Aimez MaChronique !



Prendre un test d’ADN

Partagez cet article !

Lorsque vous entendez parler de test d’ADN, peut-être pensez-vous à certains films futuristes ou, d’une manière moins fantaisiste, aux tests de paternité visant à déterminer si un homme est ou non le père d’un enfant. Saviez-vous que les tests d’ADN peuvent toutefois avoir plusieurs utilités autres que les tests de paternité? Apprenez-en plus sur ces tests, sur leurs applications et leur fonctionnement.

On parle le plus souvent de tests de paternité, mais les tests d’ADN peuvent en fait être utilisés pour déterminer d’autres liens de parenté entre deux personnes. Un homme et une femme peuvent s’en servir pour savoir si ils sont frère et soeur, ou demi-frère et demi-soeur. Il est possible aussi d’établir un lien de parenté avec ses grands-parents, ses oncles et ses tantes, ses cousins et ses cousines… Ce genre de test de parenté peut être utilisé pour des procédures légales et dans des questions de succession à la suite d’un décès.

Les tests d’ADN peuvent avoir d’autres utilités. Ils peuvent être utilisés dans le domaine judiciaire, pour déterminer si un suspect est coupable d’un méfait, dans le cas où des échantillons biologiques, par exemple du sang ou des cheveux, ont été laissés sur la scène du crime. L’analyse de l’ADN peut servir à prouver l’identité de la mère donnant son enfant en adoption, afin d’éviter les vols d’enfants. Une personne pourrait également se soumettre à un test d’ADN par simple curiosité, afin d’en savoir plus sur ses ancêtres et leur provenance géographique.

L’ADN, ou Acide Désoxyribonucléique, est le matériel génétique présent dans les cellules du corps d’une personne. Par conséquent, votre ADN se retrouve dans les cellules de votre peau, dans votre sang, dans vos cheveux, dans vos os… De manière générale, les tests d’ADN qui sont effectués en laboratoire portent sur l’analyse des cellules de l’intérieur des joues. Une sorte de coton-tige est frotté sur l’intérieur de la joue d’une personne se soumettant à un test, et les cellules ainsi recueillies sont analysées. Ce prélèvement n’est pas du tout douloureux. Dans le cas d’un test concernant une personne décédée, d’autres prélèvements peuvent être utilisés, comme par exemple des cheveux ou des poils.

Qu’est-ce qui permet à un test d’ADN de confirmer le lien entre un enfant et son père? C’est plutôt simple. Chaque ADN est unique. Il est impossible que deux êtres humains possèdent exactement la même molécule d’ADN. Cependant, chaque personne hérite de l’ADN de ses parents, en partie égale. Un enfant qui désire savoir si son père est véritablement son père biologique n’aura qu’à comparer son ADN avec celui de son père. Pour que le lien de parenté soit confirmé, il faut qu’il y ait une certaine similarité entre les deux ADN. Lors d’un tel test, les résultats sont précis à 100%.

Si le test d’ADN est motivé par des raisons légales, il est possible que l’aide juridique se charge, en partie ou en totalité, des frais générés. Sinon, le participant au test devra lui-même payer les frais et prendre rendez-vous dans un laboratoire certifié. Dans le cas d’un test d’ADN afin d’établir la provenance de ses ancêtres, si le test n’est pas demandé par la justice, il est possible de commander une trousse et de procéder soi-même au prélèvement, puis de faire parvenir ses échantillons au laboratoire choisi.

Cet article a été fourni par Christopher McNicoll. Celui-ci a récemment utilisé un test d’ADN de chez Microgene afin d’en apprendre plus sur ses ancêtres, et vous conseille d’en faire autant. Trouvez plus d’informations au http://www.microgene.ca/fr/.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !