Le tiers payant: Définition

Partagez cet article !

D’après une étude, en 1996, 6 ordonnances sur 10 sont remboursées en tiers payant.

Aujourd’hui, le tiers payant est de plus en plus pratiqué par les assurances complémentaires. Depuis plusieurs années, son utilisation ne cesse d’augmenter.

Définition d’un tiers payant :

Le dispositif du tiers payant a pu voir le jour grâce à des conventions, des accords signés entre les professionnels de santé. Lors d’une consultation chez le docteur, ce dernier donne au patient une attestation de soin et il demande le tarif de la prestation. En effet, la somme payée en globe deux parties :

Première partie : elle est remboursée par la mutuelle.

Deuxième partie : elle est à la charge du patient appelé ticket modérateur.

Ainsi, le dispositif du tiers payant permet au patient donc de ne pas avancer le ticket opérateur.

Qui peut bénéficier du service tiers payant ?

Le tiers payant intervient lors d’une hospitalisation, laboratoires, les achats en pharmacie, optique…Tout patient peut alors bénéficier de ce dispositif.

Comment ça marche ?

C’est un système simple et efficace ! Sur simple présentation de votre carte tiers payant, le patient n’avance aucun montant. Ainsi, le professionnel de santé obtient le remboursement des frais directement aux prés de l’assureur et la mutuelle.

Aimez-vous ce texte ?

Pour bénéficier du tiers payant, il suffit de contacter une assurance ou une mutuelle pour souscrire une formule qui vous convient le mieux.

Par exemple, lorsque vous achetez des médicamentent qui sont remboursables et prescrits par votre médecin, la règle du tiers payant s’applique automatiquement.

En pharmacie, les patients qui refusent les médicaments génériques de cette façon, ils n’acceptent pas de pratiquer le régime de tiers payant.

Par conclusion, l’objectif du tiers payant est de simplifier l’accès aux soins et éviter aux patients de reporter  leur rendez vous chez les prestataires de santé pour des raisons financières.

Partagez cet article !