Aimez MaChronique !



krash immobilier

L’immobilier à l’ère du COVID faut-il craindre un crash ?

Partagez cet article !

La recrudescence de la crise sanitaire a suscité un grand bouleversement économique qui n’a pas manqué de toucher tous les domaines de la vie. De ce fait, il devient très prévisible de parler d’un éventuel krach immobilier dans un contexte où le marché en pleine fluctuation sombre les sujets dans l’incertitude. Cet article expose les impacts du COVID et les dispositions déployées pour éviter le crash qui prévaut.

Les impacts du COVID sur les marchés financiers

Les mesures adoptées pour endiguer la pandémie ont porté entorse aux marchés financiers. Déjà, le système financier avait subi une influence sans conteste au cours de la première année du virus. La montée d’une telle crise nous laisse envisager à brûle-pourpoint, une instabilité conséquente des marchés financiers à l’échelle mondiale.

En effet, les marchés boursiers, tant dans les grands pays que dans les petits, ont baissé jusqu’à 30 %, voire plus. Aussi, les marchés de financement subissent sans cesse de fortes tensions. On assiste alors à un marché fortement volatil. Cette volatilité du marché plonge les sociétés et les grandes entreprises dans une perte galopante. Ceci laisse voir en filigrane ce crash qui ne dit pas encore son nom.

Lire également : Pourquoi choisir le dividende bnp ?

L’impact sur le marché immobilier

Alors que le marché immobilier gravissait à belles dents les échelons avec un chiffre de transactions exponentiel, la pandémie avait surgi comme du beurre dans la poêle. Dès lors, le secteur s’est vu rabougrir par un recul spontané des chiffres.

En France par exemple, où la crise a brutalement sévi, le domaine immobilier était suffisamment déchu pour que nous soupçonnions un probable krach immobilier. Avec les deux confinements auxquels le pays était ployé, il n’était plus difficile de remarquer la timidité des ménages et la complication des conditions d’emprunt qui faisaient obstacle à bien de personnes.

De plus, beaucoup d’agences immobilières avaient plié bagage et les transactions avaient ostensiblement chuté (jusqu’à 11 % selon SeLoger). C’était une vraie descente vers un krach immobilier qui se pointait à l’horizon.

Un retour du secteur immobilier après les confinements ?

Après les confinements, les situations laissent voir un retour saillant du bouillonnement du secteur immobilier. D’abord, au cours même des confinements, il y eut un rattrapage qui a engendré une reprise progressive des activités dans ce secteur.

Plusieurs agents immobiliers qui avaient battu la retraite ayant remarqué une bulle d’espoir se dessiner grâce à ce rattrapage vont enclencher le processus de réouverture de leurs agences. Aussi, les acquéreurs ne vont pas tarder à se précipiter pour acheter des logements. Dans les grands pays européens, les ventes de bien immobilier vont être reprises de façon impressionnante puisque les prix vont commencer par prendre de l’envol. Ainsi, plus de raison de craindre un possible krach immobilier, car cette éventualité sera libérée des esprits grâce à cet avenir post-COVID qui s’annonce brillant.

Lire aussi ce dossier : Dans quoi investir 100000 euros en 2021 ?

Des mesures prises pour relancer le secteur immobilier

Malgré les dégâts de la crise sanitaire, le secteur immobilier se voit relancer avec joie. En effet, des dispositions ont été prises au plan mondial, attirant les investisseurs qui avaient détalé à cause de la pandémie.

Alors, le retour des investisseurs potentiels sur la toile immobilière sera maintenant le point de mire des grandes structures et établissement financier de par le monde, en vue d’éviter ce krach immobilier. Ceux-là vont alors commencer par bénéficier des aides bien attrayantes telles que Ma Prime Rénov qui participe au financement des travaux dans la frange énergétique dont l’accès est offert à tous.

Ensuite, des mesures de défiscalisation sont adoptées pour la réduction des impôts sur l’investissement locatif. Toujours pour redorer le blason à ce secteur, des lois ont été dès lors adoptées pour faciliter les travaux de rénovation des logements anciens et l’acquisition de nouvelles propriétés. De surcroît, puisque le taux de crédit constitue un élément prépondérant dans ce fait, il ne sera constaté une optimisation à nulle autre pareille du taux de crédits.

Les banques apportent leur pierre à l’édifice

Pour une stabilité financière aussi bien dans le secteur immobilier que dans d’autres domaines, les banques proposent également leur soutien. Dans la majorité des pays européens, les banques centrales se hissent en tête de liste. Sur ce,

•          Elles baissent leurs taux d’intérêt et veillent à ce que des acheteurs puissent avoir accès aux crédits à un taux bien abordable ;

•          Elles ont apporté des moyens supplémentaires pour renforcer le système financier ;

•          Elles ne cessent d’accroître leurs aides financières afin de rendre le secteur hyperactif.

Peut-on encore craindre un krach immobilier ?

Grâce à plusieurs dispositions et moyens déployés pour fluidifier et sauver le secteur, il sera tout à fait une grosse erreur d’envisager encore un krach immobilier. Les actions des grandes entreprises, des établissements bancaires et des lois adoptées ont suffisamment permis de mettre sur une voie très prometteuse le domaine immobilier qui était incertain.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !