi du temps.

Quoi de plus simple et facile ?

Quels que soient les problèmes engendrés par votre manque de confiance et d’estime (la dépendance affective), vous pouvez les régler rapidement en faisant appel à la spécialiste qui, grâce aux nouvelles technologies, vous rendra visite dans votre salon !

L’efficacité du coaching par skype a été démontrée et les résultats sont très satisfaisants : quel soulagement de pouvoir faire appel aux services de Pascale Piquet avec autant de simplicité et facilité. Le bonheur est à portée de votre main, il suffit de le décider et de prendre rendez-vous avec la spécialiste de la dépendance affective qui se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le bonheur est un chemin qui se choisit, laissez-moi vous accompagner, même à distance !

Appelez Pascale au:
00 1 450 886 0585

Autres articles de Pascale...

Dépendance affective et dépendance amoureuse…
Vous reconnaissez-vous ?

VIE PRIVÉE

  • Vous vivez avec une personne qui vous fait souffrir, mais vous n’avez pas la force de la quitter ?

  • Vous venez de rompre, que ce soit votre décision ou la sienne, et vous souffrez le martyre ?

  • Vous souhaitez rompre mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?

  • Vous êtes célibataire et la solitude vous pèse car vous désespérez de trouver la bonne personne ?

  • Vous ne voulez plus de relations affectives car vous avez déjà trop souffert ?

  • Vous êtes prisonnier d’un triangle amoureux, que vous soyez l’amant, la maîtresse ou que ce soit vous qui trompiez votre partenaire ou elle/lui qui entretient une relation avec une tierce personne et vous voulez en sortir ?

  • Vous vivez de l’insatisfaction chronique, vous traînez une tristesse depuis votre enfance, dont vous ne réussissez pas à vous débarrasser ?

  • Vous souhaitez améliorer votre situation professionnelle ?

  • Votre vie vous échappe ? Vous cherchez le bonheur ?

  • Vous souhaitez développer votre confiance et votre estime ?

  • Vous aimeriez vaincre la dépendance affective ?

  • Vous souffrez du rejet et de l’abandon ?

VIE PROFESSIONNELLE

  • Vous subissez du harcèlement au travail ?

  • Vous avez peur de tomber en épuisement professionnel (burnout) ?

  • Vous éprouvez des difficultés d’intégration dans votre équipe de travail ?

  • Vous souhaitez apprendre à manager une équipe ou développer vos habiletés dans ce domaine ?

  • Vous avez des difficultés à trouver un emploi stable ?

  • Vous désirez changer d’orientation professionnelle ?

  • Vous avez des difficultés à vous faire respecter ?

  • Vous souhaitez apprendre à résoudre les conflits ?