Aimez MaChronique !



Les différents types d’élagage

Les différents types d’élagage

Partagez cet article !

L’arbre joue un rôle prépondérant dans l’environnement et l’équilibre de l’écosystème. Pour des raisons de sécurité et d’esthétisme, l’élagage de l’arbre sert à son encadrement pour son développement. Mais, les travaux d’élagage ne consistent pas seulement à tailler les arbres pour obtenir la forme voulue. Ils sont accompagnés des techniques qui préservent la vie et la santé de l’arbre tout en éliminant les branches superflues. Plusieurs précautions sont prises en compte afin que les opérations se déroulent en toute sécurité. Quels sont alors les différents types d’élagage? 

Quelles sont les différentes techniques d’élagage ?

L’élagage d’un arbre nécessite plusieurs techniques assez complexes dont vous devez le confier à un élagueur expérimenté. Cet artisan professionnel peut intervenir régulièrement pour mieux encadrer le développement de l’arbre tout en préservant sa vie.

L’élagage sylvicole représente la technique qui permet de surélever régulièrement la couronne des arbres. Cette technique favorise l’exploitation et la production des bois d’œuvre, des bois destinés à la construction, à savoir : les madriers, les planches ou les lambris. Elle sert à limiter au maximum le développement des nœuds en coupant les branches inférieures de l’arbre. Cet élagage s’effectue en plusieurs parties, et avec une certaine technique pour obtenir une couronne de 3 à 4 mètres. L’élagueur prévoit alors des entretiens réguliers pour obtenir un résultat optimum. 

L’élagage ornemental est plutôt réservé aux arbres qui se trouvent dans des milieux urbains. Il vise surtout à adapter un arbre à des contraintes environnementales de la ville. Le cheminement de ses branches doit être limité, et son allure se plie sous les contraintes de la vie urbaine. Ce type d’élagage est mise en œuvre pour assurer la sécurité vis-à-vis des infrastructures, lignes électriques, voies aériennes ou terrestres, etc. L’élagueur encadre donc l’évolution de l’arbre en respectant les paramètres requis pour son milieu.

Quant à l’élagage fruitier ou arboriculture, il sert à stimuler l’arbre pour se procurer une meilleure production de fruits. Cette technique assure l’optimisation de la récolte. L’élagueur étudie la période idéale pour pouvoir réaliser cet élagage, car il doit prendre en considération les mouvements de sève pour le taillage.

Vous devez laisser les opérations d’élagage à un élagueur professionnel. Plusieurs paramètres entrent en jeu et contribuent au développement ajusté de l’arbre.  

Quels sont les critères exigés pour un élagueur ?

Les travaux d’élagage apparaissent alors différents selon le type de résultat voulu, et selon l’essence de l’arbre. Ils nécessitent un savoir-faire particulier, et des expériences solides dans le milieu de l’arbre. L’élagueur doit connaître toutes ces techniques selon les paramètres existants et les résultats voulus. Il doit également savoir manier avec délicatesse et agilité les outils et les équipements d’élagage. Comme il travaille toujours en hauteur avec des contraintes ardues, il sait se servir de façon sécuritaire tous les outils d’élagage souvent pointus et tranchants.

L’élagueur doit avoir la capacité de sécuriser sa zone d’intervention surtout si l’arbre se trouve dans un lieu public. Il barricade le chantier, prévoit des panneaux de signalisation. Étant le premier responsable du site, il privilégie les équipements de protection pour lui-même et ses entourages. Il doit être alors formé sur la sécurité, les techniques de l’élagage des arbres, la gestion de son site d’intervention, la spécificité de chaque arbre ainsi que le maniement des outils et équipements d’élagage.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !