Les coups de foudre n’existent pas

Partagez cet article !

Imaginons un instant que nous soyons au beau milieu d’un champ un soir de tempête et que le ciel soit parcouru d’une multitude d’éclairs accompagnées de tonnerre grondant. Est-ce que nous aimerions être frappé par un coup de foudre?
La réponse risque fort d’être non, à moins que nous ayons de fortes tendances suicidaires. Pourtant, lorsque nous parlons de coup de foudre au point de vue de l’amour, c’est exactement le contraire. Nous croyons qu’un coup de foudre est le meilleur moyen de débuter une relation passionnée, remplie de relations sexuelles intenses et répétées, nous élevant au septième ciel. La croyance populaire est même tellement marquée que nous la préférons souvent à une relation construite sur les bases fortes d’une amitié profonde.
Mais comment quelque chose que nous voulons éviter à tout prix dans un champ un soir de tempête devient une source de bonheur instantanée dans une relation amoureuse? Et comme bon nombre de questions dans la vie, c’est notre cœur qui détient la réponse.
Lorsque nous ressentons une attirance irrésistible et instantanée pour une personne que nous n’avons jamais vu, c’est que cette attirance repose non pas sur ce que nos yeux voient, mais plutôt sur ce que notre coeur ressent. En effet, ce n’est pas le physique de la personne qui nous attire, mais ses comportements. Car si notre cœur ressent une attirance irrationnelle pour un inconnu avec une telle intensité, c’est que ses comportements, eux, ne sont pas inconnus à notre cœur. Mais de qui vient ces comportements? Il faut à l’évidence que ce soit des comportements que nous avons vécus et ressentis à des centaines de reprises et qui viennent de personnes qui sont chères à notre coeur. Et quels comportements connaissons-nous mieux que ceux de nos parents?
Notre coeur reconnaît instinctivement les comportements de nos parents dans une autre personne en quelques secondes, même si nous ne la connaissons pas. Cette attirance dépasse la raison, mais est rapidement compréhensible si nous analysons le moindrement les points communs entre la personne concernée et nos parents. Ceci ne manque pas de faire prendre une douche froide à notre fierté de séducteur ou de séductrice si nous croyons encore que nos réussites en amour dépendent de notre apparence ou de nos performances sexuelles. Il s’agit en réalité de la ressemblance de nos comportements avec ceux des parents de nos conquêtes.
Plus le supposé «coup de foudre» que nous ressentons pour un ou une inconnu(e) est fort, plus cela signifie que les comportements de ce ou de cette inconnu(e) sont semblables à ceux d’un de nos parents.
Car aimer, c’est comprendre, et la compréhension des comportements d’une autre personne n’est possible qu’en s’investissant dans une amitié franche et solide. Sans cela, nous ne faisons que nous contenter de recréer dans nos relations la présence des mêmes comportements de notre enfance, uniquement parce qu’ils ont le faux avantage d’être du connu, qu’il soit positif ou négatif.

Aimez-vous ce texte ?

Partagez cet article !

Des Livres pour Changer de Vie !