Aimez MaChronique !



EDF : le chantier de la centrale à gaz de Bouchain se poursuit

Partagez cet article !

Si le chantier à 400 millions d’euros de la nouvelle centrale cycle combiné gaz EDF avance à grand pas et devrait selon toute logique respecter les délais prévus quant à sa mise en service en 2016, c’est une étape primordiale qui vient d’être réalisée la semaine dernière sur le site de Bouchain. L’alternateur, un engin de plus de 330 tonnes en provenance directe des Etats-Unis, vient en effet d’être livré et installé. Un élément crucial dans la constitution du cœur de réacteur et dans le fonctionnent de la turbine fournie par General Electric Power.

La nouvelle unité de production de Bouchain sera équipée de la dernière génération de turbine Flex Efficiency 50 développée par le groupe américain GE Power, lui permettant d’afficher des caractéristiques de production très avantageuses. Avec un rendement record de 61% (37 % pour une centrale charbon), une montée en puissance deux fois plus rapide et de très faibles émissions de gaz polluants (deux fois moins de CO2, trois fois moins de dioxyde de soufre et vingt fois moins d’oxydes d’azote), les performances à la fois techniques et environnementales de ce CCG apporteront un plus certain au mix énergétique français. D’une puissance de 575 MW, elle permettra d’alimenter ainsi en électricité près de 600.000 foyers.

Concernant les avancées du chantier, les premières installations composées du transformateur, de la turbine à vapeur et de la chaudière sont en place depuis plusieurs mois déjà tandis que les montages électromécaniques sont toujours en cours de réalisation. Cette phase est sans doute la plus fastidieuse au regard des centaines de kilomètres de câbles et des dizaines de kilomètres de tuyauterie qu’il reste à installer. Plus de 500 ouvriers s’y attelleront encore jusqu’au mois de mars.

L’ alternateur, une des pièces maîtresse de la technologie développée par GE, a quant à lui été livré et installé le mercredi 15 janvier dernier. Transporté sur une remorque autopropulsée depuis le quai de Bouchain, l’alternateur sera finalement arrivé à destination et a donc pu être mis en place dans la foulée, nécessitant tout de même une opération de levage particulièrement délicate. La turbine à combustion, dernier des trois organes du cœur, elle aussi de fabrication General Electric (mais en provenance de Belfort), ne devrait pas être livrée avant le mois de juin.

Initiée dans le cadre d’un vaste programme de modernisation du parc thermique EDF, la centrale CCG remplacera donc dès 2016 l’usine à charbon de 250 MW actuellement en activité sur le site de Bouchain et qui ne répond plus aux nouvelles exigences environnementales établies par la Commission européenne. Une façon également pour l’exploitant de maintenir l’activité économique et les emplois de la région Nord-Pas de Calais.

Partagez cet article !

Aimez-vous les textes sur MaChronique ?



Des Livres pour Changer de Vie !