Déterminer un lien de filiation biologique grâce au test de paternité

Partagez cet article !

Les relations extraconjugales suscitent souvent de nombreuses questions, dont la paternité d’un enfant. En effet, lorsqu’une incertitude plane sur ce sujet, il faut s’en remettre à une expertise génétique. En d’autres termes, il faut procéder à un test de paternité. A ce jour, les tests ADN restent les moyens les plus sûrs de connaître le véritable père de l’enfant. Les résultats qui en découlent ne peuvent alors plus être réfutés.

Pourquoi faire un test de paternité ?

De nombreux cas peuvent mener au lancement d’une action en recherche de paternité. D’ailleurs, une étude démontre que dans un cas sur 30, le père déclaré n’est pas le père biologique d’un enfant. Ainsi, lorsqu’il se produit un « contentieux de filiation », les tests de paternité sont souvent demandés. Voici les possible cas de figure :

Un enfant recherche son véritable père qui lui a été privé durant son enfance (l’enfant en question a atteint sa majorité)

Rétablir le lien de paternité (pour un père qui refuse de reconnaître son enfant)

Contester le lien de filiation (plusieurs pères possibles, d’où l’un ou l’autre souhaite se défaire des responsabilités vis-à-vis de l’enfant)



Les actions de succession et d’immigration

Il faut noter que les résultats d’un test de paternité peuvent avoir des conséquences juridiques (pension alimentaire, partage de la garde de l’enfant…). C’est pourquoi les demandes peuvent aussi bien émaner de la mère que des présumé pères.

Les tests de paternité en pratique

De nos jours, faire un test ADN est devenu très simple avec les laboratoires en ligne. La procédure est rapide : commandez un kit de prélèvement ADN sur le site de votre choix et il vous l’enverra rapidement. Ensuite, vous devrez faire un prélèvement d’échantillons sur le père et l’enfant. Ceux de la mère ne sont pas nécessairement utiles.

Pour faire correctement le prélèvement d’un échantillon, suivez bien les instructions. Il faut frotter l’intérieur de la bouche avec les écouvillons, puis les replacer soigneusement dans l’enveloppe spéciale destinée à l’envoi. Il faut noter qu’effectuer un test de paternité n’est possible qu’avec l’accord des participants. Aussi, pour s’assurer que la démarche soit légale, le laboratoire fait parvenir avec le kit un formulaire de consentement à remplir et à signer. Plus d’infos sur https://www.francepaternite.com/.

Aimez-vous ce texte ?

Fiabilité des résultats

La question ultime que soulèvent les tests de paternité, c’est la fiabilité des résultats. En effet, les personnes concernées souhaitent avoir la certitude que le résultat du test sera indiscutable devant un juge. Pour vous aider, sachez que les résultats sont fiables à hauteur de 99,99% s’il se trouve que le lien de parenté est établi. Cela ne laisse plus aucun doute sur la filiation biologique entre les deux individus.

Dans le cas où le lien est réfuté, les résultats sont fiables à 100%. En revanche, il est important de contacter un laboratoire sérieux et accrédité par le Ministère de la santé pour prendre en charge le test de paternité. En France, seuls quelques laboratoires peuvent les réaliser et uniquement sur ordre d’un juge.

Consentir ou non à faire le test

Un test de paternité implique au moins deux personnes : le présumé père et l’enfant. Comme on l’a vu plus haut, aucun examen génétique ne peut être réalisé sans l’accord du soi-disant père. Aussi, s’il refuse, personne ne pourra l’y obliger. Dans le cadre d’un test de paternité légal, il devra donner des raisons valables pour ne pas se soumettre au test. Autrement, le juge pourra considérer son refus comme étant un aveu de paternité. Malgré tout, même ce dernier ne pourra l’y obliger.

Si vous êtes concerné par la recherche de paternité, prenez le temps de bien choisir le laboratoire en ligne qui usera de son expertise biologique pour réaliser le test. Certaines personnes choisissent aussi de le faire à l’étranger pour être sûr que les prélèvements soient faits correctement.

Partagez cet article !