Aimez MaChronique !



Les enfants dans la circulation routière

Partagez cet article !

En automne, on voit de plus en plus d’enfants près des écoles. Ces usagers de la route nécessitent une attention particulière de la part des conducteurs. Par conséquent, des précautions doivent être prises pour les protéger. Ce n’est donc pas une coïncidence si ce sujet fait l’objet d’une attention particulièrement importante dans l’examen théorique du permis de conduire.

En raison de leur âge, les enfants n’ont, ou presque pas, d’expérience significative en matière de circulation. Et en raison de leur taille, ils ne peuvent pas juger, aussi bien que nécessaire, la situation et ils sont plus exposés au danger que les adultes dans de nombreuses situations, comme par exemple lorsqu’ils ne peuvent pas être visibles dans l’angle mort des véhicules.

Les enfants sont également plus facilement distraits, par exemple lorsqu’ils jouent ou par les amis. Ainsi, les capacités visuelles et auditives des enfants de moins de 5 ans ne sont-elles pas encore développées telles que celles des enfants plus âgés. En outre, les enfants n’ont souvent pas conscience des situations dangereuses.

Bien que de nombreux cours soient dispensés dans les écoles dans le cadre de la formation à la circulation et que les enfants apprennent ainsi à se comporter correctement sur et en dehors de la route, les automobilistes doivent respecter des règles particulières. L’article 26 de la loi sur la circulation routière indique clairement qu’une attention particulière doit être accordée non seulement aux personnes âgées et aux infirmes, mais aussi aux enfants.

Cet article de loi mentionne également que cette prudence est particulièrement nécessaire lorsque des signes indiquent que les usagers de la route ne se comportent pas correctement. Bien sûr, ce n’est pas seulement le cas des enfants, mais ils sont souvent concernés.

Ainsi, avant même de prendre la route, assurez-vous de ne pas mettre en danger les enfants ou les autres usagers de la route. Si vous remarquez que les enfants ne font pas attention à la circulation près de la route, vous avez le droit de klaxonner.

Normalement, vous devez garder une distance minimale de 1,50 mètre lorsque vous dépassez un cycliste. Pour les enfants cyclistes, cette distance doit être plus proche de 2 mètres.

Les enfants et les motos : Voici un sujet qui intéressera tous les motocyclistes enthousiastes et ceux qui veulent passer l’examen théorique de moto.

En Suisse, les enfants sont autorisés à monter à moto, mais ils doivent porter un casque conforme au Règlement n 22 – UNECE , comme tout autre conducteur de moto. En outre, ils doivent être en mesure d’utiliser des marchepieds ou des repose-pieds et de s’asseoir à califourchon sur le siège. Les enfants de moins de 7 ans ne peuvent être transportés que sur un siège pour enfant approuvé par l’autorité compétente. Toutefois, le Bureau suisse de prévention des accidents (BPA) déconseille de transporter des enfants à moto. Ceux qui souhaitent tout de même le faire doivent également veiller à ce que les enfants portent des vêtements de protection appropriés.

Près des écoles et des jardins d’enfants

La proximité d’écoles, de jardins d’enfants ou de terrains de jeux est souvent indiquée par le signal de danger « Enfants ». Dans ces zones, ainsi qu’aux arrêts de bus, il faut s’attendre à ce que les enfants soient non seulement à proximité mais aussi sur la chaussée. Soyez particulièrement prudent sur ces tronçons, réduisez votre vitesse surtout devant les passages pour piétons et restez toujours prêt à freiner. Les enfants peuvent mal interpréter les signaux de la main ou l’éclair des phares.

Les instructions et les panneaux des services de la circulation scolaire doivent être respectés à tout moment.

S’il y a des enfants sur la voie, vous devez les dépasser de façon particulièrement prudente et lente, en gardant une distance suffisante sur le côté. Le klaxon ne doit être actionné que lorsqu’il est absolument impossible de passer. Sinon, le klaxon peut effrayer les enfants et provoquer des réactions involontaires. À proximité d’enfants, soyez prêt à freiner à tout moment, car les enfants ont souvent un comportement imprévisible dans la circulation routière. C’est le seul moyen d’éviter un accident en cas de mauvais comportement d’un enfant. Si nécessaire, vous devez vous arrêter.

Que vous soyez ou non à proximité d’installations telles que des écoles ou des jardins d’enfants, lorsque vous vous garez sur le trottoir, vous devez veiller à laisser au moins 1,5 mètre libre pour les piétons et les poussettes. Le stationnement sur le trottoir est une infraction au code de la route, une nuisance pour les piétons mais aussi un danger pour les enfants qui, à cause de cela, doivent faire un écart sur la route.

Si un bus scolaire s’arrête avec ses feux de détresse allumés pour faire monter ou descendre les enfants, il faut le dépasser lentement et avec une attention et une précaution particulière. Il faut s’attendre à ce que les enfants traversent la route devant le bus scolaire sans faire attention à la circulation.

Les enfants dans la voiture

En Suisse, les enfants âgés de moins de douze ans ou mesurant moins de 150 centimètres doivent être attachés avec un siège pour enfant. Les sièges doivent porter les étiquettes d’homologation correctes. Depuis le 01.04.2010, les rehausseurs simples sont également homologués comme dispositifs de retenue, à condition qu’ils soient conformes au règlement UNECE n° 129. Les enfants en bas âge doivent être transportés dans des sièges dits « pour bébé », qui sont installés face à l’arrière. Bien entendu, les enfants et les adolescents doivent également boucler leur ceinture sur les sièges arrière.

Les dangers de la chaleur estivale

Malheureusement, il arrive souvent en été que les enfants soient laissés seuls dans la voiture, ce qui entraîne des situations dangereuses pour leur vie en raison de la surchauffe.

Lorsque la température extérieure est de l’ordre de 30 degrés, la température dans la voiture peut atteindre 37 degrés après seulement 10 minutes, et après une demi-heure, la chaleur peut dépasser les 40 degrés. Cela représente un danger pour la vie de l’enfant.

Par grande chaleur en été, ne laissez donc pas vos petits enfants seuls dans une voiture fermée, même pour une courte durée. Dans une telle situation, les enfants sont particulièrement exposés, car leur corps peut absorber environ trois fois plus d’énergie thermique que celui d’un adulte. Les enfants sont également moins capables de transpirer, ils ne peuvent donc pas refroidir leur corps aussi bien, en libérant de la sueur.

Si, en tant que personne extérieure, vous voyez un enfant dans une telle situation assis dans la voiture, essayez de trouver ses parents le plus rapidement possible. Si l’enfant ne réagit pas, vous devez immédiatement appeler les services d’urgence. Dans ce cas, il est permis de briser la vitre pour sauver l’enfant de la mort par la chaleur, sans s’attirer des ennuis pour dommages à la propriété.

Afin de vous préparer mentalement, en tant que conducteur, à vous comporter avec des enfants dans la circulation routière, il peut être utile de vous mettre à leur place ou de penser à votre propre enfance.

Si vous le faites de temps en temps et que vous respectez scrupuleusement le code de la route, les petits et vous aussi arriverez à destination en toute sécurité !

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !