Aimez MaChronique !



Le rafraîchisseur d’air : l’indispensable de l’été

Avez-vous pensé au rafraîchisseur d’air pour cet été ? Cet équipement propose une solution intermédiaire entre le climatiseur et le ventilateur, avec plusieurs avantages à la clé.

Partagez cet article !

Le rafraîchisseur d’air : le bon plan de cet été

Les beaux jours arrivent, et le confinement risque de durer, bien que les consignes données par le gouvernement tendent à s’assouplir. Et parce que les épisodes caniculaires sont de plus en plus fréquents dans l’Hexagone mais aussi dans le reste de la planète, nous allons bientôt devoir rechercher des moyens de nous rafraîchir dans nos intérieurs, tout en sachant qu’il sera de plus en plus compliqué de trouver un peu de fraîcheur dans les centres commerciaux et autres lieux publics à cause de la pandémie.

Faut-il se résigner aux performances mitigées des ventilateurs ? Ou faut-il casser la tirelire et faire l’acquisition d’un climatiseur, aussi cher à l’achat qu’à l’usage ? Il y a une solution intermédiaire : le rafraîchisseur d’air, qui peut faire baisser la température d’une petite pièce fermée de 3 à 5° C. Pour plus d’infos, retrouvez ce guide complet sur les rafraîchisseurs d’air.

Le rafraîchisseur d’air coche toutes les bonnes cases !

Il serait dommage de déclencher la climatisation si vous habitez seul, si la chaleur n’est pas incommensurable ou encore si vous souhaitez simplement vous rafraîchir pour trouver le sommeil. Avez-vous pensé au rafraîchisseur d’air ? Portable, compact et économique, cet équipement mobilise le principe physique du refroidissement par évaporation pour produire de l’air froid et humide.  Il est équipé d’un ventilateur qui aspire l’air chaud de l’environnement et le souffle sur l’eau que vous placez dans le réservoir du refroidisseur. Le flux d’air chaud va alors provoquer l’évaporation de l’eau.

L’évaporation est un « processus endothermique », c’est-à-dire qu’elle absorbe de l’énergie. Ainsi, les molécules d’eau absorbent la chaleur de l’air chaud, et l’eau se transforme en vapeur d’eau. Cela rend l’air humide et frais en même temps. Ainsi, si vous souffrez d’étouffement par une journée d’été chaude et sèche, un refroidisseur d’air par évaporation produira de l’air frais et humide pour améliorer votre confort. Cette performance ne nécessite que 18 watts, contre plusieurs kilowatts pour les systèmes de climatisation.

Certains modèles proposent une fonction d’éclairage nocturne, utilisant des lumières LED de différentes couleurs. D’autres sont alimentés par des piles, ce qui vous permet de les emporter avec vous à peu près partout.

Quels sont les principaux avantages du rafraîchisseur d’air ?

En moyenne, le rafraîchisseur d’air fonctionne avec seulement 18 watts de puissance, contre 1 000 à 1 500 watts pour un système de climatisation domestique. La facture énergétique reste donc très raisonnable, sans compter les économies substantielles réalisées à l’achat et à l’installation, cette dernière pouvant être réalisée par vous-même, même si vous n’êtes pas forcément bricoleur.

Les premiers rafraîchisseurs d’air étaient plutôt bruyants en comparaison avec les climatiseurs. Aujourd’hui, les bons rafraîchisseurs d’air sont moins bruyants que les climatiseurs premier prix ou même de milieu de gamme. Un bon rafraîchisseur d’air produira environ 55 décibels, soit l’intensité sonore d’une conversation dans une pièce. L’évolution des rafraîchisseurs d’air s’est également faite au niveau des performances, puisqu’un bon modèle pourra faire baisser la température d’une petite pièce fermée et bien isolée de 3 à 5° C.

Achat d’un rafraîchisseur d’air : les caractéristiques à prendre en compte

Les refroidisseurs d’air portables sont généralement alimentés par la prise murale. Vous trouverez également des versions à piles (4 piles AA en général), d’autres qui nécessitent simplement une connexion USB (faible puissance), etc. Les modèles les plus puissants devront être reliés à une prise électrique, forcément.

Les rafraîchisseurs d’air les plus courants proposent trois vitesses de ventilation : faible, moyenne et élevée. La vitesse la plus élevée sera la plus rafraîchissante, mais également la plus bruyante. Les autres caractéristiques à prendre en compte seront la taille du bac qui accueille l’eau froide (ce qui détermine l’autonomie de l’appareil), les fonctionnalités annexes (lumières LED, d’ambiance et de visibilité, mode « silencieux »…), la possibilité de relier l’appareil à une sortie d’eau externe pour ne pas avoir à vider le réservoir plusieurs fois par jour, etc.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !