Aimez MaChronique !



Enlever les mousses sur le toit : comment s’y prendre ?

Partagez cet article !

La présence des mousses sur une toiture est gênante. Elle nuit à l’esthétisme de votre habitation. Sa formation peut ne pas être néfaste pour la construction. Pourtant, son enlèvement régulier est sollicité pour prévenir les dangers. Pour se débarrasser des mousses et des lichens, plusieurs techniques sont possibles. Un professionnel du bâtiment saura comment faire suivant le type de toiture et selon la surface du toit couverte de ces algues. Tour d’horizon sur les techniques de démoussage courantes.

Brosser la toiture

Le brossage est la méthode la plus ordinaire pour un démoussage de toiture. Il peut être effectué par le propriétaire même de la maison. Il ne demande pas de compétence particulière ni de qualification spécifique. Il est conseillé notamment pour les tuiles qui ne supportent pas l’effet des produits anti-mousses. On peut noter l’hydrofuge et la javel. Il est applicable aussi lorsque la densité des mousses est encore moindre. Un simple coup de brosse suffit amplement pour une élimination complète. Après cela, pour garantir une toiture propre, procédez à un rinçage à l’eau dépourvu de produits.

Pour ce faire donc, vous devez bien vous équiper. L’utilisation d’une échelle, d’un harnais de sécurité et d’une tenue adaptée est recommandée. Le but est de prévenir les chutes et les blessures. Pourtant, si vous avez un problème de vertige ou de tension artérielle, contactez un couvreur. Ce professionnel est le mieux placé pour réaliser le travail. Il est aussi équipé et les risques d’accident seront absents.

Démousser en utilisant un produit anti-mousse

Pour retirer les mousses en grande quantité sur votre toiture, l’intervention d’un expert dans le domaine comme ce couvreur dans le Var sur https://www.couvreur-varois.fr/ est préconisée. Il agira en fonction du type de toiture : tuile en terre cuite, en ardoise, en PVC ou en béton. Le choix du produit à utiliser varie aussi en fonction la densité des algues. Un processus de nettoyage bien déterminé est à suivre dans ce cas. Il commence donc par appliquer un produit anti-mousse ou un produit algicide. Une fois que c’est fait, un temps de pose est nécessaire. Le but est de laisser le nettoyant agir et faire son effet. Suite à l’écoulement de cette période, le couvreur procède au démoussage proprement dit. Cela consiste à asperger un jet d’eau sur le toit grâce à un matériel spécifique. Soit un pulvérisateur soit un nettoyeur à haute pression. Le bon maniement de cet appareil est essentiel afin d’éviter d’écailler la toiture. Cela supprime aussi tous risques qui peuvent endommager les tuiles.

Ôter l’humidité du toit et abandonner l’usage de l’eau de javel

L’humidité est la principale cause de la formation des mousses. Afin que votre toit soit épargné de ces végétaux, il s’avère capital d’éradiquer l’humidité. Contactez toujours un couvreur pour cette opération. Il utilisera une solution hydrofuge. Si votre toit supporte des produits anti-humidité, il est préférable de les utiliser tout de suite. Ils s’apposent après un lavage complet de la couverture. De plus, le spécialiste en démoussage peut proposer un produit qui agit à doubles rôles. Le but est de nettoyer à la fois et d’éliminer l’humidité. Visible sur le marché actuel, ce produit est plus avantageux. Il permet un gain de temps lors du lavage de la paroi extérieur d’une maison. En revanche, l’eau de javel est récemment déconseillée, que ce soit pour un nettoyage ou pour un retirement de mousses. Certes, elle assure un meilleur démoussage, mais met votre structure en péril. Elle abîme la toiture de manière progressive. Des fissures et de la porosité sont visibles au cours du temps suite à son utilisation. Par conséquent, misez sur un autre produit plus spécifique. Demandez conseil auprès d’un expert avant de faire quoi que ce soit.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !