Aimez MaChronique !



station de métro

Transformation et modernisation des grandes villes 

Partagez cet article !

Ville la plus peuplée de Russie et capitale du pays, Moscou compte plus de 12 millions d’habitants pour une aire urbaine qui regroupe près de 20 millions de personnes. Pour une ville d’une telle envergure, la gestion de la circulation n’est pas aisée.

Dès 2017, en parallèle des travaux pour le mondial de football, des travaux d’extension et de modernisation du métro ont été lancés.

L’objectif est d’alléger la circulation automobile dans la capitale et plus particulièrement au niveau du périphérique qui souffre de plusieurs kilomètres de bouchons chaque jour.

Relier la périphérie au centre-ville

Actuellement pour se rendre de la périphérie jusqu’au centre-ville de Moscou, la voiture reste l’un des meilleurs moyens de transport.

Et quand on sait que Moscou est l’une des villes possédant le plus grand nombre de voyageurs, on comprend aisément que la circulation automobile entraine des embouteillages lorsque les personnes se rendent ou quittent leur travail.

L’extension du métro moscovite, belle oeuvre architecturale, a donc pour objectif de créer une ligne autour de la ville, puis de créer des tronçons pour raccorder cette nouvelle ligne aux anciennes déjà présents dans le centre-ville. De ce fait, la périphérie sera désormais reliée au centre-ville par le métro aérien.

L’idée est également de moderniser le métro afin de le rendre plus attractif pour inciter les Moscovites à l’utiliser davantage. Les gérants du projet espèrent ainsi réduire la circulation d’au moins 10% dans la capitale russe.

Cette modernisation passe notamment par le lancement de nouveaux trains qui devraient intégrer le Wifi gratuit et des prises USB.

De même, ces nouveaux trains bénéficieront d’une meilleure isolation et d’une meilleure ventilation pour les rendre nettement plus confortables face aux températures extrêmes que peut subir Moscou en été et en hiver.

La société Transmashholding choisie pour concevoir les nouveaux trains du métro moscovite

La mairie a dû choisir parmi plusieurs propositions de trains pour son prochain futur métro. C’est finalement le travail de l’entreprise Transmashholding qui a été sélectionné. Dirigée par Iskander Makhmudov et Andrey Bokarev, cette société ferroviaire est déjà un fournisseur du métro de Moscou avec plus de 1500 voitures utilisées actuellement.

Ce nouveau train est fabriqué par l’usine Tver Carriage Works, une entité du groupe Transmashholding. Plus de 100 voitures ont déjà été livrées depuis 2018, avec comme objectif total de concevoir 23 nouveaux trains Ivolga. Le contrant entre Transmashholding et Central Suburban Passenger Company s’élève à 150 millions d’euros.

Normalement, le projet devrait être terminé en 2025. Le budget total estimé s’élève à 265 millions d’euros.

Les experts estiment qu’il ne devrait pas avoir d’impact sur l’immobilier moscovite, car la capitale russe dispose encore de nombreux logements et de zones constructibles.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !