Réinventer le travail

Partagez cet article !

Réinventer le travail

Par Emilie Paquin

L’autre jour, je discutais avec ma cousine qui est ébéniste. Ce métier, peu commun pour une femme, est surtout peu commun dans notre société actuelle où tout est fait à l’étranger et en série. Elle me racontait qu’elle ne pouvait faire autrement que de suivre la voie de son cœur et faire ce qu’elle aime dans la vie, malgré les préjugés et les incompréhensions, parce que grâce à son métier, elle arrive à exprimer qui elle est dans sa plus pure expression. La phrase « Je suis mon métier » m’a profondément interpellé.

À travers tout ça, elle est aujourd’hui très heureuse dans son travail et elle se réalise pleinement. Même si elle ne gagne pas des fortunes, son gagne-pain lui permet de vivre raisonnablement, mais surtout grâce à lui, elle ne voit pas ses journées passer car les heures semblent être des minutes. Comment est-elle arrivée à cet état de bonheur et de fébrilité perpétuelle dans sa vie? Voilà la vraie question?

Tout commence par Maslow

De nos jours, trop de gens ont un travail qui ne leur plait pas. Certes, leur emploi leur apporte la sécurité, la stabilité et une certaine liberté financière mais, ils ne se réalisent pas dans ce qu’ils font. Pourquoi? Parce qu’ils sont restés accrochés à leurs insécurités et surtout ont peur de sortir de leur zone de confort. Je m’explique.

Maslow23.JPGC’est le psychologue américain Abraham Maslow qui a mis de l’avant la théorie de la hiérarchisation des besoins. Selon lui, l’être humain cherche d’abord à satisfaire ses besoins physiologiques primaires tels que manger, boire et dormir, pour ensuite gravir chacun des échelons de la pyramide soit, le besoin de sécurité, le besoin d’appartenance, le besoin d’estime de soi et finalement le besoin d’accomplissement.

Dans les sociétés occidentales, les besoins physiologiques sont généralement comblés et acquis. Dans les 100 dernières années, avec la révolution industrielle, l’être humain a travaillé à se bâtir une sécurité avec des écoles, des hôpitaux, des syndicats et des industries qui répondent à de nombreux besoins fondamentaux. Cependant, cette sécurité n’est pas acquise pour tous. Alors que les plus jeunes générations cherchent à s’accomplir, les plus vieilles mentalités craignent encore l’insécurité.

La réalité d’aujourd’hui

Alors que beaucoup de gens disent détester leur emploi, je suis toujours étonnée de voir ces personnes endurer leur travail des années durant alors qu’ils sont profondément malheureux. Dans certains cas, certaines personnes, incapables d’endurer une telle situation seront plutôt portée à changer de travail régulièrement, espérant que le prochain emploi sera le bon.

La mentalité linéaire qui veut qu’une personne fasse des études pour ensuite se trouver un travail et y rester toute sa vie, est révolue. Cette mentalité, qui n’a jamais été adoptée par une majorité et ne convient certainement plus aujourd’hui, est conçue afin d’apporter la sécurité, mais ne sert en aucun cas le besoin d’accomplissement.

Je crois qu’aujourd’hui, la nouvelle réalité qui est en train de s’installer est que chacun doit fait son chemin afin de trouver sa propre voie. Beaucoup de gens font des cheminements quelque peu aléatoires, où ils se cherchent et veulent découvrir quelles sont leurs forces, leurs talents et leurs passions.

Comment réinventer le travail

Une des premières choses à réaliser lorsqu’on chemine pour trouver sa voie, est que le travail idéal pour soi n’existe pas à moins qu’on le créé pour soi-même. La première chose à savoir est quelles sont nos forces, nos talents et nos passions et ensuite de trouver comment faire en sorte que ca paye. C’est pourquoi il y a de plus en plus de travailleurs autonomes et de petites entreprises émergentes.

Dans le livre Rework de Jason Fried et David Heinemeier Hansson, les auteurs mentionnent que « aujourd’hui, n’importe qui peut faire des affaires. Les outils autrefois hors de portée sont maintenant accessibles, et la technologie qui coûtait une fortune est offerte à bon compte, parfois même pour rien. Une personne peut abattre à elle seule le travail de deux ou trois employés, et quelque fois un service entier. Ce qui était impensable il y a quelques années est devenu très simple. »

Bien sûr, se lancer dans une carrière dans le simple but de suivre son cœur, sans trop savoir quel sera le résultat est ce qu’il y a de plus déstabilisant et insécurisant. Cependant, regardez l’exemple de nombreuses personnalités qui ont fait carrière dans des domaines totalement inusités. Elles ont réussi parce qu’elles ont suivi leur cœur et qu’elles faisaient simplement ce qu’elles aiment le plus faire au monde. Pourquoi est-ce que seulement quelques rares exceptions pourraient vivre une expérience de vie aussi enrichissante alors que tout le monde y a accès? Comme dit le dicton : « Quelqu’un qui ne prend jamais de risques n’accomplit jamais rien et pour accomplir de grandes choses, il faut prendre de grands risques. » Alors prenez le risque de vivre une vie pleine de sens et vous verrez, votre existence en sera transformée!

Sources :

MASLOW, Abraham. Devenir le meilleur de soi-même : besoins fondamentaux, motivation et personnalité. Éditions d’Organisation. 1954, réédité en 2008. 383 p.

FRIED, Jason. HEINEMEIER HANSSON, David. Réinventer le travail. Éditions Transcontinental. 2010. 230 p.

http://www.ted.com/talks/jason_fried_why_work_doesn_t_happen_at_work.html

Emilie Paquin est auteure et conférencière en développement personnel. Elle est l’auteure du livre « Comment trouver sa voie? », et contribue aux magazines Mieux-Être et Cheminement, ainsi qu’au site internet Mesacosan.

https://www.facebook.com/pages/Emilie-Paquin/124000234425883


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-ansi-language:EN-US;
mso-fareast-language:EN-US;
mso-bidi-language:EN-US;}

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !