Aimez MaChronique !



L’endométriose, un combat pour la vie

Partagez cet article !

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique fréquente, douloureuse et complexe. Cette pathologie touche de nombreuses femmes et provoque des douleurs et des crampes, qui peuvent parfois être sévères, en particulier pendant les règles. Ces symptômes peuvent dans leurs formes graves conduire à l’infertilité. Mais qu’est-ce vraiment que l’endométriose et qu’est-ce qui cause tous les symptômes qui y sont associés ?

Qu’est ce que l’endométriose ?

L’endométriose survient lorsque des tissus servant à tapisser l’intérieur de l’utérus, l’endomètre, se développent à l’extérieur. Même si ces tissus se localisent en dehors de la cavité utérine, ils interagissent comme tels durant tout le cycle menstruel. C’est-à-dire qu’à la fin des règles, ils se séparent forment des lésions douloureuses. Ces dernières peuvent proliférer dans des zones environnantes et touchées d’autres organes (vessie, rectum, poumon…). Généralement, ce sont les ovaires qui sont le plus fréquemment touchés. Lorsque l’endométriose atteint les organes de la zone pelvienne, la maladie est qualifiée d’endométriose pelvienne profonde.

Maladie encore méconnue, les médecins ne savent pas exactement ce qui cause l’endométriose. Certains experts pensent que le sang menstruel avec les cellules de l’endomètre remonte dans les trompes de Fallope et passe dans la cavité pelvienne, où les cellules finissent par adhérer aux organes. Ils parlent alors de menstruations rétrogrades.

La génétique peut également jouer un rôle dans le fait pour les femmes d’être sujettes à cette pathologie, qu’elles en souffrent ou non. Le terrain génétique peut constituer un facteur de risque non-négligeable de contracter la maladie. De plus, la recherche scientifique et clinique sur l’endométriose révèle aujourd’hui que lorsqu’il existe un lien héréditaire, la maladie semble s’aggraver à la génération suivante. Enfin, certaines femmes atteintes d’endométriose présentent également des troubles du système immunitaire. Toutefois, les médecins ne sont pas certains qu’il s’agisse bel et bien d’une cause ou d’un effet de l’endométriose.

L’importance du diagnostique

Dès la survenue de règles extrêmement douloureuse ou en cas de difficulté à être enceinte, il importe de consulter un médecin ou un gynécologue, afin de pouvoir établir un diagnostique visant à détecter une possible endométriose. Ils pourront entreprendre une analyse approfondie des symptômes grâce à un examen pelvien, une échographie, une IRM ou bien encore réaliser une biopsie afin d’évaluer au plus juste le stade de la maladie. Les symptômes sont multiples étant donné que la maladie est par nature complexe et varie selon les femmes atteintes.

Comment diagnostiquer l’endométriose ? L’émission d’Europe 1 tente d’y répondre.

Lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=hWBrZVnrLYU

La douleur pelvienne est le symptôme le plus courant de l’endométriose. Il existe d’autres signes d’alerte à prendre en compte pour aboutir à un diagnostique fiable. Les plus révélateurs sont les suivants :

· règles douloureuses

· douleur dans le bas-ventre, avant et pendant la menstruation

· crampes, une à deux semaines aux alentours de la menstruation

· saignements menstruels abondants ou saignements, durant les règles

· infertilité

· douleur après un rapport sexuel

· inconfort urinaire et digestif

· douleur au bas du dos, pouvant survenir à n’importe quel moment du cycle menstruel

L’importance du traitement

Pour endiguer la progression de la maladie et réduire au maximum les douleurs symptomatiques, un traitement est nécessaire. La qualité de vie des femmes atteintes d’endométriose est fortement impactée. Vivre au quotidien, avec cette maladie, c’est un véritable combat. Les femmes qui en souffrent rencontrent également l’incompréhension de leur entourage pouvant conduire à un isolement comme à un retrait de la vie sociale. Les spécialistes de l’endométriose en sont de plus en plus conscients. Et bien que l’endométriose n’ait pas de traitement curatif définitif, ses symptômes peuvent être malgré tout gérés. Des solutions médicales et chirurgicales sont proposées selon les cas et le type d’endométriose afin de réduire ces symptômes et à éviter toute complication éventuelle.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !