Les bonnes pratiques pour élaguer un arbre

Les bonnes pratiques pour élaguer un arbre

Partagez cet article !

Avoir un arbre dans le jardin veut dire que vous devez en prendre bien soin. Un élagage est même indiqué par la loi au cas où vous l’oublierez. À souligner que ce genre d’opération ne se fait pas au hasard ni dans la hâte. Vous pouvez parfaitement prendre note des pratiques suivantes pour obtenir un meilleur résultat.

Rappel sur l’importance d’un élagage

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir qu’une opération d’élagage est importante pour assurer le contrôle des branches mortes. Ce type d’intervention peut s’avérer déterminant pour la pousse de l’arbre de votre jardin. Vous aurez aussi l’opportunité de réduire la taille du végétal quand il commence à prendre trop de place dans la cour. L’opération permet en même temps d’éliminer les branches basses. Celles-ci peuvent parfaitement causer trop d’ombre dans votre propriété.

Commencez par choisir l’emplacement du végétal à traiter

Il est important de choisir les arbres à traiter dans votre jardin avant de valider la réalisation des travaux. Vous avez la possibilité de contacter un élagueur professionnel si vous avez du mal à vous décider. Notez que vous pouvez prévoir les choses au moment de planter le végétal. En effet, vous allez pouvoir étudier le bon emplacement pour éviter que ce dernier devienne dangereux à l’avenir. Il faut alors respecter certaines distances de plantation.

Vous devez intervenir à la bonne période

Élaguer un arbre doit se faire au bon moment pour obtenir un bon résultat. Vous pouvez dans ce genre de situation contacter cet élagueur grimpeur dans l’Yonne. Ce dernier vous proposera certainement une intervention pendant l’automne. En effet, vous devez prendre soin du végétal après la chute des feuilles tout en anticipant les périodes de gel. Évitez par contre d’intervenir en début de printemps surtout pendant la montée en sève.

Il ne faut pas négliger la fréquence des interventions

La fréquence de l’élagage d’un arbre dépend en principe de son âge. L’opération doit être fréquente pendant les jeunes années du végétal. Cela peut se faire chaque année si celui-ci a moins de 10 ans. Vous pouvez en outre intervenir tous les 2 ans pour un arbuste de 10 à 15 ans. Entre 15 et 20 ans, vous allez pouvoir programmer l’opération une fois tous les 4 ou 5 ans. Un arbre d’une vingtaine d’années s’entretient enfin tous les 10 ans.

Il faut faire attention avec les plaies et la cicatrisation

Il est avant tout conseillé de couper uniquement les branches de moins de 5 cm de diamètre. Cela favorisera une cicatrisation rapide des plaies. Assurez-vous aussi de réaliser une taille sur tire sève tout en faisant attention à ne laisser aucun chicot. Cela facilitera l’irrigation des cellules à travers la sève. Il est aussi important de respecter l’emplacement tout comme l’angle de coupe sans oublier l’entretien de vos outils.

Assurez-vous d’avoir les bons outils

Le dernier point à prendre en compte concerne le choix des outils pour élaguer un arbre. Cela peut dépendre de la nature des branches que vous voulez éliminer. À cela s’ajoute leur diamètre sans oublier la hauteur. Vous pouvez parfaitement vous contenter d’un sécateur pour traiter les branches basses. Celles qui se trouvent en hauteur seront en outre traitées avec un échenilloir. Cela permet d’atteindre facilement les zones que vous souhaitez traiter.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !