Pour maigrir, modifiez votre métabolisme (5).

Partagez cet article !

Je vous ai promis, dans l’article précédent, de continuer à vous expliquer comment vous pouviez maigrir en modifiant votre régime alimentaire.

Vous avez vu qu’affamer votre organisme ne vous sert à rien : il ralentit son métabolisme et parfois, même en vous privant, vous réussissez… à grossir,  ce qui n’est pas le but recherché.

Je vous propose d’abord d’examiner un peu ce que sot les célèbres calories.

Comme tout le monde, comme je l’ai fait, vous avez certainement pensé : «Bon ! Je mange 3.500 calories par jour, je me maintiens à un poids important. IL suffit, pour que ce poids diminue, que je baisse ma ration de calories, par exemple à 2.000 calories par jour.»

Vous n’avez jamais pensé ça ? «Mon oeil !», comme disait feu ma grand-mère.

Après avoir lu des tas d’ouvrages – j’aime comprendre – j’en suis arrivé à faire la distinction entre les calories «utiles», celles qui font fonctionner la machine, si ‘j’ose m’exprimer ainsi en parlant du corps humain» et les calories «inutiles» , que certains auteurs nomment des «calories vides».

Un exemple ?

Vous mangez des calories (sous-entendez de l’énergie fournie par ce que vous ingurgitez) issus d’une tranche de jambon. Toutes ces calories sont de «bonnes calories» parce qu’elles vous servent d’une part à ne pas faire fondre vos muscles et, d’autre part, à fondre vos cellules de graisse.

Des Livres pour Changer de Vie !




Un autre exemple ?

Vous vous jetez sur trois éclairs au chocolat. C’est bon (au goût). Personnellement, j’adore.

Seulement, le problème, c’est que ce sont des «calories inutiles» ou «vides».

N’oubliez pas une chose : «utiles» ou «inutiles» ou «vides», toutes ces calories possèdent une  valeur nutritionnelle que votre corps peut utiliser… en les stockant sous la forme de graisse, à votre grand désespoir !

Je vais vous dire ce que je fais.

Au lieu de faire trois repas (et encore j’en ai toujours fait trois vrais, contrairement à beaucoup – peut être vous – qui n’en font que deux, leur petits déjeuner consistant en une tasse de café rapidement avalée), j’en fais quatre ou cinq, en fonction de l’humeur du moment.

Le plus fort, c’est qu’en mangent plus – en apparence – je grossis moins.

Pourquoi ?

Si je me fixe des horaires précis de repas – approximativement, parce que rien n’est plus difficile à respecter – je ne grignote jamais. Je n’ai jamais faim entre du repas. Et si par hasard, pour une raison ou pur une autre, j’ai faim,  je bois un grand verre d’eau. Il n’y a rien de tel pour calmer la faim. Et l’eau, outre le fait qu’elle vous donne une sensation de satiété (elle remplit l’estomac) a deux autres avantages, elle ne contient aucune calorie et elle nettoie votre corps de toutes ses impuretés qu’elle draine en les entraînant dans les reins.

Aimez-vous ce texte ?

D’autre part, en agissant ainsi, je maintiens constamment mon métabolisme actif.

Une comparaison m’est venue à l’esprit : si vous avez par exemple une installation de chauffage central avec une chaudière au fioul et que vous l’arrêtiez quand vous partez puis que vous la remettiez en route lors de votre retour, vous dépenserez obligatoirement beaucoup de fioul que si vous la laissez tourner en permanence à un niveau faible. L’énergie que vous dépenserez en la remettant en route sera infiniment plus grande que celle que vous dépensez en la maintenant en fonctionnement.

Il en va de même pour votre organisme : au lieu de lui donner trois grosses prises d’énergie, donnez lui en cinq petites.

Il y a tout de même une condition : ce n’est pas parce que je viens de vous écrire cela que vous devez vous jeter sur un tas de cochonneries qui ne feront qu’augmenter inutilement votre poids.

Il ne faut pas seulement que vous fassiez attention à la valeur en calories de ce que vous mangez, il faut aussi que vous veilliez à regarder de très près la valeur nutritionnelle de votre alimentation.

Vous devrez obligatoirement apporter à votre organisme un apport suffisant en protéines, en glucides, en protides, en sels minéraux, etc. pour qu’il reste «au top».

C’est ce que je vous propose de voir dans la suite de cette série d’articles.
==========
A Propos de l’Auteur : Guy Poursin, auteur et éditeur, a commencé ses premières armes sur le Net par un site consacré à la Bourse, en 1998 (http://www.succes-bourse.com). Devenu sans le faire exprès un spécialiste des warrants (ce qui lui a valu plusieurs passages sur Bloomberg-TV), il n’a pas pour autant renoncé à ses deux autres passions, l’écriture et le développement personnel sous toutes ses formes, auquel il a consacré un nouveau site (http://www.les-dossiers-secrets.com).
Récemment, il a décidé de mettre son expérience de l’amaigrissement au service de toutes celles et de tous ceux qui ont un problème de surpoids. Il s’en explique sur son nouveau site : http://www.mangez-et-perdez-du-poids.com
©2009, Guy Poursin/Guy Poursin Editions

Partagez cet article !