urnes funéraires

Quels sont les différents types d’urnes funéraires ?

Partagez cet article !

L’urne cinéraire, appelée aussi urne funéraire est spécialement destinée  à recueillir les cendres du disparu. Ces urnes peuvent être constituées de divers types de matériaux, dont : le marbre, la pierre, le bronze, la céramique ou l’albâtre ou même le verre.

Elles sont généralement de forme circulaire et sont dotées d’une base concave qui va servir à contenir les restes du défunt, et également d’un couvercle qui vont être scellés ensemble grâce à un soudage. Ce qui va éviter la dispersion des cendres. Noms, prénoms, et dates de naissances des défunts vont ensuite être inscrits sur le devant de l’urne cinéraire.

Comment choisir l’urne funéraire ?

Actuellement, les salons funéraires qui prennent également en charge la crémation proposent un vaste assortiment d’urnes aux clients. Elles sont entre autres conçues en prenant compte des goûts des clients, elles sont personnalisés, décorées de reliefs à la main.

Pour ceux qui optent pour une urne funéraire en bois, ils peuvent notamment, demander un type de bois précieux spécifique, ou une incrustation décorative particulière.

D’autre part, il existe certaines agences qui préparent des urnes très particulières. Par exemple, celles destinées à des personnes ayant fait partie des forces armées. Les couleurs peuvent donc s’accorder aux objets qui avaient une valeur particulière pour le défunt, des symboles des forces armées auxquelles ils appartenaient peuvent y être inscrits. Ou encore, d’autres formes très spéciales comme celle d’un ballon pour les fans ou bien la représentation de leur équipe préférée. Si vous envisagez de choisir une urne funéraire, suivez ce lien.

Quand peut-on placer l’urne cinéraire à l’extérieur du cimetière ?

Outre l’esthétique, l’urne funéraire doit être en matériau incassable et résistant. Effectivement, l’urne peut être inhumée, de ce fait, le matériel doit être résistant et conforme à la loi.

On peut placer les urnes à l’intérieur du cimetière, mais également hors du cimetière ou même dans un autre endroit. Le placement hors du cimetière peut se faire : au tombeau dans une chapelle, les membres de la famille peuvent conserver l’urne dans un endroit autre que le cimetière (cendres familiales), l’inhumation peut également se faire à l’intérieur d’édifices publics, de siège d’associations de personnes importantes ou de lieux de culte (inhumation privilégiée).

Les méthodes de placement ?

Tous ceux qui choisissent l’incinération ne désirent pas forcément que leurs cendres soient répandues au jardin du souvenir ou dans la nature. Effectivement, il y a ceux qui souhaitent que leurs restes soient mis dans un emplacement identifié et à la fois aménagé où leurs proches vont pouvoir venir se recueillir.

L’urne et le cercueil sont depuis peu considérés de la même façon. Dans le cas où l’urne funéraire est placée en cimetière, il existe plusieurs options, notamment : le columbarium qui est une construction érigée avec plusieurs dizaines de cases dans laquelle on  peut placer des urnes (se  présentant en muraille, en colonne…).

Il y a aussi le cavurne qui est plus spécifique et plus isolé par rapport au columbarium. C’est une sorte de caveautin : une case de béton (50 cm de côté) placée en terre.

Ensuite, la tombe cinéraire dans laquelle l’urne est placée en pleine terre à l’intérieur d’un jardin cinéraire.

Enfin, il y a la solution de la tombe familiale classique qui est déjà construite en pleine terre ou en caveau ou encore un enclos familial.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !