La composition d’une toilette sèche.

Partagez cet article !

Il y a beaucoup d’interrogation autour des toilettes sèches. La plupart des toilettes sèches fonctionnent en TLB, c’est à dire en toilette à litière biomaitrisée. Il faut donc pour concevoir une toilette sèche  commencer par créer un réceptacle, en générale une caisse en bois, qui servira aussi d’assise. Cette caisse en bois doit être fabriquée aux dimensions du seau qui servira à recueillir les excréments. Il faut donc commencer par se fournir un seau. Si le seau en plastique peut convenir, il est préférable d’opter pour un seau inox, plus écologique et qui ne retiendra pas les odeurs. Des sites comme http://www.wc-sec.com en propose maintenant de toutes dimensions et à petits prix. Les seaux inox 20 litres ou les seaux inox 30 litres semblent remplacer progressivement les seaux 15 litres. Il existe aussi des seaux plus petits pour les toilettes sèches de camping.  Dans le seau on y met un fond de sciure, et à chaque passage on recouvre ses excréments de sciures. La sciure permet de bloquer les odeurs par une réaction enzymatique avec la cellulose du bois.

Des Livres pour Changer de Vie !




La caisse en bois est donc construite autour du seau. Sur la planche du haut, il est possible de rajouter une lunette, mais elle n’est pas obligatoire. Il ne manque plus qu’un deuxième seau pour la sciure et une louche.

Aimez-vous ce texte ?

Partagez cet article !