présentation de deux textes du poète de charleroi christian erwin andersen

Partagez cet article !

1. ritournelle de mise en garde 

A  marée montanteles rêvesont les poches pleines 

à l’étaledu sangsous les ongles 

ils sont dangereuxles rêves  

pour un nuage qui passeils vous égorgeraient 

c’est de la folie

furieuse

 2. ritournelle des bras liquides

.Elle tend au ciel ses bras liquidespar où elle meurt tailladée 

elle est la nuit du tocsin ultimela danseuse de feu qui se noie 

une fatigue de roseaux brisés emmêlés de ressacs sans fin et sans espoirl’a jetée làmiliaire dérisoire au bord du temps d’où elle m’appelle 

tout est dit de son règne menteurtapie sous l’escalier des cariesla nuit tremblante expie ses excèsd’ombre et de lumière 

elle a jeté à mes piedssa robe de nocesplus un signe ne me parviendrade cette voie lactée qu’elle arpentaiten incendiant la dimension 

tôt ce matin j’avais préparé les curares pour l’irréversible tétaniedans un fouillis de lianes où jamaisje n’ai pu démêler le vrai du fauxoù est la clarté sinon au fond de ce que je pleure 

dans ce tissu de la robe respiréerémanence d’odeurs d’humusde cannelle de poivre et de truffe mouilléeobsédantesparmi  des remugles d’enfanceà courir le sous bois aux généreux divans velus 

ce soir je suis nu mon sexe est froidperdu mon âme et tous mes gains 

jeune homme pourtantj’avais connu l’entre seinsde la déesse des rondeursjonglé avec les artefacts de la cyprine 

j »avais esquissé à fines caressesla première femme 

celle qui

ce soir me fermera les paupières

Ces deux textes sont extraits de « ritournelles des temps obscènes » à paraître.

christian erwin andersen 

 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !