Aimez MaChronique !



Fram : deux repreneurs possibles en vue

Partagez cet article !

Confronté à de graves difficultés financières, Fram, l’un des tours opérateurs historiques du paysage français, devrait accueillir un nouvel investisseur dans son capital. Le groupe Karavel Promovacances et une alliance entre HNA, un groupe chinois et Selectour AFAT sont les deux candidats à la reprise de la marque.

Les offres encore à l’étude

Les propositions ont été présentées au CIRI (Comité interministériel de restructuration industrielle) le 3 septembre dernier. Ce comité est chargé de prendre les décisions concernant les entreprises de plus de 400 salariés en difficulté.

Le fait que HNA soit chinois ne semble pas représenter un problème pour la plupart des observateurs. Pour mémoire, le Club Med a lui aussi été repris par le groupe Fo Sun sans que cela affecte sa rentabilité.

Fram reste une valeur sure

Pour beaucoup d’agences, Fram a encore une excellente notoriété pour les clients, y compris devant d’autres poids lourds comme le Club Med ou Nouvelles Frontières. Le tour opérateur affichait un résultat net certes positif de 4,4 millions d’euros en 2014, mais des revenus en recul d’environ 8 %.

La faillite de Fram serait grandement dommageable au secteur et notamment aux agences par lesquelles transitent 400 000 de ces clients. Ce chiffre était même de 600 000 en l’an 2 000.

Pour autant, la qualité des offres de Fram n’a pas pâti de ces difficultés pour Dominique Beljanski, présidente de Selectour Afat. Ainsi, de nombreuses agences continuent d’orienter leurs client s vers les produits Fram sans aucun a priori.

Un retard dans la « mutation technologique » selon Richard Vainopoulos

Le président fondateur de Tourcom a souligné les erreurs stratégiques de la direction de Fram qui a selon lui « trop tardé à faire sa mutation technologique » et les trop nombreux changements au sommet de l’organigramme du groupe à l’origine des difficultés présentes.

Et il sait de quoi il parle, dans la mesure où il a opéré en 2014 des rapprochements stratégiques avec Avitour et RTK international. Forte de 5 000 points de vente et d’un chiffre d’affaires avoisinant les 8 milliards d’euros, cette alliance est aujourd’hui le premier réseau au niveau européen.

Richard Vainopoulos s’est également montré sceptique quant à l’entrée de Selectour Afat dans le capital de Fram,  car pour lui « Producteur et distributeur, ce n’est pas le même métier ».

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !