Aimez MaChronique !



Utiliser le prêt hypothécaire comme moyen d’autofinancement

Partagez cet article !

Que vous ayez en tête l’idée de vous acheter une nouvelle voiture, un chalet, de rénover votre maison ou une autre propriété, le prêt hypothécaire s’avère une solution de premier plan. Cette méthode de financement convient généralement à la plus part des initiatives de financement personnel. Avant toutes tes choses, il est nécessaire de connaitre un minimum sur le sujet afin d’être bien orienté lors de la demande auprès de notre institution financière.


À savoir sur la période d’amortissement

La période d’amortissement est un terme utilisé à fin de nommé ce qui est en fait la période attribuée par une institution financée pour remboursé l’intégralité d’un prêt hypothécaire. On observe généralement, une période d’une plus grande durée que celle du prêt lui-même, établie pour le remboursement. La norme de l’industrie se situe préférablement entre 2 et 5 ans. Sachez que les taux d’intérêt accorder sur de tels types de prêt peuvent être fixes ou variables selon l’entente et sont appliqués durant la durée totale du prêt établi. Soyez informé que le prêt hypothécaire peut faire l’objet d’un renouvellement une fois arrivé à échéance.

La période de remboursement disponible

En 2011, un changement majeur concernant la période maximale d’amortissement est survenu. Les mesures appliquées stipulent que la période d’amortissement passe de 35 ans à 30 ans pour une diminution de 5 ans. Ceci occasionne les conséquences suivantes : premièrement, les paiements mensuels pour un même montant subissent une augmentation pour pallier au 5 années indisponible pour combler le paiement. Deuxièmement, les intérêts payés sont significativement diminués pour le même capital net. Ces mesures sont entreprises dans l’optique d’inciter les Canadiens à optez pour l’accès àla propriété comme option d’épargne principale.

Le plafond du financement

Les emprunteurs sont éligibles au refinancement de leur hypothèque et peuvent obtenir l’augmentation du montant emprunté garanti pour leur demeure. Ce que les mesures mentionnent à ce sujet stipule que le plafond s’abaisse de 5 % et atteint désormais une limite fixée à 85 % de la valeur estimée de sa propriété.

Les nouvelles mesures sont établies afin de favoriser l’accès à la propriété en plus de contribuer à la diminution de l’endettement des ménages canadiens et contribuent ainsi à l’accessibilité de l’autofinancement.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !