Aimez MaChronique !



Nouvel An 2011, comme l’a voulu ma mère

Partagez cet article !

Aujourd’hui, le nouvel an tape à nos portes pour succéder à un autre qui va nous quitter en laissant ses traces dans nos vies.

En cette période de l’année, les sociétés commerciales se mettent à plein pieds dans les inventaires incontournables pour dresser les bilans de fin d’exercice, ce qui déterminera en outre la situation exacte de l’entité ainsi que les chemins qu’elle doit emprunter dans l’avenir afin de se conformer avec le reste du monde qui bouge.

Etant plus importante qu’une simple activité commerciale, notre vie personnelle doit aussi être prise au sérieux. Ainsi être l’objet d’un inventaire et d’un bilan de fin de l’année tout comme une société commerciale.

C’est vrai que chaque jour est un nouveau départ alors une nouvelle chance de se corriger et d’avancer dans la vie, mais la fin de l’année reste un moment propice pour redessiner les gros traits de notre vie.

Ainsi, on doit faire le point pour deux buts distincts : D’une part savoir ou on est par rapport aux objectifs de l’année précédente et d’autre part préparer et planifier la nouvelle année qui arrive en terme d’objectifs réels, nos éphémères à atteindre au cours de cette période.

Dans l’effervescence des préparatifs de la fête de fin de l’année, je dois me questionner sur l’année qui vient de s’envoler. Ou suis-je par rapport à mes objectifs ? En ce qui concerne les domaines suivants :

· Personnel : Ma santé, tabagisme, mes loisirs, mes rêves,…

· Social : Ma familles, mes amis, mes relations sociales, mes relations amoureuses,….

· Spirituel : Ma relation avec mon bon Dieu, ponctualité dans l’accomplissement des adorations,….

· Professionnel : Travail, projets, réalisations, formations, apprentissage de langues,…

· Financier : Ma balance, analyse des postes de dépenses principales et des ressources principales,….

Quand prenons-nous le temps d’arrêter pour réfléchir à notre vie ? Quand prenons- nous conscience du temps qui passe ? Quand brisons- nous ce rythme ringard du temps qui passe ?

Mes amis, croyez moi que si chacun de nous prend un petit recul, s’isole du reste du monde pour vivre quelques instant tout seul, rien qu’avec lui-même, en face à face avec lui-même avec assez de courage pour se dire doucement : Ou suis-je par rapport à ce que je veux ? La vie ne semblera plus claire car «Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement», comme disait Boileau.

Sans être comptable, c’est ainsi l’a voulu ma grand-mère.

En fin, je vous souhaite une joyeuse année 2011 qui nous apportera beaucoup de bonheur, de paix et d’amour.

Y@Ni

http://www.facebook.com/Ovie.net

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !