Aimez MaChronique !



fabrication additive au service de la mode

Les applications de la fabrication additive au service de la mode

Partagez cet article !

Ces dernières années, l’impression 3D a pénétré l’industrie de la mode, notamment le secteur de la haute couture, dans le but d’offrir plus d’innovation dans les designs. Compte tenu de la liberté de conception que permet cette technologie, il est très logique que les stylistes soient intéressés à la profiter pour réaliser  des pièces originales et des formes complexes. Les vêtements imprimés en 3D est très différente des ceux  fabriqués de façon traditionnelle. Chaque modèle tend à être personnalisé, unique et durable. C’est une autre des causes pour lesquelles la fabrication additive est passionnante pour ce secteur. D’ailleurs, la diminution des déchets dans ce secteur est un challenge que beaucoup de créateurs veulent relever, veillant à créer des produits plus « verts ». Dans cet article, nous vous montrons quelques applications de la fabrication additive au service de la mode.

Annie Foo et les chaussures 3D

Annie Foo est une créatrice de chaussures  qui utilise des technologies de fabrication additive dans son travail. Elle déclare qu’elle a toujours été captivée par la combinaison des façons de fabrication de chaussures avec les matériaux modernes et les technologies afin de créer quelque chose de nouveau. À l’aide d’un logiciel de modélisation 3D, elle arrive à concevoir des formes complexes dans le but de  donner à ses chaussures un aspect esthétique.

Anouk Wipprecht et sa Proximity Dress

Anouk Wipprecht est une styliste connue pour associer mode et nouvelles technologies dans le but de créer des vêtements dotés de fonctionnalités insoupçonnées. C’est le cas de sa robe Proximity Dress : elle renferme des capteurs qui sont capables de détecter le non-respect des distanciations sociales. Si une personne s’approche beaucoup de celui qui porte la robe, celle-ci s’étend et crée une barrière. Une idée intelligente développée grâce à l’impression 3D : Anouk a utilisé le procédé SLS  et la technologie PolyJet de Stratasys pour réaliser les composants de la Proximity Dress.

Iris van Herpen : fabrication additive et nature

Iris van Herpen est certainement l’une des stylistes de la fabrication additive les plus célèbres sur le marché. Elle s’est penchée sur les technologies 3D très vite, convaincue des atouts qu’elles apportent au secteur de la mode. Elle a particulièrement conçu beaucoup de collections présentées à plusieurs Fashion Week . On cite  par exemple « Ludi Naturae », une collection focalisée sur la nature qui contient une robe  composée de motifs en forme de feuilles imprimés en 3D. La jeune femme hollandaise a crée des feuilles d’une épaisseur de 0,8 mm grâce à une imprimante 3D PolyJet. La styliste est aussi à l’origine de beaucoup de chaussures imprimées en 3D, fabriquées en collaboration avec la marque United Nude.

Julia Daviy et la jupe zéro déchet

Cette styliste travaille avec la fabrication additive depuis 2017. Notamment captivée par la liberté qu’elle offre en termes de choix de structure et des matériaux. Il y a un an, elle a décidé de se lancer dans le monde de la fabrication additive et la mode avec sa jupe personnalisée Zéro Déchet imprimée en 3D. Julia Daviy déclare que la jupe produit moins de 1% de déchets au cours de sa fabrication en utilisant des filaments recyclables. Cela était notamment important. Parce qu’elle considère la fabrication additive comme le commencement d’une nouvelle ère de la mode qui va lui permettre de se diriger vers une fabrication respectueuse de l’environnement et de s’éloigner de la production de masse, tout en utilisant des matériaux disponibles. La jupe est réalisée sur commande suivant les souhaits du client.

Vous pouvez contacter l’entreprise spécialisée dans les technologies de la fabrication additive solution de finition impression 3D pour plus d’informations.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !