Aimez MaChronique !



Ma cigarette électronique me fait tousser, que faire ?

Partagez cet article !

Le vapotage d’une cigarette électronique fait tousser dans bien des cas. Un certain nombre de vapoteurs constatent une sensation désagréable caractérisée par la survenance d’une toux grasse. Elle est due aux goudrons accumulés au niveau des poumons. Chez les vapoteurs, la toux n’est autre que le résultat de nombreuses années de tabagisme. Certains ont tendance à faire directement le raccourci avec le vapotage bien que le phénomène soit beaucoup plus complexe à expliquer. Quoi qu’il en soit, des solutions existent pour atténuer une toux apparue consécutivement à une cigarette électronique.

Tousser : un phénomène a priori normal pour les vapoteurs

La cigarette électronique est souvent présentée comme une alternative intéressante à la prise de cigarettes traditionnelles. Selon certains, le vapotage de cigarette électronique facilite l’arrêt du tabac sur le long terme. Autrement-dit, toutes personnes souhaitant arrêter de fumer peuvent se porter sur la cigarette électronique pour atténuer l’intensité de la dépendance au tabac. Une telle démarche offre d’excellents résultats selon les retours d’expérience à ce propos. Quoi qu’il soit, la cigarette électronique provoque parfois des sensations désagréables à ceux qui n’ont pas l’habitude de l’utiliser.

La survenance d’une toux grasse suite au vapotage de la cigarette électronique est souvent évoquée par les vapoteurs. Toutefois, ce phénomène est loin d’être alarmant puisqu’il s’agit d’une réaction normale de l’organisme. Quasiment tous les vapoteurs toussent durant les premiers jours de leur passage à la cigarette électronique. Ce phénomène ne doit pas susciter de vive inquiétude chez les concernés. Il suffit de l’appréhender avec sérénité pour trouver les solutions adéquates pouvant atténuer la toux.

Toux localisée dans les poumons au début

La toux est l’expression des sensations internes constatées par le corps du vapoteur. L’apparition d’une toux grasse signifie que les poumons réagissent pour se débarrasser des goudrons accumulés longtemps suite au tabagisme. En réalité, la cigarette électronique stimule le corps pour couper le pont avec le tabagisme. La toux naissante dans les poumons est souvent accompagnée de micro-lésions au niveau de la gorge et des muqueuses. Elle apparaît ainsi comme une réaction de défense pour enclencher la rupture avec la dépendance.

En principe, la toux associée au vapotage de la cigarette électronique persiste un certain temps, 2 à 3 semaines environ. Cela devrait correspondre à la durée de cicatrisation des lésions constatées sur la voie respiratoire. Le nettoyage se poursuit progressivement dans les poumons pour favoriser la libération à l’égard du tabagisme. La survenance de la toux grasse doit toutefois être conjuguée à quelques astuces pour mieux soulager le corps.

Que faire pour se sentir mieux ?

La cigarette électronique a longtemps été présentée comme un moyen simple et efficacité permettant de se libérer du tabagisme. Elle a pu aider un grand nombre de personnes ayant voulu arrêter définitivement le tabac. Lorsque vous êtes confrontés à la toux grasse associée au vapotage, la première chose à faire, c’est d’éviter à tout prix de renouer avec le tabac à travers les cigarettes classiques. Ce serait une erreur monumentale puisqu’il s’agit d’une marche en arrière qui présente l’inconvénient d’entretenir les microlésions.

Faire des efforts notables pour résister au moins pendant 15 jours

Bien sûr, les premières semaines se révèlent être assez critiques pour s’habituer aux spécificités de la cigarette électronique. Les vapoteurs doivent déployer des efforts significatifs pour tenir bon pendant 15 jours tout au moins. Ce laps de temps permet d’appréhender au mieux l’évolution du phénomène.

L’astuce consiste néanmoins à ajuster la puissance de la batterie de la cigarette électronique pour l’adapter à la situation en présence. Il est donc préférable d’opter pour une marque ou un modèle de cigarette électronique dotée d’une batterie réglable. L’utilisation d’un liquide ayant une teneur élevée en glycérine végétale et un taux de nicotine plus faible est aussi très bénéfique.

Établir un rapport convenable entre puissance et taux de nicotine

La toux s’atténue de manière assez significative lorsque la cigarette électronique présente un bon rapport puissance/taux de nicotine. Le respect d’un certain équilibre soulage instantanément l’organisme puisque les microtraumatismes de la voie respiratoire sont réduits. À titre indicatif, il est recommandé d’opter pour une cigarette électronique de 20 Watts avec un liquide de vapotage de 6mg/ml.

Utiliser un matériel de qualité pour adopter les bons gestes

Vapoter de la cigarette électronique nécessite un réel savoir-faire pour profiter pleinement de ses bienfaits. Peu de gens osent le dire, mais le vapotage est aussi une expression de l’art de vivre. L’utilisation d’un matériel adapté est nécessaire pour bien apprécier le plaisir de la cigarette électronique. Pour être plus précis, le vapoteur doit privilégier un atomiseur  »serré », avec très peu d’airflow. La délivrance d’un volume de vapeur modeste réduit les risques de toux tout en faisant perdurer le plaisir. Disposer de matériel de qualité aide enfin à adopter plus facilement les bons gestes lors du vapotage.

Le vaporisateur personnel ne doit pas être tiré de la même manière qu’une cigarette de tabac. La survenance de la toux peut aussi provenir du manque de maîtrise de certains en matière de vapotage. L’astuce consiste à aspirer doucement, longuement et lentement pour bien connaître le bon geste.

Source : Article « Que faire lorsque je tousse avec ma cigarette électronique ?« 

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !