Aimez MaChronique !



L’essor des voitures électriques

Partagez cet article !

L’adoption et la transition vers les voitures électriques en France sont activement soutenues par le gouvernement français à travers un système de bonus-malus et d’autres types d’incitations. Le gouvernement français accorde même des subventions pour l’achat de véhicules tout électriques, de véhicules hybrides à faible émission de CO², et de véhicules électriques de type utilitaire.

Les chiffres témoignent de la montée en puissance des voitures électriques

Pour comprendre et se rendre compte de l’essor des voitures électriques en France, il suffit de regarder les chiffres. Ils sont sans appel ! En décembre 2015, la France était le plus grand marché mondial de véhicules utilitaires électriques légers. Près de la moitié des ventes de fourgonnettes électriques dans l’Union européenne étaient réalisée dans le pays.

Aujourd’hui, la Renault Zoe est leader des ventes de voitures électriques en France depuis 2013. Entre janvier 2013 et décembre 2017 par exemple, il s’en est vendue plus 48 500 modèles. La Kangoo Z.E., la fourgonnette utilitaire tout électrique de Renault, se classe deuxième après la Zoé, et c’est la fourgonnette électrique la plus vendue de tous les temps avec plus de 15 000 unités vendues depuis 2010.

Plus récemment, en janvier 2019, selon le rapport CleanTechnica, le marché français des véhicules électriques rechargeables a enregistré 4210 nouvelles immatriculations, soit une augmentation de 78 % par rapport à l’année dernière. Les modèles entièrement électriques ont bondi de 138 %, tandis que les véhicules hybrides rechargeables ont également connu une augmentation à hauteur de 14 %. Cette récente augmentation des ventes a porté la part de marché des véhicules rechargeables à 2,7 % en 2019, les véhicules entièrement électriques détenant une part de marché de 2 %. La montée en puissance de la Renault Zoe se poursuit avec exactement 1 496 unités vendues. Ce qui propulse le best-seller électrique de Renault à 29e position sur le marché grand public.

Un effort d’information reste à faire

Selon une étude UFC Que Choisir, le coût total de possession et de fonctionnement d’une berline électrique de taille moyenne au cours des quatre premières années serait inférieur de 3,4 % à celui d’une nouvelle voiture diesel. Bien que le modèle électrique se déprécie de près de 3000 euros de plus que le diesel dans ces premières années, cela est plus que compensé par un carburant moins cher. À mesure que les voitures vieillissent, les voitures électriques s’améliorent par rapport au diesel, principalement en raison du coût relativement faible de son entretien et de la baisse de l’amortissement des années suivantes.

Pour une adoption plus rapide des véhicules, électriques, les constructeurs automobiles et les concessionnaires devront se lancer dans un effort éducatif pour informer les gens quant aux spécificités des véhicules électriques. Pour rendre les gens plus à l’aise, certains constructeurs automobiles tentent même d’offrir des véhicules électriques à la location.

Les incitations à l’achat de véhicules électriques

En dehors du simple crédit auto pour votre voiture électrique, le gouvernement français propose de nombreuses incitations pour l’achat d’un véhicule électrique et hybride rechargeable.

Subvention à l’achat

Pour les véhicules entièrement électriques, si vous échangez votre voiture diesel (achetée avant 2016) contre un modèle entièrement électrique, vous avez droit à une subvention pouvant aller jusqu’à 6 000 euros au titre du bonus écologique et 4 000 euros en guise de « merci pour le passage à l’électrique ». Ensuite pour les véhicules rechargeables, si vous échangez votre véhicule diesel acheté avant 2016 avec un véhicule hybride rechargeable, vous avez droit à un bonus écologique pouvant atteindre 1 000 euros de bonus écologique et en guise de « merci pour le passage à l’électrique », vous pouvez bénéficier d’une subvention pouvant aller jusqu’à 2 500 euros.

Taxe d’immatriculation

Les véhicules entièrement électriques et les hybrides rechargeables sont éligibles aux exonérations ou réductions de taxe de circulation.

Taxe de propriété

Les véhicules entièrement électriques et les hybrides rechargeables sont admissibles à un rabais de 50 % ou sont exonérés de la taxe sur la plaque d’immatriculation selon la région.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !