Grippe A : Baxter dévoile la totalité de son contrat (téléchargeable) avec l’Etat

Comme ils sont dotés de dons de voyance, ils commandent les vaccins contre la méningite dès le mois de décembre 2008 en prévision de séquelles de la grippeA/H1N1. Ben voyons !
Nous rappelons quand même que la soi-disant pandémie de GrippeA/H1N1 a été déclarée au Mexique en avril 2009. Cest à dire qu’en décembre 2008 ils savaient déjà que le virus de la grippe A allait poindre en avril 2009. Comme ils savent déjà que le virus doit muter en une souche mortelle. Cherchez l’erreur !

Téléchargez le document

2009_11_03_Contrat_Baxter.pdf

C‘est une victoire de la transparence de l’information. Le laboratoire Baxter, le seul à avoir négocié une clause de confidentialité sur son contrat avec l’Etat, vient d’autoriser sa publication ce mardi. Rue89 le diffuse en exclusivité.

Vendredi, nous avions rendu publics les contrats conclus entre les labos et l’Eprus, la pharmacie de l’Etat, pour un montant de 674,9 millions d’euros hors taxe. Mais pour Baxter, qui fournira 50 000 vaccins non-adjuvantés et fabriqués sur la base de souches entières, le Celvapan, au prix de 10 euros la dose, aucun élément n’était jusque-là communicable.

Baxter était plus ciblé que les autres laboratoires par les anti-vaccin depuis qu’en février du matériel viral de laboratoire avait été accidentellement contaminé par une souche de grippe aviaire dans un laboratoire en Autriche.

Le député Gérard Bapt (PS), rapporteur spécial du budget de la sécurité sociale à l’Assemblée nationale, a conseillé au laboratoire de « lever tout soupçon », et demandé personnellement au président français de la compagnie américaine d’autoriser cette publication. Il ajoute que :

« Contrairement à ce qu’affirme Madame Bachelot dans un communiqué repris par l’AFP, ce n’est pas elle qui a demandé la levée de la confidentialité, c’est moi qui ait convaincu le patron de la firme. Ma surprise est qu’il a levé la clause sur l’ensemble du contrat. »

« Le manque d’efficacité (…) pas une violation de la garantie »

Le contrat que nous publions aujourd’hui est donc plus complet que pour les autre laboratoires. Y est confirmée la responsabilité assumée par l’Etat en cas de recours juridique, mais Baxter semble particulièrement protégé puisqu’il est écrit que :

« La survenance d’effets indésirables attendus ou inattendus ou le manque d’efficacité ne constitueront pas une violation de la garantie. » (page 5)

Baxter aurait par ailleurs droit au versement d’intérêts si l’Etat dépassait son délai de paiement.

L’absence d’obligation de résultat du laboratoire est criante :

« Baxter devra faire ses meilleurs efforts pour livrer les 50 000 doses avant la fin de l’année 2009. Baxter mettra en oeuvre tous les moyens commercialement raisonnables pour livrer 12 000 doses avant fin août. (…) Toutefois, le défaut de livraison ne sera pas constitutif d’une violation du présent marché. » (page 7)

Une commande de 150 000 vaccins contre la méningocoque glanée au passage

On apprend aussi que l’Eprus, donc l’Etat, « ne pourra exercer aucun recours ni action en indemnisation contre Baxter » dans le cas où Baxter livrait des vaccins non conformes et ne parvenait pas à les remplacer dans un délai rapide.

Par ailleurs, Baxter obtient dans le même temps l’activation d’une commande pour 150 000 doses de vaccins NEISVAC (montant du marché : entre 1 et 3 millions d’euros), pour lesquels l’Etat avait mis une option en décembre 2008. Cela s’expliquerait par le fait que la grippe pandémique pourrait réactiver la méningite bactériennes à méningocoque C, selon le Haut Conseil de la Santé Publique. Y est confirmé par ailleurs que la livraison de vaccins était prévue sans autorisation de mise sur le marché (AMM), en cas d’urgence -clause qui n’aura pas à être activée, l’AMM ayant été accordée. (*Ce qui est faux puisqu’aucune AMM n’a été accordée au vaccin du virus contre la GrippeA/H1N1, l’AMM utilisée étant celle ayant été accordée au vaccin contre la Grippe Aviaire H5N1)

Aimez-vous ce texte ?

Mis à jour le 3/11 à 15h30 après analyse plus complète du document.
http://www.rue89.com/2009/11/03/grippe-a-un-depute-obtien…

*AMM : Vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)v autorisés selon une procédure de dossier prototype (« Mock-up ») – Note explicative sur les considérations scientifiques concernant l’enregistrement des Vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)v

http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/ap…

Recommandations relatives à la vaccination H1N1 des sujets participant ou susceptibles de participer à des essais cliniques 02 novembre 2009
On parle d’inclusion dans ce document et de pharmacovigilence. La Puce RFID dans les vaccins ?

http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/ap…