Aimez MaChronique !



Je veux exister avec un coach à Toulouse par Pascal DION

Partagez cet article !

Pascal DION est coach professionnel, certifié. Il exerce à Toulouse, vous pouvez découvrir ses méthodes en allant sur ce lien :

http://coach-toulouse.wifeo.com

Cette chronique est extraite de ses publications qui regroupent des exemples de séances de coaching .

« Je ne comprends pas pourquoi je suis toujours en conflit, avec mes amis, mes collègues, chaque fois que je suis en désaccord, j’éprouve une colère, je sens qu’on me manipule… »Daniel tordait ses mains, il passait sa vie à vouloir convaincre plutôt que comprendre. Employé dans une société de service il ne supportait plus de « s’abaisser » à être en accord avec les autres comme il le disait, pourtant son souhait le plus intense était de vivre en harmonie. Comme souvent la nature du problème à régler est à l’origine du symptôme.Il fut surpris quand je lui demandais de me décrire avec précision le poste qu’il occupait. Après quelques hésitations, il m’avouait que finalement celui ci était flou, non délimité, sans hiérarchie immédiate, sans repère. La question de l’identité est primordiale dans le rapport aux autres, sans conscience de notre existence, du cadre dans lequel on évolue, notre identité cherche en permanence à s’auto définir aux prix de frustrations et d’un sentiment de persécution. Nous avons fait l’expérience suivante, j’ai donné un sujet à débattre entre Daniel et moi, nous ne devions ni employer le « mais », ni dénigrer le point de vue de l’autre, tout en prenant précaution au départ de nous attribuer des rôles définis avec précision. Au bout d’une trentaine de minutes Daniel fut capable d’apprécier l’opinion adverse, il avança ses arguments et pu établir un point d’entente. Puis j’ai demandé à Daniel de définir son «soi »sur 6 plans : familial, professionnel, physique, relationnel, spirituel, personnel. Dans un premier temps Les réponses étaient vagues, généralistes. Daniel ne s’était jamais vraiment défini, il exprimait d’avantage ce que les autres attendaient de lui, plutôt que ce qu’il était véritablement. Cet exercice fut le plus long et le plus difficile pour lui car il du aller au plus profond de son intimité et ensuite diriger le résultat vers une élévation : ce qu’il souhaitait que les autres pensent de lui. Plus il précisait sa personnalité, plus il prenait confiance en lui et ne se fixait plus avec colère sur ses positions. En acceptant et reconnaissant sa valeur il permettait à celle des autres de s’exprimer. Si vous savez qui vous êtes vous n’aurez plus jamais peur et vous passerez davantage de temps à comprendre qu’à vouloir convaincre. Vous dépasserez cette colère qui n’est finalement qu’un signe d’impuissance, un « au secours » lorsque l’on croit que l’on n’existe pas, que nous sommes fragiles et donc manipulables. On n’oublie souvent que Les effets de la colère sont beaucoup plus graves que les causes.

http://coach-toulouse.wifeo.com/

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !