Aimez MaChronique !



Tout savoir sur le kitesurf débutant du pré-requis aux perspectives d’évolutions

Partagez cet article !

Dans ce sport de glisse, le kitesurfeur est sur une planche positionnée sur l’eau qui se déplace grâce à la traction d’une aile.

Cependant, lorsqu’on débute, il faut un équipement particulier et suivre quelques cours pour poser les bases de sécurité et progresser régulièrement.

L’équipement pour le kitesurf débutant : l’aile, mais aussi la planche, les lignes et barre ainsi que le harnais

Le choix de l’aile, pour un débutant en kitesurf, se porte sur un trainer kite – à savoir une plus petite aile de traction que l’équipement normal.

Parfaite pour débuter, elle offre davantage de sécurité afin de leur apprendre la notion de fenêtres de vol, essentielle dans ce sport.

Il y a aussi les lignes avant, chargées de transmettre la traction au harnais par la barre, sur laquelle il y a les lignes arrière, destinées à diriger l’aile et à gérer la puissance.

Le kitesurf débutant se sert aussi d’une planche dont il existe deux types.

Comme son nom l’indique, la première a un sens de navigation alors que la 2ème en a deux – ce qui peut simplifier les manœuvres de virement de bord.

Enfin, le kitesurf débutant met un harnais qui accueille la traction de l’aide, sans qu’il ne doive déployer d’effort particulier au niveau des bras.

Il peut s’accrocher à la ceinture, entre le bassin et les côtes, dans le creux du dos ou comme un baudrier d’escalade au niveau des fesses.

Cette dernière technique est recommandée au kitesurf débutant afin de lui éviter des problèmes de dos associés au port du harnais ceinture.

Demander l’aide d’un pro de la part d’un débutant en kitesurf sécurisera sa pratique dès le début

Pratiquable à tous les âges, le kitesurf demande un effort continu, mais peu intense, même s’il fait travailler tout le corps.

Le kitesurf ne se pratique pas n’importe où : il existe des spots dédiés disséminés dans toute la France pour tenir compte des règles de sécurité associées à ce sport.

A Antibes, Anglet, Dunkerque, Douarnenez, Hyères, Leucate, c’est possible car il y a de l’espace pour pratiquer sans danger.

Attention, indépendamment de ces spots, le débutant en kitesurf doit suivre des cours pour apprendre les règles de sécurité de base.

Un encadrement qui lui permettra aussi de profiter d’ des équipements appropriés pour son statut de débutant.

Petit à petit, le professeur de kite pourra le faire progresser : 6 niveaux de certification, allant de la maîtrise du kite au premier saut.

À noter qu’il pourra également suivre un module de simulations d’incidents dans le but de rider avec plus de sérénité.

Une fois un rider expert, reste à choisir sa discipline de prédilection : faire des figures avec l’aile en position haute (freestyle) ou basse (wakestyle), choisir le kitesurf de vitesse ou longue distance…

Pour en savoir plus sur les pré-requis du kitesurf débutant, cliquez tout simplement ici : http://www.fildair.com/kitesurf-debutant/

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !