À la source des souffrances

Partagez cet article !

Le seul moyen de cesser de souffrir est de trouver et d’éliminer la cause de la souffrance. Voir la cause, la comprendre et guérir la blessure laissée par cette cause sont les seules façons efficaces, directes et certaines de passer à un autre état et de libérer.

Qu’en est-il des causes ?
Quelle est l’origine de la souffrance ?
Pourquoi souffre-t-on ?

Nous souffrons parce que nous avons peur de perdre ce à quoi nous nous attachons. Et nous souffrons parce que, par les blessures et les expériences du passé, nous savons ce que c’est que de perdre. Nous sentons que nous avons déjà perdu quelque chose et qu’il y a une possibilité de perdre davantage.

Nous avons peur de perdre nos biens, de perdre ceux que nous aimons. De perdre notre corps ou une partie du corps, de perdre notre vie, notre liberté, notre pouvoir, notre amour-propre, notre identité personnelle et tout ce à quoi nous nous identifions.

N’est-ce pas normal d’avoir peur de ces choses ?
Oui, parce que nous pensons que ces choses sont tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes. Ce sont nos accumulations, notre bagage, notre identité personnelle.

« Si je pouvais maintenir mon corps comme il est quand il est en bon état et jeune, si je pouvais maintenir une bonne identité personnelle, une bonne image devant les autres, tous mes biens et toutes mes bonnes relations dans leur état actuel, je guérirais et je ne serais plus blessé. Mais ce n’est pas le cas parce que tout change et tout se transforme. »

La sécurité financière, l’attachement dans les relations et les plaisirs passagers peuvent nous donner un certain détachement et un certain soulagement. Mais le véritable détachement vient du fait de savoir que nous ne sommes pas le corps et l’identité personnelle avec lesquels nous vivons cette expérience humaine. Et ce détachement vient de savoir que cette expérience est temporaire (mais vécue dans un contexte global permanent, hors du contexte anthropomorphique du temps). Savoir que nous sommes présence-observateur-témoin du spectacle de la vie dans la matière nous emmène beaucoup plus près de la vérité. Prendre conscience que nous vivons une expérience passagère où nous nous identifions au corps et au reste de la matière nous fait voir autrement cette expérience de vie.

Notre perception, notre jugement des choses, notre comportement et notre corps se transforment, mais ce qui persiste c’est notre présence qui est en dehors du contexte du temps ; notre présence en tant qu’observateurs-spectateurs des différents jeux de la Vie. Nous sommes les créateurs de cette merveilleuse expérience matérielle et par notre volonté nous maintenons le corps dans sa forme particulière et plus ou moins changeante, et nous maintenons notre expérience dans ce monde (l’expérience de ce monde). Mais nous ne sommes pas que ce corps et que cette série d’expériences. Ce sont plutôt des manifestations physiques de qui nous sommes.Qu’est-ce qu’une blessure ?

Nous avons donc peur de revivre un événement difficile, une blessure que nous portons. Peur de perdre ou de perdre davantage. Nous avons peur de perdre parce que nous savons, par expérience, ce que c’est que de perdre. La blessure est une marque laissée par la perte d’une chose à laquelle nous tenions. Cela peut être la perte d’un bras, la perte d’une maison, la perte d’une relation, la perte de la confiance, la perte de la dignité ou de l’amour-propre. Les blessures sont des mémoires de souffrances. Ce sont des marques laissées par des événements qui nous ont éloignés (en apparence et temporairement) de qui nous sommes vraiment.

« Quand je me fais frapper ou maltraiter, je me sens éloigné de mon amour-propre, de ma dignité et de ma valeur humaine, mais surtout de la nature profonde et de l’être de l’Absolu que je suis. »

En somme, nous souffrons parce que nous nous sentons éloignés de l’amour, de la lumière (Conscience Pure) et de la Source que nous sommes vraiment.

Et la guérison ?

Aimez-vous ce texte ?

Bien sûr, il y a les différents types de médecines pour guérir le corps et les douleurs du corps blessé et endommagé. Mais perdre quelque chose ou nous sentir éloignés de quelque chose, voilà la cause des souffrances.

Nous guérissons en nous rapprochant des valeurs plus profondes d’amour, de paix et de véritable liberté, et en partageant ces valeurs.

Le fait de connaître qui nous sommes et d’où nous venons nous fait comprendre la cause et l’origine de la souffrance. Cela change notre vision voilée des choses et cela nous fait regarder autrement ce que nous avons cru à propos de la souffrance. Davantage de contact avec qui nous sommes vraiment et davantage de compréhension de notre nature profonde est la guérison.

Alain Colpron

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !