Aimez MaChronique !



Peux t-on vivre heureux apres une gastroplastie?

Partagez cet article !

La question est souvent la même, peu t-on être heureux apres une gastroplastie?

                       En connaissance de cause, je pense pouvoir répondre à cette question. Par rapport à un vécu personnel, bien evidemment. Rentrons un peu dans le vive du sujet… Pourquoi une telle décision? Un mal être personnel, ne plus supporter son image tout en étant bien quand même. Le regard des gens, une chose très importante, l’image que l’on veut donner ne refflete pas celle que les autres personnes voient, le corps est devenu plus qu’il y a quelques années en arrière un produit, en effet un jour je me suis rendu à un entretien pour une bijouterie connue de son emblème, apres une conversation téléphonique je correspondait tout à fait au profil, jeune, dynamique, de l’experience secteur vente, seul hic, pas de photo sur mon CV, se qui veut dire que la responsable ne savait pas à quoi je ressemblais. lors de mon arrivée, correction oblige, présentation, là, changement d’expression sur son visage, pensant que j’étais une cliente et réalisant que j’étais la candidate. Forcement, cette personne ne pensait pas avoir devant elle, une personne faisant 145kk alors que je n’étais agé que de 18 ans. Cette personne m’a gentiment dit que la place était prise depuis le debut d’apres midi, s’est retourné, et ne m’a plus regardé.

Deux semaines apres cette réalité flagrante que je ne trouverais pas de travail apres pas moins de huit echec et refus du même genre, j’ai pris contact avec mon medecin traitant, qui m’a ensuite dirigé vers un gastrologue. Une semaine d’examen, entre pneumologue, dietétitien, anesthésiste, une vrai course où le OUI que l’on obtien est un pas de plus vers la délivrance, du moins on espere… Lors de mon dernier rendez-vous avec mon chirurgien gastro, il m’a exposé les differents mode operatoire, le système de l’anneau:  » Vous savez mademoiselle sa n’est pas fiable », l’autre système de l’anneau avec une sonde permettant de régler le calibrage:  » Vous savez mademoiselle rien de tres concluant », puis il m’a venté les mérites de sa troisième solution qui au bout du compte était celle que lui voulait, la gastroplastie verticale par celioscopie ( Comprenez qu’a 18 ans on est d’accord avec pas mal de chose surout lorsque l’on ne nous vente que les biens fait ) :  » Vous savez mademoiselle, cette méthode est la plus sûr encore récente comme technique mais qui peut faire ces preuves, le principe est de créer une poche qui se sera votre nouvel estomac pour le faire nous préleverons des tissus de votre vrai estomac, tout ceci aggraffer, par la suite votre vrai estomac se rétractera sur la poche pour ne faire plus qu’un, la contenance sera de 30 ml . »

Apres avoir dit oui sans vraiment en être convaincu, ne pensant qu’a construire ma vie professionnelle, je me préparais à entrer à l’hôpital. Jour J , instant T, me voila endormie, puis réveillé, avec une douleur palpable, en état de trans, sous les effets de l’anesthésiant. L’opération s’est bien passé mademoiselle, puis au bout d’un semaine je suis sortie sans me rendre compte que 30 ml equivault à 3 cuillères à soupe… Apres l’engrenage, partie de 145kg, j’ai attérie à 30 kg… Comment? tout simplement car la poche créer était trop petite, au debut aucun signe tout simplement parce que j’avais comme qui dirais des réserve, mais du jour au lendemain diete, plus rien ne passait n’y solide, n’y liquide… Durant huit mois et j’insiste sur ce labsce de temps rien je n’ai rien mangé, je buvais, travaillais tout les jour du lundi au samedi comme vendeuse dans une boutique de vêtement féminin, se qui veut dire toute la journée debout, je fonctionnais à la caféine, au coca-cola, insomnie durant 5 mois, jusqu’au jour où l’on m’a forcé à aller à l’hopital car les gens pensaient que j’étais anorexiques car des qu’un aliment entrait celui ci resortait automatiquement, durant deux mois je suis resté enfermé, n’ayant le droit de voir personne, rester dans une chambre avec un lit, un bureau, un livre, une télévision qui fonctionnait à peine, et ne rien pouvoir dire. Jusqu’au jour où apres un mois et demi de demande pour faire un exament de l’estomac qui m’était à chaque fois refusé un etudiant en tant qu’infirmier spécialisé dans l’anorexie et la boulimie, à appuiyé pour que je fasse l’examen, c’etait le seul qui etait persuadé et qui me croyait, grâce à lui, on s’est aperçu que le passage juste au dessus de l’entrée de l’estomac était rétracté, aucun aliments n’aurait pu passer. Pour se faite, on m’a fait une dilatation de l’estomac, le principe est de faire passer un ballon dans l’estomac le gonfler doucement afin d’élargir toute la partie ùe permettant de recevoir des aliments.

Aujourd’hui tout va beaucoup mieux, mais personnellement je me rends compte que j’aurais dû plus me questionner à l’époque, peut etre plus réflechir, toujours est-il que j’ai fait cette opération, je fais à présent entre 55 et 60 kg selon les plaisirs que je m’autorise ( sa ne fait de mal à personne :+) , mais toujours est-il que je ne pourais plus jamais manger normalement tout ça à cause du regard des autres….

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !