Aimez MaChronique !



The Media Shaker poursuit l’aventure

Partagez cet article !

Toujours centré autour du thème des technologies de l’information, de la communication et du 7ème art, The Media Shaker poursuit l’aventure avec un modèle participatif qui encourage le public à s’inviter dans les débats. Chroniqueurs, spécialistes ou simples internautes contribuent à un foisonnement intellectuel enrichissant.

Destiné à « ouvrir le dialogue entre les experts, les universitaires et le public » selon les termes de Marie Sellier, collaboratrice de la plate-forme web, le site vise à intéresser le plus grand nombre de personnes aux questions de la technologie. Résolument européen, le site publie d’ailleurs ses contenus en Français mais aussi en Anglais. Ce mois-ci, le débat tourne autour de la concurrence féroce à laquelle doit faire face l’industrie cinématographique du fait du développement du streaming, et parfois de moyens aux marges d’une juridiction encore trop floue. En bref, les paillettes d’Hollywood contre les geeks de la Silicon Valley.

Pour tenter d’éclairer le sujet, plusieurs chroniqueurs  se succèdent et apportent chacun, selon leurs spécialistes, un petit plus au débat.  Pour l’actuel débat, l’on retrouve ainsi, René Bonnell, écrivain, producteur et président d’ « Octave Films », Franck Rose, auteur du livre « Buzz », mais encore Ted Shapiro, directeur d’un cabinet d’avocats bruxellois. En bref, des spécialistes variés pour un sujet qui englobe des questions tout aussi différentes que les droits d’auteurs, le problème du piratage ou encore les gouts personnels des consommateurs et fanatiques du 7ème art.  Ainsi pour René Bonnel, « La sortie directe en vidéo de certains films doit être un choix » offert au public.

« Prenez la parole ! Be a media shaker ! » nous demandent les contributeurs  du site. Résolument participatif, tout le monde est invité à débattre, à poser ses questions et à donner son avis. En bref, nul besoin de compétences particulières pour pouvoir participer !  « Aujourd’hui, le public est un acteur très important. Il n’est plus un consommateur passif » affirme Marie Seiller.  Si le choix du modèle participatif était risqué pour The Media Shaker, le pari semble finalement réussi et les contributeurs du site ne pensent pas s’arrêter en si bon chemin !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !