Aimez MaChronique !



Monter un escalier

Fauteuil monte-escalier, une autonomie préservée

Partagez cet article !

Quand on atteint un certain âge, ou en cas de handicap, le logement acheté ou loué depuis de nombreuses années devient peut-être plus forcément adapté à votre mobilité.

En effet, avec le vieillissement, ou si vous êtes victime d’un accident ou d’une maladie vous limitant dans vos déplacements, monter un ou plusieurs escaliers dans son domicile peut devenir un véritable enfer au quotidien.

Plutôt que de quitter son domicile, qui est souvent rempli de souvenirs et où on se sent le mieux, des solutions pour préserver votre autonomie existent, notamment par l’installation d’un fauteuil monte-escalier.

Le choix du monte-escalier

Il existe de nombreux modèles de monte-escaliers vendus sur le marché. La très grande majorité est électrique et donc doit être raccordée à une alimentation.

Pour être complètement autonome, un modèle de fauteuil monte-escalier électrique reste la meilleure solution pour passer d’un étage à l’autre sans soucis. Ce type d’appareil est composé d’un fauteuil, avec deux accoudoirs (qui peuvent se lever pour un accès facilité), d’un panneau de commande voire d’une télécommande, et d’un bouton d’urgence en cas de soucis lors de son utilisation. Selon le modèle, vous pouvez avoir d’autres fonctions et accessoires à votre disposition.

Si vous êtes déjà en fauteuil roulant, il peut être pertinent d’opter pour une plateforme monte-escalier. En effet, cela évitera de devoir permuter entre votre fauteuil et le monte-escalier (et en plus avoir un fauteuil roulant à disposition à chaque étage. Avec une plateforme monte-escalier, il suffira de vous placer dessus et de vous laisser guider.

Face à la multiplication des modèles, et aux contraintes techniques (largeur de l’escalier, dénivelé, alimentation à proximité), il est bien plus simple de faire appel à une société spécialisée dans les fauteuils monte-escaliers et qui sera vous accompagner dans le choix du modèle, mais aussi à son financement, son installation et sa maintenance.

N’hésitez pas à contacter plusieurs sociétés afin de connaître leurs arguments et leurs prestations. Dans la majorité des cas, l’audit et le devis sont complètement gratuits et sans engagement.

Financement, installation et entretien

Une telle installation peut devenir rapidement coûteuse, notamment si elle nécessite des travaux comme un raccordement électrique.

Selon le modèle choisi, le prix d’un fauteuil monte-escalier peut varier de 2 000 € à plus de 15 000 € voire plus pour certains. Un prix qui peut paraître conséquent, mais qui reste souvent moins onéreux à terme que de payer durant de nombreuses années une maison spécialisée.

De plus, afin d’alléger la facture, il existe de nombreuses aides. Si vous faites appel à un professionnel, il pourra vous guider pour obtenir le financement le plus adapté à votre besoin.

Parmi les aides disponibles, vous pouvez profiter des financements proposés par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ou encore des aides régionales ou départementales. N’hésitez pas à vous renseigner avant de signer définitivement un devis. Il y a aussi la TVA réduite à 5,5 % qui est appliquée sur l’installation. Autant d’aides qui réduisent la facture avant le paiement. Une fois payés, des crédits d’impôt sont aussi possibles par la suite.

Enfin, si vous avez besoin d’un crédit pour l’achat du monte-escalier, de nombreuses banques proposent des prêts avec un taux d’intérêt bas. N’hésitez pas à en parler avec votre conseiller bancaire.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !